Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 10:57

Pont-Croix-Audierne-Cap-Sizun. Primaires du 9-10-2011

 

 

coll_gialesud_2.jpg

 

 

 

Les éditorialistes et les politologues s'en donnent à coeur joie. C'est à qui lira le mieux dans le marc de café pour savoir qui représentera un parti politique aux prochaines élections présidentielles. Le résultat du second tour de cette primaire qui aura lieu dimanche 16 octobre désignera donc un candidat prétendant et non un élu du peuple au suffrage universel. Ceci est un fait réel et concret qui relativise donc les résultats de ce premier tour, d'autant que de nombreuses hypothèses sont envisageables pour le second tour.

Pour autant, ce qui nous intéresse aussi nous les Capistes c'est de savoir comment les choses se sont passées ici, chez nous, dans le canton de Pont-Croix.

 

Les résultats publiés dans la presse de ce jour enregistrent 985 votants dont 981 exprimés.

 

A quoi correspond ce chifre de oparticipation. Il faut tout d'abord le comparer au nombre d'électeurs inscrits qui donc auraient pu se déplacer et aller voter.

 

Aux dernières élections cantonales ce chiffre était sauf erreur de ma part, de 14247. Une simple opération donne donc une participation de 6,91 % ce qui est tout de même assez faible et même très faible. Les chiffres disent ce que disent les chiffres et pas autre chose.

 

Qu'en sera-t'il au second tour ?? Il semblerait que tout dépend du candidat classé 3ème et du report de voix plus particulièrement celles des électeurs de ce candidat qui a réalisé un score de 18,76%.

Compte tenu de certains propos tenus antérieurement, gentillesses entre rivaux au cours de scrutins précédents par exemple, on peut imaginer que...Mais il faut attendre jusqu'à ce soir pour connaître les consignes dont rien ne dit d'ailleurs qu'elles seront suivies. Quant à la participation au 2ème tour, elle est totalement impossible à prévoir ce qui complique les hypothèses. En conclusion, rien n'est joué et les surprises sont toujours possibles.

Il aurait été intéressant de connaître le répartition par commune des suffrages exprimés au premier tour mais cela ne sera sans doute pas diffusé. La comparaison avec l'étiquette des municipalités serait instructive. Une moyenne ne voudrait rien dire.

Intéressant aussi de connaître le nombre de militants des partis concernés qui restera sans doute dans la discrétion. Nous savons tout de même qu'il y aurait 1800 militants PS en Finistère. Combien en Cap-Sizun ??

En fait, nous assistons plus à un combat de personnes qu'à un combat idéologique. Celui ou celle qui sera retenu sera chargé de faire la synthèse des idées exprimées par les uns et les autres au cours de cette primaire et rien ne dit que ici ou là il ne restera pas quelques traces des coups échangés certes dans la plus grande courtoisie mais avec un certaine sévérité. A suivre donc dimanche prochain

 

 

 

chapelles_2_lo_c_002.jpg

 

 

 

*****

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 09:42

 

 

 

 

Spontus que c'est s'pas. 11/2011

 

022.jpg

 

Soaz:

 

Marivonig zo dimezet Marivonne est mariée

Gant ur c'hozh tamm pilhaouer Avec un vieux "espèce" de chiffonnier

E Lokevret ez eo ganet Il est né à Loqueffret

E koumanant Toull -al- Laer Au domaine de "Trou-du-voleur"

 

Jeanne-Yvonne:

 

Foei, foei, foei, va zammig aotrou Foei, foei le petit Monsieur

Gant e stoup hag e bilhoù Avec son étoupe et ses chiffons

 

Et alors qu'est ce que croyez-vous hein ?? Je vous ai entendu quand vous avez commencé à chanter. Mais Gastou, nous aux fricos (noces ), quand on allait aux "Dunes" ou chez "Tante Fine" on disait que c'était un "flaérius pilhaouer" (chiffonnier qui sent mauvais,qui pue). Et en plus on avait droit à la bise avec le marié et le garçon d'honneur comme on avait bien chanté . Mais tout ça ça fait rien s'pas parce que c'est fini tout ça hein. Echu !!! (terminé). Vous vous chantez bien aussi quand même quand vous êtes pas en rogne après la politique quoi.!! C'est vot' Mamm Gozh qui vous a appris tout ça sans doute aussi hein ??

 

Soaz:

 

Voui. Avec Mamm-Gozh j'ai appris beaucoup mais pas que avec elle. Au pardon d'Audierne sur les manèges on chantait aussi tous les jeunes ensemble. Surtout sur les autos tamponnantes et sur la "chenille" aussi quand y mettait le rideau par dessus nous pour couvrir tout le monde et que les garçons ils en profitaient s'pas. Enfin, on rigolait bien quand même.

 

Jeanne-Yvonne:

 

Puique vous parlez d'Audierne peut-être que vous avez su quelque chose pour la politique non ?? Sensément que on a mis des panneaux pour coller des affiches propagande socialiste et qu'on avait pas le droit parce que c'est pas des élections pour tout le monde. Que les socialistes pour savoir qui c'est qui va se présenter pour être Président. Alors forcément c'était pas à la mairie de donner son matériel avec les camions de la commune et les ouvriers avec s'pas. Après on dit que les rues et les lavoirs sont sales alors que c'est aux ouvriers de nettoyer forcément. Mais si on les met à faire la politique des socialistes ils peuvent pas nettoyer en même temps non plus hein !!Le maire d'Esquibien comme il est conseiller pour le département il a rouspété et tout.....

 

Soaz:

 

Quest-ce que vous dites ?? On a mis les ouvriers d'Audierne pour faire les élections des socialistes. Ma Doué, c'est pas permis quand même. Quand y a des z'élections c'est pour tout le monde non et ménant c'est pas ça encore si ?? Les socialistes ils z'ont qu'à faire avec leurs sous et louer des camions et payer des ouvriers qu'on n'a qu'à les prendre au chômage non ?? Y en a pas assez comme ça au chômage. Pour une fois qu'on pourrait leur donner à ceux là quêque chose à faire avec un de peu de sous en plus ça serait bien non ?? Et des camions pour louer on trouve à Pont-Croix au super U aussi non ?? Après on dit votez pour moi en plus alors qu'ils font tout

 

"a-dreuz et fors pennaos" (de travers et n'importe comment) !!

 

Jeanne-Yvonne :

 

A la mairie ils font comme ils ont envie et c'est pas fait toujours comme il faut. Tiens regardez donc:

 

 

environn_17-3-06_042.jpg

On n'a pas le droit de laisser faire des choses comme ça mais personne ne dit rien. Ils sont tous socialistes à la mairie, alors ils font comme ils ont envie même avec les ouvriers s'pas. Eux ils font comme on les commande. Mais si on met des tableaux à Audierne pour afficher la propagande des socialistes on doit en mettre ailleurs partout et même à Esquibien chez le général conseiller. C'est juste non ?? Autrement si c'est pas pareil partout, aussi bien il y aura une plainte et alors ça peut annuler le résultat d'ici. Faut quand même respecter la loi non ?? Mais moi je m'en fous pasque c'est que les socialistes qui votent alors c'est pas moi vous savez bien pourquoi s'pas ??

 

 

Audierne: casse de voitures

 

 

Seulement voilà. Tout le monde ne fait pas avec le respect de la loi. Regardez la casse de voitures et dites moi si on a le droit d'avoir ça ici hein ?? Sûr que c'est contre la loi non ??

 

Soaz:

 

Voui . Mon gend' l'Albert caporal-chef de la coloniale en retraite il dit que c'est à la mairie qu'elle doit montrer l'exemple. Autrement c'est tout en distribilh (désordre) partout.

 

Si vous aviez vu l'Albert quand on a reçu le papier pour payer les impôts qu'on verse tous les ans pour not' p'tit bout de maison avec le numéro de la rue sur la billig de Mamm-Gozh comme vous savez, que c'était beaucoup plus que l'année dernière. Sensément que c'est à la communauté de communes que ils sont trompés. Et en plus y a plus qu'à payer. C'est trop mais faut payer quand même. On sera remboursé mais comment qu'on fait quand on n'a pas de sous hein ?? Dites-moi donc ?? Qu'est-ce qu'il a sorti l'Albert ce jour là :

 

Voui, tous des .. "mad da zribi yod" (bons pour manger de la bouillie) et Pegemen (combien) qu'ils sont que y en a pas un qui voit plus clair que l'aut' là dedans hein? On aurait fait des choses ça dans la coloniale tiens je te dis pas ... 15 pains, et des gros en plus. Et là personne qui dit rien en plus.

 

Malivuruz .....

 

Jeanne-Yvonne:

 

La coloniale. Toujours la coloniale avec vous alors !! Y a plus de coloniale ma pauv' Soaz. C'était bon avant mais ménant c'est "echu" (fini). Vous feriez mieux de me dire comment que c'est à Audierne depuis que le Recteur est parti. Moi on m'a dit que le nouveau Recteur il habiterait pas à Audierne et qu'il resterait à Douarnenez. Vous comprenez ça vous ??

 

Soaz:

 

Y a pas à comprendre. C'est comme ça un point c'est tout. Mad, plus de Recteur au presbytère de Audierne. Donc il viendra juste pour le dimanche et puis un peu de temps en temps quoi. Enfin !! Mais à Esquibien le "reuz" il continue pour le médecin à Sainte Evette aussi vous avez su ??

 

Jeanne-Yvonne:

 

Oh Ma Doué. Des pétitions que tout le monde fait qu'on m'a dit. Une pétition contre le médecin avec 15 signatures sensément et une pour lui avec 800 signatures. Et le maire qui dit que c'est pour l'intérêt général qu'on a besoin d'un médecin. C'est juste non ?? On peut pas empêcher ce médecin là de monter son cabinet pour soigner les gens. Y a des touristes que pendant l'été ici et après c'est nous qu'on reste seuls. Donc il faut ce médecin là à Sainte Evette. Si j'avais habité là tout de suite que j'aurais signé pour lui la pétition. Non mais hein !! Y en des qui viennent ici dans leurs maisons que pendant le beau temps et qui voudraient qu'on a pas le droit d'avoir un médecin. quand eux il sont partis ..

 

Soaz:

 

Comme dit l'Albert mon gend'... que si c'était un médecin de la coloniale tout le monde dirait

 

"Vas y Toubib" et au nom de Dieu "Vive la colo"

 

pour tous les malades et pas que pour ceux qui vont ailleurs quand y z'ont une petite dibidou (colique, courante) et le reste s'pas.

 

Faut que je dise à l'Albert que il faut aller signer. "Gastou Milhast" (gast, mille fois gast) qu'on a le droit de dire comme on pense non ?? D'abord y a pas que ceux d'Esquibien pour signer hein. Et les autres, y vont pas chez le médecin eux aussi non. C'est pas aux tourists de commander encore même à Esquibien "Gastou Gast ar gwiz kozh .. Euc'h" (gast gast de la vieille truie....dégoût) . Je vais lui dire de suite à l'Albert. Allez Kenavo et .....

 

 

 

 

 

 

 

 

****

 

 

 

 

 

******

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 00:00

 

 

 

 

Audierne, Cap-Sizun et sénatoriales

 

 

 

Le verdict des élections sénatoriales vient de tomber. Certes, le Cap-Sizun n'était pas concerné par cette élection mais les résultats ayant des conséquences nationales, les politologues s'en donnent à coeur joie. Les prochains scrutins qui seront des élections de niveau national auront lieu l'année prochaine, soit en 2012. Alors, pourquoi parler des sénatoriales puisque nous n'avons pas voté en Cap-Sizun. Tout simplement parce que ce qui se passe en France et même dans le monde nous regarde et nous intéresse puisque nous sommes comme tous les administrés appelés à bénéficier des avantages et à subir les inconvénients des situations nouvelles. Nous n'allons pas spéculer sur des hypothèses de futurs résultats nationaux mais simplement oser quelques remarques en commençant par un état des lieux ici, chez nous .

 

Donc le Sénat ( Palais du Luxembourg) vient d'obtenir pour la première fois en Vème République une majorité de gauche, donc un Président de gauche. On attribue ce résultat à des mécontentements des élus de la France profonde autrement dit des élus ruraux (locaux) . Soit !! Il faut tout de même relativiser quelque peu puisqu'il ne s'agit pas d'une élection au suffrage universel. Peut-être, mais rien ne le prouve, qu'un mode différent de scrutin aurait donné le même résultat. Ou un résultat opposé !! Disons peut-être en insistant car la vérification est impossible.

 

Donc, nous avons en France un gouvernement de droite, une assemblée nationale de droite et un Sénat de gauche, de la même sensibilité que de nombreuses régions, départements et communes. Qu'en est-t'il de la Bretagne et du Finistère ?? La région est à gauche ainsi que le département puisque les dernières élections cantonales n'ont pas changé la donne. La commune d'Audierne est à gauche.

 

Mais, notre Cap-Sizun a voulu se singulariser dans ces cantonales. La conseillère générale sortante (maire d'Audierne) était de gauche donc de la tendance majoritaire dans le département et même peut-être au delà. La logique aurait voulu qu'elle soit réélue mais c'est un candidat de droite (prétendu apolitique) candidat déclaré aux futures législatives qui est devenu conseiller général . Que faut-il en penser ?? Qu'en pensez -vous ??

 

Généralement, dans toute élection, le sortant bénéficie d'un avantage par rapport à ses concurrents:

 

son bilan.

 

A condition bien-sûr qu'il y ait un bilan positif concrétisé par des réalisations et des résultats. Apparemment il n'y avait pas grand chose de lisible dans le bilan de la conseillère sortante puisqu'il n'a pas séduit les électeurs. Elle a donc été battue et même dans sa propre commune : Audierne, elle n'a devancé son concurrent que d'une voix. Alors, et pour la deuxième fois: que faut-il en penser ??

Chacun est assez grand pour se faire sa propre idée et donner sa propre réponse. On se contentera ici de faire quelques observations:

 

- Le bilan de 6 années d'exercice au conseil général n'a sans doute pas été convaincant. Exemple: le tas de sable de Poulgoazec est toujours à sa place. Mauvais bilan ou absence de bilan ??? Le nouveau conseiller général devrait d'ailleurs y porter une attention très particulière puisque le présence de ce tas de sable conditionne la réalisation de l'aire de carénage indispensable au port de plaisance d'Audierne.

 

Au fait : Audierne station balnéaire avec ou sans casino ?????

 

environn_2_20-03-06_009-1.jpg

 

 

- Le bilan de 3 années à la mairie d'Audierne n'a même pas séduit les Audiernais. Exemple: les excès de fleurissement ou le plan de circulation établi sans concertation tout comme la vitesse non régulée dans plusieurs rues et quartiers malgré les nombreuses doléances. N'oublions pas l'environnement qui semble être le dernier souci.

 

Lien:

 

Audierne: casse de voitures

 

 

environn_17-3-06_037-2.jpg

 

 

- Les résultats des sénatoriales en Morbihan sont assez significatifs chez nos voisins . Poussée de gauche selon la presse locale. Cette poussée de gauche n'est pas curieuse en soi et c'est plutôt la poussée de droite en Cap-Sizun qui l'est .

 

On peut donc déjà imaginer que les prochaines élections municipales ne seront pas tristes à Audierne, les titulaires actuels risquant de connaître le sort de leurs prédécesseurs qui ont tous été remerciés. Ceci n'est bien entendu qu'une hypothèse, mais généralement le tsunami emporte tous ceux qui sont impliqués. Il conviendrait peut-être de regarder la réalité en face et d'en tirer les conclusions. Les mauvais résultats ne sont pas les résultats d'une seule personne mais d'une équipe. C'est donc toute l'équipe qui doit se remettre en cause car il est évident que la responsabilité est partagée par tous ceux qui approuvent et participent à une politique jugée mauvaise par les électeurs. Il reste deux années à la municipalité d'Audierne pour opérer les mutations et les changements nécessaires avant les prochaines élections locales si elle ne veut pas connaître le "Trafalgar" environnemental déjà inscrit en filigrane par l'opinion publique malgré la légitimité toujours incontestable des responsables. La persévérance dans l'erreur n'est sans doute pas la meilleure façon de préparer l'avenir.

Prenons exemple sur le Général de Gaulle fondateur de la Vème République en 1958, laquelle est aujourd'hui et pour la première fois de son histoire confrontée à une situation originale.

De Gaulle donc qui payait sa consommation personnelle d'électricité dans son logement présidentiel et qui désavoué par le référendum de 1968 a tiré sa révérence. Il n'est pas resté pour percevoir des indemnités de fonction comme certains élus locaux qui n'ont de la politique qu'une idée bassement matérielle. Pour eux, la politique nourrit son homme et c'est l'essentiel. Au diable les électeurs qui n'arrêtent pas de nous .......

 

Un simple oubli: ce sont les électeurs qui disposent des bulletins de vote. Au fait, ne l'oublions pas ! Le Général de Gaulle est très connu à Audierne par l'intermédiaire du monument dédié à la France libre érigé sur le front de mer. Il n'aurait sans doute pas apprécié certaines images locales et encore moins certains résultats.

 

******

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

******

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 00:00

 

 

 

 

Audierne: casse de voitures
Le site de la ville de Annecy (Haute Savoie) publie un article intéressant au sujet des épaves de voitures. L'article (question et réponse) est intégralement reproduit ci-dessous. Il s'agit d'une question posée par un Ministre de la République actuellement en fonction ( Ministère de la défense) qui s'adresse au Ministère de l'intérieur. Puisse cet article inspirer les élus d'Audierne en leur rappellant leurs responsabilités. En cas d'accident, cette responsabilité pourrait d'ailleurs être engagée. La casse de voitures de la rue René Autret est totalement illégale et semble bénéficier de certaines complaisances. Les élus d'Audierne ont d'ailleurs pu constater l'existence de cette casse de voitures lors de leurs visites de quartiers. Leur complaisance est donc notoire. Les aimables lecteurs pourront par ailleurs consulter pour information quelques séquences déjà publiées ici.
antolinez
Posté le : 07/05/2010

Sujet : carcasses de voitures sur domaine privé av de Chevênes
Au sujet de l'entrée de ville de l'avenue de Chevênes :
Epaves de voiture et autres carcasses métalliques sur terrain privé 12 ème législature
Question écrite n° 00689 de M. Gérard Longuet (Meuse - UMP)

* publiée dans le JO Sénat du 18/07/2002 - page 1609

M. Gérard Longuet interroge M. le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales pour connaître précisément les textes et la procédure qu'un maire doit suivre pour imposer à un particulier de faire disparaître les épaves de voiture et autres carcasses métalliques de vieilles machines, entreposées sur un terrain privé de ce dernier, au vu et au sus de toute la population.

Réponse du Ministère de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales

* publiée dans le JO Sénat du 30/01/2003 - page 361

Aux termes de l'article L. 541-1 du code de l'environnement, constitue un déchet, de façon générale, tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon. Les épaves de voiture et autres carcasses métalliques de vieilles voitures sont donc des déchets pour lesquels, lorsqu'ils sont déposés dans des conditions de nature à porter atteinte à la santé de l'homme et à l'environnement, il revient à l'autorité titulaire du pouvoir de police d'en assurer d'office, après mise en demeure, l'élimination, aux frais du responsable (articles L. 541-2 et L. 541-3 du même code). La circulaire n° 85-02 du 4 janvier 1985 relative à l'élimination des dépôts sauvages de déchets, par exécution d'office aux frais du responsable, précise que le maire doit adresser au propriétaire du terrain une mise en demeure, visant à faire procéder à l'enlèvement des épaves de voitures et autres carcasses, assortie d'un délai de réalisation. Au terme de l'échéance, en cas d'inaction du responsable, le maire pourra faire procéder aux frais de celui-ci, à l'enlèvement des carcasses de voitures.

 

::::::

 

Allez au contenu, Allez à la navigation

29 octobre 2011

Epaves de voiture et autres carcasses métalliques sur terrain privé

12 ème législature

Question écrite n° 00689 de M. Gérard Longuet (Meuse - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 18/07/2002 - page 1609

M. Gérard Longuet interroge M. le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales pour connaître précisément les textes et la procédure qu'un maire doit suivre pour imposer à un particulier de faire disparaître les épaves de voiture et autres carcasses métalliques de vieilles machines, entreposées sur un terrain privé de ce dernier, au vu et au sus de toute la population.



Réponse du Ministère de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales

publiée dans le JO Sénat du 30/01/2003 - page 361

Aux termes de l'article L. 541-1 du code de l'environnement, constitue un déchet, de façon générale, tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon. Les épaves de voiture et autres carcasses métalliques de vieilles voitures sont donc des déchets pour lesquels, lorsqu'ils sont déposés dans des conditions de nature à porter atteinte à la santé de l'homme et à l'environnement, il revient à l'autorité titulaire du pouvoir de police d'en assurer d'office, après mise en demeure, l'élimination, aux frais du responsable (articles L. 541-2 et L. 541-3 du même code). La circulaire n° 85-02 du 4 janvier 1985 relative à l'élimination des dépôts sauvages de déchets, par exécution d'office aux frais du responsable, précise que le maire doit adresser au propriétaire du terrain une mise en demeure, visant à faire procéder à l'enlèvement des épaves de voitures et autres carcasses, assortie d'un délai de réalisation. Au terme de l'échéance, en cas d'inaction du responsable, le maire pourra faire procéder aux frais de celui-ci, à l'enlèvement des carcasses de voitures.


 



> Répondre

> Forum en cours

> Liste des forums

Plan de site :: Contacts :: Espace presse :: Photothèque :: Mentions légales

LE SITE OFFICIEL DE LA VILLE D'ANNECY

 

 

 

 

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 09:53

 

 

 

 

Audierne, Plogoff, Plouhinec et Cap-Sizun. Editorial 10/2011

 

 

 

Le Cap-Sizun aura vécu une actualité assez chargée au cours du mois de septembre 2011. Il convient de signaler trois évènements importants dont 2 majeurs, qui ne seront sans doute pas sans conséquences à l'avenir:

 

1: Le départ à la retraite de Monsieur le curé responsable de l'ensemble paroissial Cap-Sud- Sainte Klervi

 

2: L'arrivée d'algues vertes à la Baie des Trépassés.

 

3: La situation nouvelle de l'école de musique

 

Ces trois sujets étant totalement différents regardons les dans l'ordre

 

*****

1- Ensemble paroissial Cap-Sud Sainte Klervi

 

Lien:

 

Ma Bro Ar C'Hap Warc'hoazh

 

Le lien ci-dessus permet d'accéder à l'étude générale du Cap-Sizun effectuée en l'an 2006, donc voici 5 ans

et ici publiée le 26-5-2006

 

pic_0974.jpg

 

Cette étude en 3 parties qui n'a pas intéressé les éditeurs locaux plus soucieux de "faire du fric" que de sauvegarder la mémoire, s'intitule:

 

Ma Bro Ar C'hap: Gwechall-Hirio-Warc'hoaz.

 

Elle est consultable exclusivement sur internet et permet d'accéder à notre histoire (gwechall), de consulter un état des lieux (hirio) à valeur ponctuelle et enfin de voir les perspectives d'avenir telles que l'on pouvait les imaginer voici 5 ans (Warch'hoaz). Dans le cas précis de la prospective du point de vue religieux,

c'est le paragraphe 33 qui traite le sujet. En voici un extrait:

 

"Il y a seulement 20 ans , les paroisses de Plogoff, Cleden, Primelin, Esquibien, Beuzec, Audierne, Pont-Croix, Mahalon, Plouhinec et Poulgoazec étaient chacune dirigées par un prêtre, soit 10 prêtres dans le canton de Pont-Croix. Il en reste 3: Audierne, Pont-Croix et Plouhinec.......

 

Cette situation avait abouti à la création de 2 ensembles paroissiaux: Cap-Nord et Cap-Sud. Actuellement la situation est inchangée pour le Cap-Nord, mais le départ du responsable Cap-Sud, (qui était assisté par un prêtre à la retraite à Esquibien également partant) crée une situation nouvelle. C'est désormais un curé de Douarnenez qui assume la responsabilité du Cap-Sud assisté par un prêtre malgache. Le prêtre résidant à Plouhinec reste en place, mais il n'est pas précisé pour l'instant s'il y aura un prêtre résidant à Audierne. Cette situation nouvelle crée obligatoirement des changements dans différents domaines et plus particulièrement celui des offices religieux hebdomadaires et des cérémonies variées dont les obsèques sans oublier les pardons .

 

On a coutume de dire à propos des pardons qu'ils sont l'expression de la foi et de la tradition. Par ailleurs, sans prêtre, plus de pardon puisqu'il ne peut y avoir de messe sans prêtre seul habilité à célébrer l'Eucharistie. N'essayons pas d'imaginer la suite au sujet des pardons car notre belle région touristique reçoit régulièrement des membres du clergé prenant quelques jours de vacances et qui sont heureux de participer pour pallier à un manque. Cela pourrait durer un certain temps et ce n'est qu'un aspect de la situation.

Cette situation justement va avoir des conséquences sur les cérémonies hebdomadaires du dimanche qui ne pouvaient déjà plus être célébrées dans chaque paroisse. On peut imaginer à l'avenir une messe hebdomadaire célébrée au niveau de l'ensemble paroissial ou du canton, alternativement dans chaque paroisse. D'ores et déjà, des cérémonies sont célébrées par des laïcs dans certaines paroisses le dimanche, sans Eucharistie et communion

 

(assemblée dominicale en cas d'absence de prêtre : ADAP).

 

Cela se pratique déjà en religion protestante dans laquelle le culte peut se dérouler sans pasteur, seul qualifié cependant pour célébrer la Cène. On peut imaginer que, dans quelques temps, les fidèles devront envisager des déplacements pour assister à un office célébré loin de chez eux, pour nous Douarnenez voire Quimper. On peut aussi imaginer un prêtre venant d'ailleurs pour célébrer ici ou là un office dominical. Difficile de faire un pronostic dans ce domaine.

Les choses sont plus cruciales en ce qui concerne les cérémonies ponctuelles et plus particulièrement les obsèques, qui au contraire des baptêmes, communions, mariages ne peuvent être planifiées, centralisées et regroupées. Les obsèques religieuses se dérouleront donc désormais souvent sans prêtre pour être célébrées par des laïcs. On peut imaginer une messe dominicale célébrée au profit de l'ensemble des défunts d'un secteur déterminé, hors la présence des cercueils. Mais cela présentera un inconvénient majeur pour ceux qui souhaitent que leurs obsèques soient religieuses, donc avec Eucharistie ce qui n'est pas possible sans prêtre. Inconvénient encore plus pénalisant pour les fidèles: l'absence de prêtres est particulièrement remarquable dans les campagnes. Ce n'est pas le cas en ville. Pas très loin de chez nous, à Quimper, j'ai eu l'occasion d'assister récemment à des obsèques religieuses, à plusieurs reprises, avec Eucharistie, encens et tout ce qui se pratiquait avant la crise des vocations. Les vrais croyants pratiquants auront donc intérêt à décéder en ville plutôt qu'à la campagne, s'ils souhaitent que leurs proches puissent s'associer à leur départ, le jour des funérailles, en participant à la communion.

La terre des Prêtres, titre d'un livre écrit par Yves Lefebvre, était une appellation concernant le Léon, mais le Cap-Sizun lui ressemblait beaucoup. Aujourd'hui le Cap-Sizun devient la terre sans Prêtres.

 

*****

Pour clore ce chapître, compte tenu de ce que religion et enseignement (catholique) ont des liens, on peut aussi rappeler l'histoire particulière vécue par les Frères de Ploërmel, au moment des expulsions en 1904. L'affaire a été sommairement traitée dans l'étude du Cap-Sizun, puisque l'école Saint Joseph d'Audierne a été fondée et initialement dirigée par ces Frères. L'article est consultable par le

 

Lien:

Ma Bro Ar C'Hap Gwechall-suite 10

 

Un nouvel ouvrage vient de voir le jour à ce sujet. On se souvient que ces évènements avaient eu des conséquences dans l'armée française. Plusieurs officiers avaient été amenés à démissionner pour ne pas avoir à utiliser la force contre une communauté religieuse. C'est l'arrière petite fille d'un de ces officiers qui a écrit l'ouvrage particulièrement documenté et argumenté par des références officielles du type "délibérations et décisions du conseil de guerre". Il s'agit du livre qui s'intitule:

 

L'expulsion des congrégations . Un cas de conscience pour l'Armée

 

(Editions François-Xavier de Guibert- 10 rue Mercoeur-75011-Paris)

 

écrit par Madame Sabine Garnier qui n'est autre que l'arrière petite fille du Capitaine de Beaudrap, démissionnaire en cette circonstance et nominativement cité dans l'article de konchennou.

 

******

 

 

Il n'y a pas lieu d'aller plus loin pour l'instant au sujet. de la situation religieuse en Cap-Sizun.

 

Qui vivra verra !!!! Passons à un autre sujet.

 

PIC_0660.jpg

 

 

*******

2- Algues vertes à la Baie des Trépassés

 

 

022.jpg

 

Le Cap-Sizun vient d'être touché par un arrivage d'algues vertes à la baie des Trépassés. Après un petit malentendu accusant certains blogs de pratiquer la désinformation, le nettoyage de la plage de "Bae an Anaon" a été réalisé rapidement et efficacement. Il n'y a pas lieu de créer une polémique à ce sujet. Certes les opinions divergent, tant sur la cause donc l'origine de ces algues vertes que sur le traitement à leur appliquer. Il faut surtout se garder de stigmatiser telle ou telle autre profession en l'accusant de polluer sans en avoir la preuve. Et ce n'est pas un citoyen de base (tel le webmaster de Konchennou), demeurant au bout du monde qui peut accuser. Il n'est pas qualifié pour cela ne disposant que des informations diffusées par la presse ou la télévision. Or, les médias disent ce qu'ils veulent comme ils ont envie de le dire, disposant même d'un quasi monopole jusqu'à l'arrivée des blogs et d'internet qui permettent aux simples citoyens de prendre la parole et de s'exprimer en fournissant les preuves de ce qu'ils avancent. Les informations diffusées par les blogs sont donc objectives et non orientées comme parfois dans certains journaux à vocation politique reconnue. Certains journaux ne sont d'ailleurs que des courroies de transmission du parti politique qu'ils représentent et défendent.

 

(Le blog konchennou a l'habitude de prouver ce qu'il avance par des photos authentiques)

 

La détermination de l'origine du mal "algues vertes" est du ressort des scientifiques qui s'appuient sur des analyses donnant des renseignements techniques qui permettent de faire des conclusions. L'action et la mise en oeuvre du traitement qui doit suivre sont du ressort des décideurs et des responsables de haut niveau. Signalons en passant que le Télégramme de Brest en date du 10 septembre 2011 publie un article intitulé:

 

"Algues vertes. Le plan préventif est lancé".

 

Ce plan préventif s'applique pour l'instant au département des Côtes d'Armor en baie de Lannion.

Au bout du monde, on est obligé de se contenter de traiter l'effet et on n'a pas encore trouvé d'autres solution que celle du nettoyage par le ramassage. Il est évident que cela pose plusieurs problèmes et particulièrement le coût des opérations et le stockage des déchets. Certes, le ramassage a des conséquences sur le sable et les galets qui se mélangent aux algues, mais il n'aurait pas été possible de laisser en l'état, la plage de la Baie des Trépassés, alors que la saison touristique n'était pas terminée et que la putréfaction allait venir en raison des coefficients de marée régressifs.

Cette pollution par algues vertes n'est pas limitée au Cap-Sizun qui vient d'en être victime pour la première fois. L'affaire est donc étudiée à plusieurs niveaux dont le niveau national. Il faut laisser les solutions se mettre en place et cela ne se fera pas d'un coup de baguette magique.

 

Conclusion: si les blogs jouent localement un rôle, particulièrement dans la diffusion d'une information, ils ne sont sans doute pas qualifiés pour proposer des solutions et encore moins pour accuser en stigmatisant une profession en particulier. Il faut laisser au vestiaire les propositions du type de "N'y a qu'à" qui ressemblent plus à des propos de comptoir qu'à des solutions concrètes efficaces et réalistes.

Il est d'ailleurs particulièrement intéressant de lire à ce sujet un article publié par "Le Télégramme de Brest" en date du 9-9-2011 qui s'intitule:

 

"Marées vertes. Déjà en 1911, à Belfast".

 

dans lequel on peut lire ce qui suit:

 

"Dans un livre de 1920, le professeur bordelais Camille Sauvageau évoque une étude de 1911 qui fait état de hauts cordons d'ulves en décomposition dans la Baie de Belfast (Irlande du Nord).

 

Ce texte paraît suffisant pour recommander la plus grande circonspection . En effet, c'est le directeur du centre de découverte de Roscoff qui considère que ce livre est un document qui montre que les algues vertes sont un phénomène ancien.

On peut penser que le phénomène a été amplifié par les formes industrielles de l'agriculture nouvelle formule. Avant la deuxième guerre mondiale cette agriculture en Cap-Sizun était de type autarcique dont les productions étaient écoulées dans la consommation locale. La mécanisation d'après la deuxième guerre mondiale a changé la donne et l'agriculture s'est industrialisée et transformée en agriculture intensive. De plus elle s'est spécialisée: céréales, élevage etc...

Si notre agriculture est coupable , il faut bien entendu envisager sa reconversation. Mais, ne rêvons pas. Cela ne se fera pas d'un coup de baguette magique et comme le disait un ancien Président de la République:

 

"Il faut laisser du temps au temps".

 

 

Noublions pas non plus que si les emplois du Cap-Sizun relèvent plutôt des services, secteur tertiaire comme on dit, l'agriculture représente à elle seule une grande famille d'emplois indispensables à notre économie. Avec la pêche elle constitue le secteur primaire en termes d'emplois. Le sujet a été traité dans l'étude générale du Cap-Sizun ici consultable:

Lien:

 

Ma Bro Ar C'Hap Hirio suite 3

 

Mais, les algues vertes qui défraient aujourd'hui la chronique n'ont pas le monopole de la pollution. Rien ne dit que les formes nouvelles de la vie domestique (machines à laver, fosses septiques, stations d'épuration etc...) n'ont pas aussi leur part de responsabilité. Si le dernier maillon, de la chaîne de responsabilité que sont les communes ne peut que traiter le problème en aval comme nous l'avons déjà dit, certaines pollutions locales ne sont pas du ressort de l'Etat mais plutôt du ressort des élus locaux. Ces élus locaux peuvent donc intervenir certes en aval mais aussi en amont. Il suffit de regarder ce qui se passe à Audierne dans l'indifférence des responsables :

 

Va breur Jakez, Va breur Jakez Frère Jacques, frère Jacques

Kousket out, kousket out ? Est ce ce que tu dors, (bis)

Deus da zebrin Krampouezh Viens manger des crêpes

Deus da zebrin Krampouezh Viens manger des crêpes

Gant laezh dous, gant laezh dous Avec du lait doux, avec du lait doux

 

PHTO0017.jpg

 

PHTO0001-copie-2.jpg

 

Et pourtant !! Aux dernières élections cantonales toutes les formations politiques étaient représentées, y compris les écologistes sur une liste prétendue apolitique. Il n'y a pas un seul candidat , pas un seul représentant de liste qui ait daigné ou eu le courage de venir sur place pour constater. Ah, les belles déclamations. C'est plus du "N'y a qu'à" qu'autre chose non ??

C'est bien de soutenir un candidat ou un autre pour des élections primaires au sein d'un parti politique en vue d'une échéance nationale, c'est encore mieux de retrousser ses manches sur le terrain quand justement on appartient à la base de ce parti . Il conviendrait plutôt de ne pas lui nuire par ses propres mauvais résultats qui donnent une mauvaise image de ce courant de pensée. Les références audiernaises (échec aux cantonales, démissions multiples, environnement etc...) devraient recommander la discrétion et même le silence. Peut-être même qu'un petit retour à l'école primaire de l'initiative et de la responsabilité serait souhaitable car l'expérience syndicale et les défilés derrière les bannières revendicatives ne semblent pas les plus adaptés pour faire face aux problèmes à résoudre.

 

Mais ceci est un problème politique qui concerne les partis. A eux de choisir leurs supporters. Par comparaison avec les épreuves sportives on peut dire que certains supporters desservent l'image du club qu'ils sont censés soutenir !!!

 

Et plus encore ceux de "Frère Jacques" .

 

Méditation !!!!????

 

*******

 

 

3- La situation nouvelle de l'école de musique

 

Et oui !! L'école de musique a un problème qui fait partie de nos problèmes. Nous quittons une étude concernant un problème sans doute lié à l'agriculture pour aborder sans transition un nouveau sujet: celui de la culture . Il ne faut pas confondre culture au sens noble du terme et terres agricoles cultivables qui sont cependant très respectables. La culture se compose d'un ensemble de sujets dont la musique fait partie. Il y a plusieurs sortes de musique dont le rock, le jazz et même le rap. Mais il y a aussi la musique classique, celle qui vient de loin et même parfois de très loin, et qui est planétaire. Certains instruments comme le violon, l'alto, le violoncelle, la flûte, le basson, le piano et bien d'autres sont plus à leur place dans les orchestres classiques que dans les "Festou-Noz", près des flons-flons et des "tam-tam" accompagnés par l'odeur des moules-frites.

Les moules-frites sont excellentes mais chaque chose à sa place.

La musique classique n'est pas le seul constituant de la culture dans laquelle on trouve aussi la peinture, la sculpture , l'architecture et bien d'autres choses encore. Nous avions jusqu'à présent la chance d'avoir une école de musique qui permettait à nos enfants et petits-enfants de faire connaissance avec ces instruments ainsi qu'avec les grands musiciens comme Beethoven, Wagner, Paganini, Lizt ou Mozart qui nous ont laissé leurs grandes symphonies et autres concertos, que seules les écoles de musique peuvent faire découvrir en initiant leurs élèves. Oui, nous avions une école de musique, jusquà ce que....

 

Référence:Télégramme de Brest en date du 1/7/2011:

 

Ecole de musique Le président annonce sa démission

 

Le Président de l'école de musique intercommunale a choisi l'audition de fin d'année pour annoncer son départ......l'union fait la force....d'inertie sûrement....j'ai largement sous-estimé l'adversaire.....

 

Bref, pour résumer, il démissionne.

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 8-7-2011:

 

L'assemblée générale de l'association ( EMICS école de musique intercommunale du Cap-Sizun-76 élèves) s'est tenue....les soucis d'argent minent le fonctionnement....Tous les ans nous nous sommes posés la même question: Est-ce que l'on continue l'année prochaine ...Difficile de prendre la relève.....

 

Et enfin:

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 7-9-2011

 

Ecole de musique. Un nouveau départ

 

L'assemblée générale extraordinaire 10 août avait pour but de décider la poursuite ou la dissolution de l'école de musique en raison d'un financement public insuffisant. Finalement, une nouvelle équipe relève le défi....Refusant de voir disparaître une école qui rassemble plus de 70 élèves....

Le nouveau bureau....

 

Donc, l'école de musique continue avec à sa tête une Plouhinécoise dont le nom est assez fréquemment cité dans l'actualité locale. Avant toute chose, il convient de souhaiter bonne chance à cette nouvelle équipe en remerciant l'équipe sortante qui n'a pas démérité bien au contraire. Mais on peut tout de même se poser une question simple à partir d'une situation financière exposée dans l'article ci-dessus daté du 8/7/2011:

 

Rentrées financières:

 

Cotisations des élèves: 25838 euros soit 400 par élève

Subventions: communauté de communes : 9000 euros (+ 3000 pour cause de déficit)

Conseil général: 1558 euros

Commune de Plouhinec: 1814 euros

 

La situation financière exposée ci-dessus est celle annoncée dans la presse. Il en ressort que la commune de Plouhinec est la seule à consentir un effort supplémentaire, bien qu'elle participe déjà comme les autres communes à travers la subvention de la communauté. Les autres communes semblent figurer dans la rubrique des abonnés absents. Et pourtant, dans certaines communes comme Audierne, certaines activités culturelles comme l'art contemporain sont particulièrement gâtées: fourniture de locaux par exemple. Durant la saison touristique, l'art contemporain bénéficie outre des locaux d'exposition, du gardiennage et de subventions permettant des budgets en équilibre. Y aurait-il 2 poids et 2 mesures ?? L'art contemporain est certes respectable, mais la musique classique ne l'est pas moins. Mais la situation reflète peut-être une certaine méconnaissance de cette musique classique justement. Il faut donc l'enseigner pour la faire connaître car elle n'est sans doute pas tellement de circonstance dans les défilés syndicaux, ni la référence derrière les banderoles revendicatives.

 

Alors, invitons nos responsables à écouter

 

la symphonie fantastique de Hector Berlioz

 

En 5 parties:

1-Rêveries - Passions 2- Un bal 3- Scène aux champs 4- marche au supplice

5- songe d'une nuit de Sabbat .

 

C'est au cours de la 5ème partie que l'on peut écouter le célèbre

 

"DIEZ IRAE DIEZ ILLA"

 

( jour de colère que ce jour là )

 

que l'on appelle aussi "prose des morts", parodie de chant grégorien, qui pourrait dans une certaine mesure préfigurer l'avenir.

On ne peut pas dans la culture favoriser un thème donné par rapport à un autre. La culture est un ensemble dont la musique classique fait partie. Or, seule la commune de Plouhinec consent un effort supplémentaire pour tenter de sauvegarder ce qui pourrait disparaître. Il faut la remercier et inviter les autres communes à réfléchir car tout le monde sait que l'argent public, nerf de la guerre, n'est pas toujours utilisé de la meilleure manière:

 

PHTO0055.jpg

 

Exemple: le nouveau plan de circulation d'Audierne qui ne semble pas faire l'unanimité bien au contraire. On pourrait trouver d'autres exemples dans d'autres communes.

Alors, si on ne veut pas entendre résonner le

 

Dies Irae Dies Illa

 

de la symphonie fantastique au cours de certaines échéances futures (dans moins de 3 ans- qui auront lieu au suffrage universel pour la communauté de communes) il conviendrait peut-être d'analyser avec précision certaines situations pour y remédier. A moins qu'il ne soit déjà trop tard pour ce plaidoyer au profit de l'école de musique. Dans ce cas:

 

Dies Irae Dies Illa

 

 

Et en attendant: Merci Plouhinec et bonne chance à la nouvelle équipe

 

pic_0004.jpg

 

Merci à tous les blogs qui ont participé à l'information au sujet des algues vertes:

http://ushant.unblog.fr

cité en tête car il a été le premier

http://www.errances.info

l'ami fidèle

http://scoop.it/algues vertes

 

Il faut continuer pour notre magnifique Cap-Sizun

 

 

van_0707.jpg

 

 

pic_0977.jpg

 

 

******

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 00:00

 

 

 

 

Spontus que c'est s'pas: 10/2011

 

(Audierne: l'ancienne clinique en l'état et depuis environ 40 ans )

 

*******

 

Soaz:

 

La voilà déjà. Pas moyen laver tranquille ici. Sûr que c'est la bourette encore qu'elle a entendu à cause que elle couine toujours s'pas même avec son moteur lectric . Enfin, qu'est ce que voulez-vous aussi. Les lavoirs y sont déjà tellement digoulasses que vaut mieux rester ici avec l'eau qu'elle est courrente à peu près prop' quoi c'est pas vrai ?? Aller voir plus loin peut-êt' ça serait plus pire encore alors !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Je me demandais en moi-même avec qui que vous étiez en train de causer . Tiens, une "toul-flep"

(trou bavard) que je pensais. Alors que vous êtes encore en train de marmonner toute seule non ?? Après qui que vous en avez encore contre lui aujourd'hui alors ??

 

Soaz:

 

Mais c'est vous que vous avez toujours quêque chose après moi, toujours en train de corriger tout qu'est-ce que je dis à cause que vous avez vot' sanctificat l'étude et que moi j'ai pas. Et alors que y a plus personne à passer ce sanctificat là donc vous êtes comme moi puisque vot' diplaume y vaut plus rien. Na !! Là, je vous ai dit comme je pense alors que c'est vous que vous êtes toujours à "flepper" (bavarder) même sur la pollitic et tout c'est pas vrai ??

 

Jeanne-Yvonne:

 

Bon mettons que c'est vrai un peu que je suis un peu "fleppen" mais on dit que la vérité vraie quand même hein . Quand on sait pas on dit pas s'pas ou on demande pour savoir. C'est pour ça que je vous demande qu'est-ce qu'il y a de neuf alors avec vous alors. Peut-être que vous avez su que la dame d'Audierne perdue sans doute a été retrouvée ??. Moi j'ai demandé chez le boulanger et on m'a dit que c'était dans le port qu'elle avait été retrouvée . Et vous vous avez su aussi non ??

 

Soaz:

 

Voui, j'ai su aussi. A ce qu'il paraît que c'est dans le bois du Loq et Ran qu'on avait fait des recherches avec les gens d'armes et ceux qui avaient su par le Ternet qu'on demandait des gens pour aider . Je sais pas plus que vous pour le reste mais c'est trist' quand même. Enfin puisqu'on qu'on l'a trouvée à la fin quand même s'pas c'est beaucoup la tristesse pour la famille !!

Mais, qu'est ce voulez -vous aussi s'pas ??

 

Jeanne Yvonne:

 

Et à la baie des Trépassés un peu plus loin sur la route de "Beg ar Van" des enfants dans une voiture avec la maman à côté. Les enfants fini pour eux parce que c'était fini quoi !! Et la maman triste aussi mais encore un peu vivante qu'on a mis dans un hélicoptère pour essayer de la soigner quoi !!

 

Soaz:

 

Quoi ?? Dans un "licoptère" comme on voit des fois passer tout près presque à raz avecque son bruit et tout . Pour envoyer à Brest sans doute alors. Sensément que c'était pas des gensses d'ici. Venus là on sait pas pourquoi. Trist que c'est tout ça quand même hein. Des enfants comme tous les enfants leur faire des choses pareilles hein ! C'est pasque on regarde trop la télé que ça donne des idées. Ou alors la faute des sous aussi s'pas. Des fois y a pas assez pour tout ce qu'on a envie vous savez bien s'pas !! "Mamm Gozh" disait toujours que faut faire avec ce qu'on a. Oui mais voilà s'pas !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Voui !! Il vaut mieux parler d'autre chose. Et pour Fine Tal ar Groaz alors, c'est toujours pareil aussi ?? Le Jean-Clet garde sa bigoudène des filets bleus alors ! Heureusement que Fine elle est solide . Mais et la politique alors ?? Puisque vous parlez de la télé vous avez regardé l'aut' soir les 6 sensément socialistes comme vous un peu quoi. Comment que vous avez trouvé ça alors ??

 

Soaz:

 

J'ai pas écouté jusqu'au bout pasque je vois ici comment que c'est avec les socialistes d'Audierne. Les lavoirs toujours digoulasses avecque eux et le reste alors ....je vous dis pas s'pas....

 

Moi je dis que on a que venir voir s'pas. Mais y viennent pas alors ?? Qu'est-ce qu'elle va faire la télé pour ça hein ?? "Netra" (rien). Alors que on mette que un sur 6 c'est quand même tous pareil non ?? Tous bons à flepper et après tiens ...!!! Y a que à regarder comment que ça avait fait l'aut'fois pour la cantonal hein. Vous rappelez la photo devant le tas de sable de Poulgoazec avec celle d'Audierne que sensément on allait s'occuper pour faire quêque chose pour les bateaux. Et depuis, "Bléo" (cheveu, rien). C'est pas ceux de la télé qui vont venir ici pour le tas de sable hein ?? Alors pour voter socialist y a celle d'Audierne qu'elle a déjà pas été prise ici pour tout le canton. Et même à Audierne que une voix de plus et c'est pas la mienne qu'est ce que voulez- vous encore en plus hein ?? Alors c'est pas elle qui va me dire comment que faut que je fais pour mon vot' si ?? Non mais, et quoi encore. Y a déjà qu'à s'occuper des lavoirs que bientôt y aura aussi du "bezhin vert" dedans comme à Bae an Anaon . Flepper, flepper toujours flepper et après nétra (rien). Si des fleurs comme jamais y avait eu .

 

Tous des "téodeg" (bavards , qui ont du teod ) .

 

Comme elle disait Mamm-Gozh :

 

"Mad da vranman eus ar mintin beteg an noz" (bon pour faire des pets du matin au soir)

 

Ils font rien comme vous voyez sur les photos que mon gend' l'Albert caporal chef en retraite de la coloniale il sait faire s'pas !! Regardez donc !!!

 

 

 

Et pour les lavoirs c'est pas plus mieux non plus. Comme dit L'Albert mon gend' ... qu'il a été à Marseille avec la coloniale:

 

"Tout qu'est ce qu'ils disent ici c'est que des attrapes-couillons hé "

 

Alors , la télé hein ???

 

 

mai_06-lamb_-plou-aud_051.jpg

Jeanne-Yvonne:

 

C'est sûr que vous avez raison mais on peut rien faire avec ceux là. La prochaine fois peut-être. Mais vous avez su que le maire de Esquibien il a répondu pour la pétition contre le médecin ?? Il a dit que tout ça c'était du "reuz" (bruit) pour défendre ceux qui voyaient la mer de chez eux et que le médecin avait droit de venir là, un point c'est tout .

 

Soaz:

 

Ah voui . J'avais pas su. Mais gast ça c'est envoyé alors !! C'est sûr que le médecin il a droit de venir là si il a acheté le terrain forcément. Et en plus y a pas besoin de lui faire un s'tacade comme y ont fait devant la chapelle Santez Edwett et que ça a dû coûter "bonbon" s'pas. Donc pour construire avec le médecin ça coûte rien à la commune et en plus c'est bien comme ça pasque le médecin faudra que il paie ses taxes comme tous les aut's hein .

 

Jeanne-Yvonne:

 

Oui, je crois que c'est bien comme ça. Et en plus on m'a dit que sensément le Monsieur Maire d'Esquibien il voulait se présenter pour être député la prochaine fois comme il a gagné pour les cantonales s'pas .

 

Soaz:

 

Oye !! Député aussi marplij !! Oh mais ça c'est pas memeustra (pareil) hein. Faudra voir pour voir alors pasque il a été à Audierne aussi avant Esquibien s'pas et les lavoirs ils étaient pas mieux que ménant . Alors ?? Enfin, lui il a pas été décoré quand même comme celui qui commandait comme chef à Audierne avecque lui quoi !!. Mais on verra .

On a le temps encore.

Faudra que je discute pour voir avec L'Albert mon gend' caporal chef.......

 

 

********

 

audierne-7-02-05_057.jpg

 

 

*******

 

 

 

 

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 11:52

 

 

 

 

Plogoff: Algues vertes. La baie des Trépassés est touchée

 

 

022.jpg

 

Références: Télégramme de Brest en date du 3 septembre 2011

 

Titre: Algues vertes. La baie des Trépassés est touchée

 

Extraits duTexte: sur décision du maire de Plogoff....

 

*****

 

L'article cité en référence et non reproduit ici (droit de reproduction) nous apprend que le maire de Plogoff a décidé de procéder au nettoyage des algues vertes à la baie des Trépassés, et de fermer la plage jusqu'à nouvel ordre. Une photo du chantier accompagne l'article. La mission a été confiée à l'entreprise Guenneau qui a effectué des navettes de 140 kilomètres aller retour pour évacuer ces déchets jusqu'à la plateforme de Fouesnant. L'heure n'étant pas à la polémique chacun est libre de penser ce qu'il veut de cette initiative. Il conviendrait peut-être d'exprimer plutôt sa solidarité à la commune de Plogoff qui se trouve devant une dépense exceptionnelle et considérable très certainement non inscrite à son budget prévisionnel. Confronté à cette situation le maire de Plogoff réfléchit pertinemment à la suite en se demandant s'il ne faudrait envisager une solution au niveau du Cap-Sizun, par épandage ou même réalisation d'une plate-forme de stockage.

Il est absolument évident que si la plage de la baie des Trépassés appartient administrativement à la commune de Plogoff et celle de Cleden, l'accès au littoral n'est pas réservé aux résidants et contribuables de ces 2 communes . Tout comme la Pointe du Raz, la baie des Trépassés est un bien public et doit donc être traité comme tel, ce qui veut dire très concrètement que tant la communauté de communes que le conseil général doivent se sentir concernés par la situation. Or, c'est silence-radio sur toute la ligne .Le nouveau conseiller général qui s'est fait photographier devant le tas de sable de Poulgoazec depuis son élection, ne réussit pas semble-t'il à faire bouger les choses . Ou alors il agit dans l'ombre. La communauté de communes se tait.

Mais bien-sûr qu'il faut imaginer une solution au plan local. Plogoff ne peut assumer seule la dépense et l'entreprise Guenneau ne travaille pas bénévolement (ce qui n'est pas un reproche). Ce n'est pas l'espace qui manque en Cap-Sizun pour réaliser une aire de stockage, y compris à Esquibien dirigée par le conseiller général ou ailleurs et même à Audierne qui ne semble pas trop préoccupée par son environnement.

Plusieurs blogs se sont engagés pour condamner l'immobilisme. Ils sauront aussi s'engager, n'en doutons pas, pour défendre l'intérêt général contre le laxisme, et soutenir la commune de Plogoff lorsque le besoin s'en fera sentir, démentant par leur engagement les idées de nuisances qui ont pu leur être attribuées. En tout cas, konchennou sera là et Plogoff peut compter sur Konchennou pour réveiller la somnolence qui caractérise certaines communes comme .....

 

 

******

 

 

divers-17-8-03_031.jpg

 

 

10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_041.jpg

 

*****

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 16:18

 

 

 

 

Spontus que c'est s'pas. 9/2011

 

 

 

 

022.jpg

 

 

 

Jeanne-Yvonne:

 

Oh Soaz vous avez su pour Bae an Anaon ?

 

Soaz:

 

Non !!: Quest-ce qu'y a eu avec eux encore ??

 

Jeanne-Yvonne:

 

Plein de "bezhin" (goëmon) vert avec eux tout partout sur le sable sensément

 

Soaz:

 

Quoi ?? Le "bezhin" il est pas vert comme vous dites. Mon gend' l'Albert, caporal chef de la coloniale en retraite il va souvent ramasser ça à Sainte Evette pasque c'est bon aussi pour les fleurs s'pas et c'est pas vert je suis sûre

 

Jeanne-Yvonne:

 

Forcément !! D'habitude il est pas vert bien-sûr mais ici c'est du vert et ça vient des nitrates qu'on m'a dit

 

Soaz:

 

Gast !! Mais si c'est netra (rien) comme vous dites pourquoi vous faites du chistrou (chiqué) avec moi alors à me prendre pour une imbécile . Y a toujours eu du bezhin à la côte avec le vent et le courant non ??

 

Jeanne-Yvonne:

 

Non Soaz!! C'est du goêmon vert, des algues vertes comme on dit pour parler prop'. Et ça vient du lisier qui donne des nitrates.

 

Soaz:

 

Quest-ce que vous dites?? Du lisier ?? Des restachous des cochons alors . Oh Ma doué !! Mais qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu pour avoir ça encore en plus. Y avait pas assez avec les voitures pourries d'Audierne dans la rue du Tonton Autret qu'il faut ménant des saloperies sur not' sable en plus .Sûr qu'on sera punis à cause de ça . Et même c'est peut-être pour ça qu'on nous a enlevé not' recteur qu'il est parti à la retrait' et on sait pas trop comment que ça va faire ménant sans recteur comme avant.

 

Jeanne-Yvonne

 

Raison vous avez pour une fois s'pas. Enfin, sensément c'est un de Douarnenez qui remplace le Recteur mais je sais pas s'il vient habiter ici. On m'a pas dit. Les choses elles changent en ce moment hein. C'est comme le médecin qui veut s'installer à Sainte Evette aussi et..

 

Soaz:

 

Y a un médecin qui veut aller à Sainte Evette ?? On m'a pas dit non plus. Mon gend' L'Albert caporal-chef comme je dis toujours il lit "Le Télégramme" tous les jours et y m'a rien dit. Moi je regarde que pour les enterrements mais si y a plus de Recteur je sais pas comment que ça ça va faire encore hein !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Je sais pas non plus . Mais pour le médecin c'était dans l'ouest-france à ce qu'il paraît et y en a des qu'ils ont fait la pétition pour empêcher qu'il fasse sa construction pour consulter

 

Soaz :

 

J'ai pas su non plus !! Gast !! Une pétition c'est quêque chose que les gens ils faut qu'ils signent pour aller contre quoi hein. Mais pourquoi qu'ils veulent pas d'un médecin à Sainte Evette ?? Y avait rien dans le Télégramme sur ça. Faut que je dise à L'Albert mon gend' caporal-chef de la coloniale en retraite pour voir si faut pas changer not' journal alors !!

 

Jeanne -Yvonne:

 

A cause que les voisins ils veulent pas être dérangés par les voitures des malades qui vont venir chez le médecin sans doute

 

Soaz:

 

Quoi ?? Dérangés par la voiture du médecin aussi alors non ?? Faut que je vais voir ousque c'est tout ça pasque un médecin quand même hein. On a besoin du médecin et y en a des qu'ils en ont pas. Alors hein ??

 

 

 

A suivre...

 

 

 

 

 

5-2-2005__cr_che_no_l_021.jpg

 

 

 

 

******

 

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 16:18

 

 

Plogoff-Audierne: Algues vertes et environnement. Suite N° 2

 

022.jpg

 

Le blog Cap-Sizun.images publie une série de photographies prises le 1er septembre 2011 entre 13 heures 30 et 14 heures, à marée basse:

 

http://yannfanch.unblog.fr

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 15:37

   

 

 

Plogoff-Audierne: Algues vertes et environnement. Suite

 

 

Références:

 

Plogoff- Audierne: algues vertes et environnement

 

Télégramme de Brest en date du 31-8-2011

 

******

 

Dans l'article ici publié hier et cité en référence, le rédacteur de konchennou a pris la précaution

d'écrire que:

 

La situation n'a bien entendu qu'un caractère ponctuel, tout pouvant changer à chaque marée, au gré des courants, des vents, des coefficients etc..

 

Dans son édition en date de ce jour (citée en référence), le Télégramme de Brest écrit ce qui suit:

 

Plogoff. Algues vertes. La marée dépose et reprend.

 

La conclusion est donc très simple: les algues vertes existent bel et bien à la Baie des Trépassés, ce qui donne raison au blog qui a publié des photos avec algues, sans donner tort à konchennou qui n'a rien constaté, donc rien publié

Poursuivant ses recherches, konchennou croit avoir trouvé le blog accusé de désinformation. Il s'agit d'un blog local, de très grande qualité qui publie généralement des photos magnifiques. Mais, coincidence peut-être, ce blog fait partie des relations internet de konchennou puisque un lien de konchennou envoie des visiteurs à ce blog "vilipendé" et que c'est réciproque, car ce blog n'est pas en reste et envoie lui aussi des visiteurs à konchennou. C'est ce que l'on appelle techniquement un lien qui témoigne de la solidarité entre bloggueurs. Donc konchennou est allé rendre visite à son homologue sur son blog, visite au cours de laquelle il a effectivement constaté la publication de photos d'algues vertes à la Baie des Trépassés. Les photos présentent toutes en surimpression la marque de propriété de l'auteur, donc il est facilement identifiable. Mais, pourquoi vouloir l'identifier puisqu'il ne se cache pas, que ces photos sont pour la plupart présentées avec la date et l'heure et que l'auteur prend la peine d'expliquer ce qu'il fait. Je cite:

 

En diffusant ces quelques photos de la Baie des Trépassés souillée, le but n'est surtout pas de nuire à l'image du lieu, juste un constat d'un fait qui m'indigne......Mon blog n'est pas un endroit où sévit la calomnie, la fausse rumeur et la désinformation.

 

Bien !! Il convient donc de donner acte au webmaster de ce blog de ce qu'il écrit et de se poser la question de savoir ce que l'on aurait fait à sa place. Ayant pratiquement inspecté les lieux à un instant "T", sans avoir rien constaté d'anormal, konchennou est bien placé pour donner la réponse. Sans plus attendre la voici:

 

Se trouvant devant les situations rencontrées à la Baie des Trépassés par ce webmaster, celui de konchennou aurait pris les mêmes photos et les aurait publiées sans état d'âme, considérant que la diffusion de l'information est un droit tout comme la liberté d'expression. Et pourtant, personne ne peut mettre en doute l'attachement éprouvé par l'intéressé à l'égard des lieux considérés.

 

Mais il est temps de dévoiler, sans avoir sollicité l'autorisation préalable, les coordonnées de ce blog. Les voici:

 

http://ushant.unblog.fr

 

ou

 

link

 

En conséquence, et dans la mesure où il n'y a pas d'erreur sur l'identification du blog accusé de désinformer par un élu local, le webmaster de konchennou exprime sa solidarité à

 

John Ushant de Keller

 

et lui demande de continuer en ignorant les propos qui ont été tenus. Si les algues vertes nuisent à l'économie de ceux qui vivent de la baie, c'est de la faute aux algues vertes et non de la faute d'un administré qui légitimement a diffusé une information véridique correspondant à une situation réelle. Le rôle des responsables n'est pas de dissimuler la vérité, mais au contraire de la faire connaître pour qu'il y soit porté remède.

Il demande par ailleurs à ceux qui lui font l'amitié de visiter quotidiennement konchennou, de visiter également le blog de John accessible en cliquant sur les liens ci-dessus ou sur "ushant" dans la colonne des liens à droite de la page d'entrée . A cette occasion, Ils pourront essayer de comprendre pourquoi on chercherait à dissimuler ce qui est notoire. Les spécialistes tireront les leçons de la saison touristique en voie d'achèvement et retiendront sans doute d'autres arguments que les algues, comme la météo ou le pouvoir d'achat pour justifier leur appréciation. Il convient aussi de rappeler la suspicion dont font l'objet ces algues vertes (affaire des sangliers), même si les faits ne se sont pas déroulés chez nous. Dans ce cas et s'il s'agit d'un problème de sécurité, il convient plutôt d'informer que de dissimuler.

Un dernier mot avant de mettre en ligne:

je viens de constater que l'affaire est relatée sur le blog "errances" que tout le monde connait:

 

http://www.errances.info

 

Merci Alain

 

****

 

bestr_e_raz_27-7-2003_038.jpg

 

 

 

 

 

******

 

 

Repost 0
Published by jeanjane
commenter cet article