Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 09:33

      Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 2/2015   

 


     

 

Références:

Télégramme de Brest en date du:

22-1-2015: Entreprises du Cap. Des combats à mener

1-2-2015: ID/CAP.Des idées pour le Cap-Sizun

9-2-2015: Votation de Langouët  et Soudan...participation

12-2-2015: Départementales.Le FN présent dans tous les cantons finistériens

13-2-2015: Audierne, conseil municipal

17-2-2015:Départementales. Candidatures closes, avec les Verts

18-2-2015: Séminaire de Pont-Croix.De grands projets

21-2-15: Départementales. Le duo Poitevin-Guillon lance sa campagne

23-2-2015: Communes.Fusion dans le Mené

 

§§§§§

Politique de défense

19-1-2015: Fragile moment de grâce (Vu par Christine Clerc)

3-2-2015: P. Adam "Il faut réviser les moyens de la Défense"

4-2-2015: Nice. 3 militaires agressés devant un site juif

5-2-2015: Service civique. Les jeunes en veulent

 

*****

 

 

Les élections départementales auront lieu les 22 et 29 mars prochains, soit dans moins d'un mois. Pour autant cela ne semble pas préoccuper l'opinion publique et on peut se demander si les  électeurs vont se sentir concernés, autrement dit si les abstentionnistes ne seront pas majoritaires. De nombreuses raisons, dont la Bretagne à 4 départements au lieu de 5, pourraient expliquer cette situation, sans oublier le fait qu'il s'agit d'un scrutin de type nouveau, impliquant la disparition de nombreux cantons, dont celui de Pont-Croix malgré son nom  emblématique. Pont-Croix fut en effet  célèbre pour ses foires et  son petit séminaire par exemple, ce qui correspond à une tranche d'histoire de notre Cap-Sizun. Le canton de Pont-Croix fusionne désormais avec celui de Douarnenez, ce qui se traduit par des candidatures de personnes pratiquement inconnues localement, avec les conséquences que l'on peut imaginer. C'est aussi vrai pour Douarnenez que pour le Cap. Mais, la loi étant la loi, il faut s'en accommoder, à moins de choisir "d'aller à la pêche" comme nous l'avons dit précédemment. Les candidats sont plutôt discrets pour l'instant et la campagne n'est pas encore très  active. Notons tout de même que Monsieur Guillon a annoncé qu'il voulait:

" soutenir l'économie, seul moyen de faire baisser le chômage qui ici , comme dans toute la France, bat des records".

(Cf: Télégramme du 21-2-2015)

Beau programme peut -être plus  "généraliste"  que "réaliste". Simple question: Comment faire concrètement ??

Nous n'en dirons donc pas plus sauf que les conseillers généraux sortants vont devoir présenter leur bilan, s'il existe bien entendu. C'est le cas du conseiller général  sortant du Cap-Sizun, Monsieur Guillon par ailleurs maire d'Esquibien et vice-président de la communauté de communes du Cap. Nous attendrons donc pour donner notre opinion sur ce sujet.

Nous n'avons pas parlé de Pont-Croix depuis un certain temps. Les dernières  élections municipales  ont confié la commune à une équipe nouvelle qui a choisi d'aborder un problème crucial: l'avenir de l'ex petit Séminaire Saint Vincent.

 

Coll-giale-Sud-3.jpg

FH000023.jpg

 

Il est évident que cet ensemble dispose d'un potentiel exceptionnel qui aurait dû être regardé de plus près et depuis longtemps par la communauté de communes du Cap-Sizun. Si on compare le potentiel de Pont-Croix  (808 hectares) à celui d'Audierne (294 hectares) force est de constater que Pont-Croix situé à 6 kilomètres de sa voisine   dispose de moyens supérieurs (tout au moins en surfaces). Pour autant la situation de cet ancien petit séminaire n'est pas simple puisqu'il s'agit d'une propriété privée . Pour réaliser quelque chose, non seulement il faudra que tout le monde soit d'accord, mais le problème essentiel reste bien entendu les financements. Actuellement on envisage une académie de musique  et un centre scientifique. Quant à la chapelle accolée au séminaire, elle pourrait devenir une maison des religions, ce  qui aurait l'avantage de respecter la dimension sacrée des lieux. Saluons le courage de la nouvelle municipalité de Pont-Croix qui, au lieu d'ignorer un problème, l'aborde à "bras le corps". Nous lui souhaitons bon courage et espérons que tout cela finira par se concrétiser.

Comme on peut le constater en consultant les articles cités en référence, la "marmite intellectuelle" du Cap-Sizun est en ébullition. Chacun cherche des solutions:

Désenclavement du Cap et rapidement par exemple en créant des zones de dépassement sur l'axe Audierne-Plozevet-Quimper, sinon on va crever, lance Bruno Le Port (Télégramme du 22-1-2015)

Mettre en place une desserte de type minibus allant de Poulgoazec à Sainte Edwett, prenant la forme d'un petit train touristique  en période estivale

(Télégramme du 1-2-2015) 

Toutes les idées méritent une réflexion puisqu'elles ont au moins le mérite d'exister. Disons tout de même que, si notre mémoire est bonne, un essai de "navette" entre le centre ville d'Audierne et la plage a été tenté par une municipalité et abandonné par manque de succès. Quant au désenclavement, il faudrait peut-être évoquer

"l'Arlésienne"

et prier dans toutes les religions pour respecter toutes les consciences. Nous avons déjà dit à plusieurs reprises que le désenclavement du Cap doit se faire par Pont-Croix plutôt que par Plozévet en raison des zones construites sur plusieurs kilomètres  entre Plouhinec et Esquibien via Audierne. Ces zones ne peuvent être aménagées sauf si on exproprie et détruit des maisons  ce qui parait peu probable et même impossible.

La parole est aux candidats des élections départementales. 

Parlons d'Audierne.

Le compte rendu du dernier conseil municipal a été publié dans le Télégramme de Brest le 13-2-2015, auquel on peut se référer. Nous ne retiendrons qu'une seule chose: le réaménagement de la mairie. Il s'avère que ce bâtiment construit en 1970 n'est plus aux normes (ascenseur, rampe d'accès, sanitaires etc...). Il faut donc envisager des travaux, donc une dépense estimée à  134580 euros par l'architecte Neil Lawrie. Cette mise aux normes étant prioritaire, on peut se demander ce qui va rester dans les finances locales pour compléter l'aménagement de la salle multifonctions. Nous avons déjà dit antérieurement qu'il s'agissait de plusieurs milliers d'euros non budgétisés par la municipalité Donval qui a élaboré le projet de salle multifonctions et l'a laissé à ses successeurs "en l'état". Où trouver les financements nécessaires ?? Encore l'héritage donc, tout comme le mât Fenoux et le reste. Merci l'héritage !! Quoi qu'il en soit, la proposition du maire d'Audierne(Monsieur Evenat) concernant la fusion des certaines communes, ne semble pas séduire car "le silence est d'or". Pourtant la fusion de plusieurs communes dans le Mené a fait l'objet d'une page entière dans le Télégramme (23-2-2015). Que faut-il en penser ?? Que peut-être certains préfèrent se cramponner aux limites de leur paroisse, autour de leur clocher, et attendre la suite. Ils risquent de voir le problème traité par des décisions autoritaires, car 36000 communes constituent une situation périmée. Pourquoi ne pas prendre des initiatives et traiter le problème en routine et dans la bonne humeur. A moins que certains, qui se prennent pour des "pros" de la politique, aient quelques craintes à propos de leur siège de premier magistrat qui pourrait leur échapper après la fusion des communes. A suivre donc !!

Les situations locales ne nous dispensent pas de penser à la situation plus générale qui a mis au premier plan la politique de défense. La presse locale lui a consacré plusieurs articles :

Fragile moment de grâce par Christine Clerc (19-1-2015) 

Patricia Adam. "Il faut reviser les moyens de la défense" (3-2-2015).

Nice. Trois militaires agressés devant un site juif (4-2-2015)

Service civique. Les jeunes en veulent (5-2-2015).

Intervenir en Lybie. Un terrain miné (22-2-2015)

§§§§§

Madame Christine Clerc se demande:

Comment renforcer nos services de renseignement défaillants ? Avec quels moyens nouveaux multiplier les missions de notre armée ?

Bonnes questions auxquelles chacun pourra apporter sa propre réponse en fonction de ses idées personnelles.

Madame Patricia Adam s'exprime à propos du service civique:

C'est une belle idée. La rendre obligatoire pour 800000 jeunes par an est un projet de société, tant  les conditions à remplir sont nombreuses: coût, infrastructures d'accueil, encadrement.......Mais n'oublions pas les futurs cadres  de notre pays qui, dans leurs grandes écoles sont complètement déconnectés des enjeux sécuritaires et de défense.

Madame Adam ne précise pas si elle inclue les grandes écoles militaires dans son point de vue, ce qui ne serait pas très flatteur pour Saint Cyr, Navale, ou l'Air, et même Gendarmerie sans oublier Polytechnique. Disons qu'il s'agit peut-être d'une regrettable omission car si on demandait aux anciens militaires ce qu'ils pensent du service civique, ils répondraient sans doute en posant une autre question :

Combien de ces 800000 jeunes apprendront au cours de leur service civique à se servir d'une arme individuelle (fusil, pistolet mitrailleur etc...) pour pouvoir un jour, si nécessaire, participer à une action de défense ou  plus  simplement d'autodéfense (gardiennage, sécurisation, points sensibles etc...), donc à la protection antiterroriste ??

A chacun sa réponse. Notons tout de même que ces jeunes employés au service civique ne feront plus partie des demandeurs d'emplois, ce qui fera diminuer les chiffres du chômage. CQFD !!

Le comportement des militaires agressés à Nice a été remarqué par l'opinion publique. Ils n'ont pas fait usage de leurs armes, alors qu'ils auraient pu  mettre en pratique le  simple principe de la légitime défense. Mais ces militaires sont des professionnels (comme les gendarmes) et s'ils ont appris à utiliser leurs armes, ils ont également appris la maîtrise du feu et la discipline qui l'accompagne autrement dit: ils ont appris à ne pas s'en servir, sauf à bon excient. Rien ne dit que des appelés  du contingent auraient fait preuve du même sang-froid. Bravo Messieurs les exécutants pour votre professionnalisme et Bravo à votre hiérarchie qui vous a instruit et assume la responsabilité de votre engagement. Prions le ciel pour que le projet de service civique ne soit pas transformé  en service militaire sous la pression des évènements, ce qui nous amène à parler de la Lybie, qualifiée de terrain miné:

"Une intervention fera de la Lybie une terre de jihad où afflueront les jihadistes des pays du Magreb, d'Afrique mais aussi de Syrie et d'Irak", bastions de l'EI

avertit Monsieur Mazen Chérif , expert des questions de terrorisme........

La solution est politique, pas militaire

affirme Luis Martinez du centre d'études et de recherches internationales .

§§§§§

Telle sera donc la conclusion de cet article. Comme on peut le constater, nous ne sommes pas encore au bout du tunnel et ce n'est sans doute pas le moment de baisser la garde. Bon courage à ceux qui sont au premier plan dans cette situation inédite qui n'a peut-être pas dit son dernier mot.

   


     

 

****** 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article

commentaires