Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 14:36

Audierne. Esquibien. Rififi pré-municipal

 

 

PIC_0310.jpg

 

 

 

 

 Références:

 

Télégramme de Brest en date du:

 

        26-10-2013-Titre:. Esquibien. Gérard Mevel: Sa délégation lui est retirée

 

17-11-2013: Titre: Esquibien.Conseil.Gérard Mevel adjoint sans délégation

 

18-11-2013-Titre: Esquibien.Conseil.L'urbanisme au coeur des débats

 

19-11-2013:Esquibien.Conseil suite.Mise au point de N. Le Nestour-Tiphaine 

 

*******

    La campagne électorale concernant les élections municipales n'est pas encore ouverte, et pourtant les choses s'agitent à Esquibien, contrastant avec Audierne qui somnole dans l'attente des listes de candidats.  

 

On se souvient que  Monsieur Gérard Mevel adjoint dans la municipalité actuelle d'Esquibien, a fait part de son intention de constituer une liste d'opposition au maire actuel, Monsieur Didier Guillon lors du prochain scrutin . Nous n'allons pas exposer ici les arguments justifiant cette décision mais seulement envisager la suite des évènements dans une commune qui habituellement se caractérise par le calme des "vieilles troupes" qui savent "bien faire" et "laisser dire".

Donc Esquibien s'agite et Monsieur Mevel qui s'était vu retirer sa délégation, a été réintégré dans ses fonctions  suite à un vote du conseil municipal à bulletins secrets . Par conséquent, Monsieur Mevel est de nouveau adjoint au maire par décision de l'ensemble des élus locaux d'Esquibien. Oui mais, comme c'est le maire lui- même qui attribue une délégation de pouvoir à ses adjoints, et que cela ne s'est pas fait, Monsieur Mevel se retrouve adjoint sans délégation et évidemment sans indemnités.

Comprenne qui pourra !!

 Puis, se greffe là-dessus, un sombre calcul destiné à évaluer la majorité municipale par rapport à l'opposition, calcul qui vaut une mise au point de Madame Nolwennn  Le Nestour -Thiphaine qui d'une part  n'assistait pas à la dernière séance municipale et d'autre part n'appartiendrait pas à la majorité pas plus qu'à l'opposition.

 

Conclusion: Plus personne n'est en mesure de dire si le maire d'Esquibien dispose toujours d'une majorité ou s'il est d'ores et déjà en minorité, le tout à 3 mois des prochaines municipales. C'est simple non ??

 

Ajoutons que l'actuel  Maire d'Esquibien, Monsieur Guillon, n'a pas encore fait part de ses intentions pour le prochain scrutin. Donc, stand-by ...

 

Alors, supposons qu'il soit candidat et tête de liste, la situation des électeurs d'Esquibien sera simple, à savoir choisir entre une liste constituée par la  majorité sortante et une liste d'opposition dont la tête de liste sera un adjoint sortant Monsieur Mevel. Pile ou face, c'est simple non.

 

 A condition que des éléments nouveaux ne viennent pas perturber la donne. On se souvient en effet  des conditions de réalisation du club nautique qui fait toujpours l'objet d'une procédure judiciaire en cours. Nous n'avons pas pour l'instant connaissance du planning des tribunaux pour savoir quand l'affaire sera jugée avant les élections, mais on peut tout imaginer.

 

Alors supposons que... et attendons la suite.

 

Bon courage aux électeurs d'Esquibien  qui auront bien besoin d'une trêve de Noël !!     

     

 

 

GEDC0939.jpg

 

 

 

******

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 22:50

Audierne.Cap-Sizun.

Actualité vue du Cap.

Novembre 2013

 

 

 

pic_1001.jpg

 

 

Références: Télégramme de Brest en date du :

 -a)- 26-10-2013: GAD. Place à la reconversion du site

-b)- 28-10-2013:  1675. La révolte des bonnets rouges

 -c)- 29-10-2013. Ecotaxe Comment sortir de la crise.

Triple peine pour la Basse Bretagne

Ras le bol d'une classe politique droite et gauche confondues 

-d)-  30-10-2013. Ecotaxe suspendue , pas  supprimée

J-F..Jacob (Sica): "Paris n'a rien compris" 

-e)- 31-10-2013.Ecotaxe.Le portique de Pont- de- Buis a vécu

 Crise en Bretagne. La CGT défilera à....Carhaix

Réaction des acteurs locaux

-e)- 1-11-2013. Jean-Yves le Drian."Il faut jouer collectif"

Agro alimentaire.Nouveau choc 

-f)- 4-11-2013. B.Poignant."La proposition après la protestation"

Ecotaxe. Un nouveau portique détruit

-g)- 5-11-2013. Bretagne. Un pacte pour rebondir

Tilly-Sabco."Le Foll, ici, tout de suite 

Pierre Maille. Ne pas se tromper de combat 

-h)- 6-11-2013. Ecotaxe.La polémique redouble

Marine Harvest. Les salariés maintiennent le blocus

Crise.Pourquoi les évêques donnent de la voix 

-i)- 7-11-2013. Christian Troadec. La charge du bulldozer

Pacte d'avenir.Pas simple à bâtir

Marine Harvest. Le blocus se poursuit dans la confusion

Filière avicole . Tilly-Sabco entraîne Nutrea dans sa chûte

Ecotaxe: retour à la fermeté

Plus de 2,5 M€ perdus ...chaque jour

-j)- 8-11-2013 . Placé. "L'ecotaxe est une bonne idée"

-k)- 9-11-2013Radars fixes: l'hécatombe 

 

 

******* 

 

 

 

 

La Bretagne défraie la chronique et fait la une de tous les quotidiens avec les problèmes de l'agro alimentaire et l'écotaxe. Il suffit de regarder les références ci-dessus se rapportant à  un seul journal  local pour s'en assurer. La violence est redevenue un mode d'expression et on se réfère à notre histoire et en particulier aux évènements de Plogoff pour tenter de trouver une explication, à travers le tempérament breton, notre situation péninsulaire, notre éloignement des grands axes etc... Tous ces arguments  nous sont familiers ici, au bout du monde, en Cap-Sizun, où nous avons tout le loisir nécessaire pour réfléchir puisqu'il ne s'y passe pas grand chose. Certes, la Bretagne traverse une crise, et ce à la veille des élections municipales.  Nous allons tenter malgré tout, d'analyser les faits, vision aussi  impartiale que possible  en raison de notre situation particulière au  bout du monde: le Cap-Sizun .

 

Lien:

 

     Ma Bro ar C'hap Gwechall suite 17  

 

Le lien ci-dessus permet d'accéder à la lecture de ce qui a déjà été publié sur le blog konchennou en 2007, concernant l'histoire de Plogoff. Les enseignements à retenir de cette analyse et son exposé n'ont pas évolués et on peut même dire que la situation économique locale s'est aggravée, particulièrement dans le domaine  qui nous concerne tous en Cap-Sizun: le tourisme. De nombreux commerces ferment les uns après les autres. L'immobilier stagne complètement et les maisons ne se vendent plus. La démographie est en baisse. Bref, les paramètres sont plutôt négatifs

 Il y a certes d'autres activités à l'année comme la pêche ou l'agriculture, mais le tourisme qui appartient au secteur tertiaire est un des domaines majeurs essentiels et  indispensables à notre vie économique pour le peu que nous en ayons une . Le Cap se caractérise en effet par l'absence d'industries depuis la disparition des conserveries qui n'ont pas été remplacées. Il n'y a donc pas de portique écotaxe dans le Cap-Sizun et on se demande bien à quoi il servirait s'il existait (Pas de radar non plus). Sans vouloir préjuger de l'avenir de ces portiques dont le nombre en France avoisine 200 (dont plusieurs auraient déjà été détruits ainsi que  de nombreux radars, chiffre évolutif quotidiennement), ce qui représente une certaine  perte d'investissement, nous prenons tout de même acte de la mesure suspensive de la mise en service suite aux derniers évènements  dûs à la révolte des  

 

"Bonnets rouges" (cf: référence b) 

 

que l'on compare à Plogoff. Il y a sans doute des points communs mais dans le fond c'est différent car on ne peut comparer la révolte de pratiquement 

 

toute une population locale

 

contre un projet de centrale nucléaire à Plogoff, à la révolte de

 

toute une catégorie de sociaux professionnels 

 

répartis sur l'ensemble du territoire breton et dont la contagion est en train de s'étendre à tout  l'hexagone.

 

A Plogoff, les manifestants ne se battaient pas pour l'emploi contre le chômage ou les taxes, mais pour la défense de l'intégrité de leur territoire et son environnement exceptionnel menacé par la construction d'une centrale à proximité immédiate de la Pointe du Raz. La population de Plogoff aurait pu être consultée par

 un référendum d'initiative locale.

Cela ne s'est pas fait.

 Répétons que depuis la disparition des conserveries il n'y a pratiquement plus d'employeurs en Cap-Sizun. Le plus grand employeur est sans doute la communauté de communes par l'intermédiaire des maisons de retraite (EHPAD), donc du secteur tertiaire. Tout le monde sait aussi que si la politique gouvernementale est orientée vers la diminution du nombre de fonctionnaires , la fonction territoriale a embauché à tour de bras. Quoi qu'il en soit, le Cap-Sizun est condamné depuis longtemps  à exporter sa main d'oeuvre puisqu'il n'y a pas d'emplois sur place. Cela ne date pas d'aujourd'hui mais depuis le début du XXème siècle. N'oublions pas non plus ceux qui sont affectés en Cap-Sizun et résident sur place (exemple: enseignement, gendarmerie etc..) dont les épouses sont condamnées à être femme au foyer ou inscrites à pôle emploi quelle que soit leur formation   et références professionnelles. Ceux qui ont choisi de vivre ici  dans leur pays natal sans s'expatrier sont  totalement dépendants du tourisme pour lequel nous ne manquons pas d'arguments grâce en particulier à nos paysages.

Or, si on admet que nos paysages sont un des éléments essentiels conditionnant le tourisme, nos responsables locaux devraient  en conséquence veiller à ne pas les défigurer par ce que nous rencontrons couramment par exemple à Audierne qui détient le "pompon" en la matière. Et faute de s'occuper à trouver des remèdes, on en rajoute une couche, ce qui est insensé et irresponsable.

 

 

     

   

 Certaines municipalités et plus particulièrement Audierne sont donc en partie responsables de la situation que nous connaissons localement et à propos de laquelle on ne prend aucune mesure , aucune initiative pour y remédier, sans compter les mauvaises initiatives (circulation). 

 

 

pic_0043.jpg 

 Le gouvernement, pas plus que le pouvoir régional n'est en rien responsable de l'immobilisme audiernais bien que Audierne soit pratiquement un point de passage obligé sur l'itinéraire Quimper-Pointe du Raz.. Nous devons tout d'abord balayer devant notre porte avant de chercher des responsabilités ailleurs alors qu'elles sont chez nous, entre les  mains de ceux que nous rétribuons par le biais de nos impôts locaux après les avoir élus, et pour rien. On verra bien ce que donneront les prochaines élections municipales à ce sujet. 

Géographiquement, le Cap-Sizun n'est donc pas concerné par la révolte des

Bonnets rouges 

  appellation empruntée à l'histoire de  nos voisins bigoudens,  en 1675, sous Louis XIV. Cette histoire était elle aussi une rébellion antifiscale qui fit l'objet d'une répression dont plusieurs clochers décapités gardent encore la trace. Bonnet Rouge est donc avant tout un symbole de révolte et contestation. En 1675, les tracteurs agricoles n'existaient pas et le monde rural utilisait les outils à main  comme la fourche et la faux pour défendre ses idées. (Cela s'est reproduit  en Cap-Sizun au début du XXème siècle lors des inventaires associés  à la séparation de l'Eglise et de l'Etat).  

Les problèmes de circulation taxée ou non ne se posaient pas à l'époque des charrettes et des voitures à bras. Aujourd'hui, un convoi de tracteurs a vite fait de barrer un itinéraire, paralysant la circulation, incendiant les biens publics ou défonçant une porte de sous préfecture comme à Morlaix. Madame la Ministre Marylise Lebranchu a dû apprécier . Mais  rien de comparable avec Plogoff où les mairies annexe furent les seuls objectifs menacés par les manifestants. Quant au comportement des forces de l'ordre, nous avons déjà écrit que

 

"l'irréparable n'a jamais été accompli"

 

ce qui signifie qu'il n'y a pas eu de morts ni de blessés graves parce que les armes à feu n'ont jamais été utilisées. Vrai pour les deux camps qui s'affrontaient ce qui prouve la qualité des encadrements !! Et pourtant,  il aurait suffi d'un "alcoolisé" armé d'un fusil de chasse pour déclencher les hostilités  et la légitime défense. 

 

La comparaison n'est donc pas trop justifiée compte tenu des différences de milieu, de terrain, et de moyens mis en oeuvre. Un point commun tout de même : les difficultés économiques du Cap-Sizun, rejoignent celles de la Bretagne pour ce qui concerne la péninsularité, l'enclavement et l'éloignement des centres commerciaux. Il faut compter une heure de trajet pour aller de Plogoff à Quimper, à condition de ne pas être victime d'un incident de parcours (embouteillage, accident etc....).

 

 Et dans ce domaine, le désenclavement du Cap-Sizun est une arlésienne.

 

A ce sujet, quel a été le bilan de la conseillère générale socialiste, donc membre de la majorité départementale durant son mandat au département ?? Attendons la suite avec un conseiller d'opposition !!!   

 

Il nous a fallu attendre 20 ans pour avoir une piscine. L'ancienne clinique d'Audierne est en l'état depuis 40 ans. L'école de pêche prend le même chemin. La maison de retraite (comme le port de plaisance) d'Audierne  a été construite au "forceps" par une courageuse municipalité sauvagement combattue par une équipe droitière dirigée par un "futur" maire : Monsieur Coatmeur.  Aujourd'hui, la voierie audiernaise est

dans un état lamentable et nous n'avons pas connaissance de l'existence d'un quelconque plan de réfection. Nos élus audiernais sont heureux de percevoir des indemnités à la fin du mois ce qui est pour eux l'essentiel. Le reste ...

 

on verra bien et pour l'instant "coucouche panier, papattes en rond"  !!!!

2 heures de permanence par semaine et ......Mad an traou !!! 

 

Le Cap-Sizun n'est politiquement reconnu que en période électorale. Tout le monde vient se faire photographier devant le tas de sable de Poulgoazec au moment des élections et après, rien ne bouge. C'est l'immobilisme . Pour ce qui concerne  Audierne, il faut bien constater que depuis 20 ans, les municipalités de droite n'ont pas fait mieux que les municipalités de gauche. Or, que va t'on nous proposer pour 2014 ?? Sans doute une équipe de gauche constituée à la base par les sortants de l'équipe Donval face à une équipe dite sans étiquette constituée par les anciens de l'équipe Coatmeur. Compte tenu des modalités de la nouvelle loi électorale, on peut imaginer que les grands vainqueurs     seront  l'abstention et les bulletins blancs ou nuls. N'oublions pas l'influence des évènements internationaux, nationaux et locaux qui "bénéficieront" de  l'impopularité du pouvoir central, et la messe sera dite. Il faudrait pourtant que les Audiernais tout comme les Capistes se prennent en main pour mettre en place des dirigeants aptes à faire évoluer les choses de façon positive et non à la "sauce  syndicale" que l'on connaît à Audierne depuis 2008. Des jeunes aussi car ils sont plus concernés que les Anciens qui ont fait leur temps. 

 

L'assainissement politique [cf référence c) ] 

 

dont tout le monde reconnait aujourd'hui la nécessité ne pourra venir que de la base puisque le sommet est occupé par les énarques que l'on trouve à tous les niveaux et qui ne sont pas toujours des hommes de terrain. On peut créer la parité, redécouper les cantons, changer le seuil des municipales, tout cela n'aboutit qu'à une politisation des élections de base ce qui est le contraire du médicament nécessaire. Tant qu'il n'y aura pas à la base dans les petites communes , donc aux municipales des listes ouvertes et apolitiques permettant à ceux qui souhaiteraient participer de s'engager sans être encartés, on tournera en rond et dans le cas d'Audierne, les audiernais ne pourront pas se plaindre puisque en 1995 ils n'ont pas saisi l'occasion qui leur était offerte, à savoir une liste ouverte déposée en mairie. On risque donc de continuer en gardant nos rues sales, nos quartiers oubliés et déshérités, nos déchets verts non ramassés et notre Mât Fenoux en l'état.

 

Il faut tout de même signaler que, selon les résultats des municipales (après les évènements du moment) on peut imaginer des changements au gouvernement, ce que l'on appelle un remaniement. Dans ce cas, et si les résultats de ces municipales étaient défavorables pour le pouvoir en place, les responsables de la nouvelle loi électorale pourraient voir leurs remplaçants se présenter à leur ministère. Tout le monde sait que les fauteuils ministériels sont des sièges éjectables. 

 

Localement, une chose est certaine: le prochain maire d'Audierne ne sera pas Madame Donval. Celle-ci laissera derrière elle une situation déplorable dans plusieurs domaines: la voierie nous l'avons déjà dit, l'environnement, l'organisation du personnel  municipal, la circulation, le stationnement etc.... Bref, tout ce qui n'a pas été fait et tout ce qui sera à refaire. Cette situation qui est la conséquence de 6 années perdues pour Audierne où l'argent public aura été dépensé sans idée directrice. Pendant ce temps  Plouhinec commune voisine a obtenu le pavillon bleu et  le Grand site de la Pointe du Raz a été étendu à la partie nord du Cap, donc sans la côte sud. Or, la côte sud c'est Audierne, Esquibien, Primelin et la plus grande commune du Cap: Plouhinec. Répétons qu'il est nécessaire de commencer par le commencement. A ce sujet, les élections municipales déboucheront partout sur la nomination d'une nouvelle équipe qui sera en fonction pour les 6 années à venir.  Une bonne équipe obtiendra les meilleurs résultats si elle est apolitique et unie pour et par le but essentiel: la défense de l'intérêt général et non la politique pour faire carrière comme certains arrivistes. 

 

******

 

 Tout cela peut paraître éloigné de l'écotaxe. Non, parce que tout se tient.Reportons nous aux articles de presse dans lesquels on peut lire:

Référence a) Le 26-10-2013:

"Pourquoi avez-vous attendu six mois pour venir nous voir . Aujourd'hui c'est trop tard.Si vous ne faites rien, vous pouvez présenter votre démission car c'est la mort de la Bretagne".

Propos tenus par les manifestants de chez GAD s'adressant à Madame la Ministre Marylise Lebranchu .

 Référence b): 29-10-2013

Vent de fronde. Ras le bol fiscal

Référence c): 30-10-2013 

Ras le bol d'une classe politique droite et gauche confondues

Quel coût pour l'état

Référence e): 31-10-2013

Ecotaxe. Le portique de Pont-de-Buis a vécu

Réaction des acteurs locaux

Référence f): 4-11-2013 

Bernard Poignant: Il faut faire évoluer le système

Référence g): 5-11-2013 

 Pierre Maille ne mâche pas ses mots

Ne pas se tromper de combat Tilly-Sabco.

Le Foll, ici, tout de suite

Réference h): 6-11-2013

Si le contrôle n'est plus fait par les portiques, il pourra être fait par la gendarmerie ....

Référence i): 7-11-2013

 Christian Troadec: La charge du bulldozer

Pacte d'avenir. Pas simple à bâtir

 Référence j): 8-11-2013

Placé. "L'écotaxe est une bonne idée "

 Référence k): 9-11-2013

Radars fixes: l'hécatombe

Nuit rouge en Bretagne

 

*******

L'affaire n'étant pas actuellement règlée, il est vraisemblable que nous pourrions continuer en attendant  d'autres références dans l'actualité à venir relatée par la presse. Mais, quels  que soient les évènements du futur, d'ores et déjà quelques conclusions s'imposent. Il est évident que si l'écotaxe est maintenue, il faudra reconstruire les portiques détruits, aux frais du contribuable et la facture risque d'être salée. Les radars mis hors d'usage seront à remplacer dans les mêmes conditions. En résumé, ce qui est fait n'est plus à faire. Mais écrire aussi que :

si le contrôle n'est plus fait par les portiques, il pourra être fait par la gendarmerie mérite une réflexion d'ordre plus général: En effet, toujours selon le quotidien cité en référence: Télégramme de Brest , on a pu lire dans le numéro en date du 28-10-2013, ce qui suit:

 

Budget. Les gendarmes tirent le diable par la queue. Logement, essence,renouvellement des véhicules, les gendarmes ont beaucoup de mal à boucler leur budget et tirent la sonnette d'alarme....

 

suite dans le quotidien du 1-11-2013:

 

police-gendarmerie. 111 million d'euros débloqués 

 

Les gendarmes qui sont des militaires ne disposent pas de syndicats comme la police pour faire connaître leurs problèmes. Les militaires par définition appartiennent à la "grande muette" et ne sont pas autorisés à s'exprimer . Pour ce qui concerne l'Armée de terre, certaines associations comme la Saint-Cyrienne se chargent de diffuser les informations concernant la profession. Le blog Konchennou reproduit parfois certains articles de cette association.

Les gendarmes se débrouillent autrement. Ils sont soumis aux obligations de réserve mais cela ne concerne pas les épouses. Celles-ci peuvent donc s'exprimer et dire ce qu'elles pensent  par exemple sur internet, et certaines savent faire passer les messages tout comme les associations de retraités. On peut leur faire confiance et consulter à ce sujet le site "Femmes de gendarmes".

 

Constatons tout de même que à force de donner des missions nouvelles aux gendarmes il conviendra aussi de leur donner les moyens matériels et humains pour les remplir. Quand on ne sait plus quoi faire comme cela s'est produit à Marseille, on suggère l'intervention de l'Armée ce qui est complètement hors sujet, d'autant que la réduction des effectifs est en cours et que les missions de la police et de l'armée sont différentes. Les moyens aussi. Que viendrait  faire à Marseille une unité blindée avec ses chars ?? Chacun est libre de donner sa réponse !! 

 

Toujours est-il que:

 

Tout ce qui est détruit par des contestataires pendant ou en dehors des manifestations, sera à reconstruire.  Comment ?? Par les pouvoirs publics aux frais des contribuables.

 

Il est donc peut-être temps d'arrêter la casse.

 

Tout le monde sait qu'une guerre se termine toujours par un armistice suivi d'un traité de paix parce qu'il n'y a pas d'autre solution. 

 

Un dernier mot au sujet des cérémonies du 11 novembre à Paris qui ont été perturbées par des agitateurs. Ce comportement n'est pas admissible . Le Président de la République est légitimement élu et de par sa fonction il est chef des Armées. A ce titre il a droit au respect des citoyens et c'est un devoir de le respecter. Le non respect de ce principe de base ne mérite que condamnation par l'opinion publique et sanction par les institutions légales de la République. Insulter le Président de la République c'est insulter le drapeau français et la Marseillaise. On a bonne mine sur le plan international !!  On peut faire de la politique et contester certains choix, tout en respectant les règles élémentaires de la courtoisie, ce qui exclue les hurlements et les vociférations . 

 

Les cérémonies  du 11 novembre ne sont  pas une manifestation  politique mais une journée de commémoration et du souvenir.

 

Et les Capistes ont chèrement payé leur participation à ce conflit  mondial. Les monuments en témoignent. Respectons les et condamnons sans appel très  sévèrement les trublions et autres agitateurs qui n'ont rien à proposer pour expliquer et  justifier leur comportement.

 

   PIC_0213.jpg  

 

 

******

 

 

 

 

Repost 0
Published by jeanjane - dans actualités
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 10:31

Audierne.Esquibien.Cap-Sizun.

  11 novembre 2013 et décorations

 

 

     

 

(ci-dessus: exemple de décorations à titre militaire.

 De gauche à droite: Croix de chevalier de la légion d'honneur, croix de chevalier de  l'ordre du mérite, croix de la  valeur militaire avec palme et étoile, commémorative) 

 

******

 

Depuis quelques années, (assez récentes), le Cap-Sizun (et la Bigoudénie) attire l'attention en honorant plusieurs de ses élus locaux auxquels sont décernées les plus hautes décorations de l'état français dont la Légion d'Honneur.

 

Récapitulation:

nom                                             N° du JO et date                    titre                                 texte      
Coatmeur Jean-Paul       JO N° 162 du 14-7-2006          Fonction publique            45 années de services      

Le Pape Roger                JO N° 85 du 8 avril 2012      Collectivités territoriales      38 années de service

     
Donval Jacqueline         JO N° 162 du 14 juillet 2013  Ministère réforme de l'état  49 années de services      
Lazard Jacqueline         JO N° 1 du 1er janvier 2013   Ministère de l'intérieur         40 années de services      
       
       

 

   *****

Tout a commencé en 2006, avec la décoration de Monsieur Coatmeur nommé chevalier de la Légion d'Honneur (sans titre de guerre ni  croix du combattant après une carrière militaire) .

 

La première remarque sera pour constater que nos élus locaux ne sont pas tous récompensés au même titre, donc ne relèvent pas tous  du "même régime" ce qui est assez curieux. S'ils ont en commun une certaine ancienneté de services dont tout ou partie en fonctions électives, ils ne sont pas tous honorés pour les mêmes raisons puisque les ministères de rattachement varient. Cela va du Ministère de l'intérieur, en passant par la fonction publique, les collectivités territoriales  ou la réforme de l'état. Soit !! C'est curieux mais c'est ainsi. Donc il faut en prendre acte en respectant les prérogatives des uns et des autres ainsi que les "us et coutumes" . Par conséquent nos élus locaux, disons plutôt certains de nos élus locaux, sont récompensés sur le plan honorifique par un Ministère ou un autre, qui aura "remarqué" la qualité de leurs services, alors que dans les armées toutes les distinctions sans exception  relèvent d'un Ministère unique, le  Ministère de la Défense ( et de l'intérieur pour la gendarmerie).

 

La légion d'honneur a été créée par l'empereur Napoléon 1er en 1804  pour récompenser les services exceptionnels de ses serviteurs,

 

tant civils que militaires.

 

Son siège se situe depuis le 3 mai 1804 dans le Palais de SALM, aujourd'hui Palais de la Légion d'Honneur où furent installés lors de leur création:

- la médaille militaire en 1852

- L'ordre National du Mérite en 1963 (créé par le Général de Gaulle)

  

PIC_0387.jpg

 (Ci-dessus, de gauche à droite: médaille militaire , croix de guerre 1914-1918)

Photo déjà ici publiée le 2 novembre 2008 dans l'article Spécial N°3.11 novembre 2008 

Lien:

 

Special N° 3: 11 novembre 2008

 

 

 

Croix de guerre 39-45

 

 

croix de guerre des TOE (Théâtre opérations extérieures dont Indochine)

 

*******

 

Insistons pour dire que la légion d'honneur n'est pas réservée aux militaires, même si ces derniers sont bien placés pour la recevoir en raison de la dangerosité de leur métier . Parfois même, c'est sur leur cercueil qu'ils reçoivent cette reconnaissance suprême pour saluer leur sacrifice. Cela s'est vu récemment à propos des évènements d'Afghanistan et du Mali comme antérieurement ceux d'Algérie ou d'Indochine.

     

Mais, pour "économiser" la décoration suprême et éviter la "braderie", le Général de Gaulle a créé en 1963, l'ordre national du mérite. Cette distinction est prévue pour  récompenser ceux qui présentant de belles références, dans différents domaines et toutes catégories confondues, ne sont pas  pour autant destinés à recevoir immédiatement la légion d'honneur. Celle-ci est réservée à des

 

services exceptionnels

 

dont parfois le sacrifice suprême accompagné d'une remise de décoration sur le cercueil à titre posthume.

 

 Par ailleurs, on ne peut comparer les responsabilités exercées par un Ministre ou un Préfet  en fonction, avec celles d'un petit maire du Cap-Sizun qui cependant, fait peut-être, mais pas toujours, de son mieux pour gérer et administrer sa commune.    

 

Une place pour chacun et chacun à sa place !! 

     

 Même observation concernant les risques encourus par un pompier dans son combat contre le feu, par un sauveteur en mer dans sa lutte contre les éléments, sans oublier le policier ou le gendarme qui doit occasionnellement désarmer un forcené ou éviter de se faire renverser par un automobiliste excité et belliqueux lors d'un contrôle de circulation. Certes, le risque (connu) est assumé dès le départ par ceux qui s'engagent dans certaines professions, mais la profession d'élu local (pour ceux qui en font leur métier) n'est pas généralement considérée comme étant particulièrement dangereuse. 

 

Notons encore que la médaille militaire  est comme son nom l'indique strictement réservée aux militaires du rang ainsi qu'aux  sous-officiers, et que les officiers ne peuvent en être décorés que s'ils l'ont obtenue en étant sous-officiers. Ajoutons aussi que de nombreux sous-officiers, particulièrement ceux qui ont accompli un parcours exemplaire, peuvent recevoir en fin de carrière la croix du mérite qui s'ajoute à leur médaille militaire. Ceci se voit souvent dans la gendarmerie en particulier pour les majors. 

 

Comme on le voit, les choses sont assez strictes, claires et nettes dans les Armées. Notons encore qu'un sous-officier décoré de la légion d'honneur n'a généralement pas fait carrière dans les bureaux.   

 

Tout cela pour dire que on reste un peu dubitatif devant les récompenses décernées aux élus locaux qui ne semblent pas concernés par la croix du mérite. Incontestablement ce choix relève d'une décision politique et peut donc avoir parfois  des effets politiquement positifs tout comme négatifs ou pervers lors des scrutins. Sans compter que certains élus locaux aujourd'hui retirés des affaires, n'ont jamais reçu la moindre récompense alors qu'ils n'ont pas démérité, tout au moins aux yeux de l'opinion publique et de leurs électeurs. Il y a donc un certain choix qui s'effectue au niveau politique, mais sur quelles bases ??

 

****

Disons tout d'abord qu'une décoration n'est attribuée que si quelqu'un (généralement un élu) en a fait la demande au profit du bénéficiaire potentiel. Exemple un maire ou un conseiller général qui demande à son député d'intervenir pour faire décorer quelqu'un, un "copain" éventuellement. Si le "copain" est un bon "copain" particulièrement méritant et apprécié par les électeurs, l'impact de la décoration obtenue sera positif. Dans le cas contraire il faut s'attendre à un impact négatif en termes de bulletins de vote. Pour justifier ce point de  vue rappelons les résultats des élections municipales à Audierne en 2008 (qui faisaient donc suite à Légion d'Honneur Coatmeur de 2006), soit zéro élu de cette tendance dans la nouvelle équipe municipale élue 2 années après l'attribution de la décoration. Attendons calmement les résultats de 2014 pour mesurer l'impact de la décoration Donval (décernée avec les félicitations de Madame la Ministre Lebranchu), sans exclure la  répétition d'un déjà vu. Dans tous les cas, les électeurs sont maîtres du jeu et rien n'est prévisible de manière absolue, d'autant que les nouvelles dispositions et le nouveau seuil interdisent  le panachage. On verra bien !!

 

Mais, pourquoi ne pas se pencher aussi sur la situation de ceux qui, n'ayant pas démérité dans leur rôle d'élu local, n'ont jamais été honorés puisque les choses ont commencé avec Coatmeur donc sous la droite. Certains ont même quitté ce monde. C'est le cas de

 

l'ancien maire de Cleden-Cap-Sizun, Jean-Guillaume D.....

 

qui a été conseiller municipal pendant 46 ans et maire durant 3 mandats de 1977 à 1995, (soit 18 ans), donc durant les évènements de Plogoff, commune voisine de Cleden.

On en a fait un maire honoraire.

N'avait-il pas "mérité au moins la croix du mérite" si on le compare à d'autres ???          

Les obsèques de Jean Guillaume D... ont été célébrées le 26-10-2011 

 

Alors, si on a oublié les morts, pourquoi ne pas penser aux vivants:

 

Henri C..... Maire de Plouhinec et conseiller général de 1979 à 2004

 

soit durant 25 ans

 

et

Jean S....., ancien maire de Beuzec et conseiller général

de 1973 à 1979

 

Dans un autre domaine, celui de la SNSM :

 

l'ancien patron du bateau de sauvetage d'Audierne Maurice Y.....

 

qui a commandé "l"Amiral Amman" durant de longues années et effectué toutes les sorties en remplissant toutes les missions  "à la barre", n'a eu le droit qu'au mérite et pas à la Légion d'Honneur, ce qui a  fait l'objet de commentaires  et comparaisons chez les retraités de la "Royale" etc.....Passons !!

 

La liste ci-dessus n'est sans doute pas exhaustive et mériterait une étude plus approfondie.  

 

Citons encore Henri G..... maire de Goulien qui après avoir été le plus jeune maire de France en est à son 5ème mandat, le maire de Plouhinec Jean-Claude H..... qui termine un 3ème mandat après une carrière militaire ou le maire de Beuzec Jean P... qui se retire après 3 mandats.

     

A comparer avec le mandat unique de Madame Donval comme maire d'Audierne  etc...  

 

*****

 

Alors ?? Qui devrait se pencher sur ce que l'on pourrait appeler des inégalités dans le traitement ?? Un politique, c'est évident puisque manifestement cela en dépend. Notre député n'a sans doute jamais pensé à cela. Mais nous avons aussi localement un conseiller général qui, de par sa fonction a qualité pour exposer des situations (inégalités de traitement ou favoritisme) et  rédiger des rapports "attirant l'attention sur....". Il obtiendra une réponse en raison de son mandat, ce qui n'est pas le cas du "citoyen lambda", non représentatif, et  qui d'ailleurs n'a pas qualité pour.... 

 

On entend dire souvent que les politiques n'ont pas une bonne image de marque. Il ne tient peut-être qu'à eux d'en changer en s'intéressant aux problèmes concrets, ceux du quotidien qui font et défont les élections , ce que l'on pourra vérifier sans tarder

 en mars 2014 . Dans les armées les choses sont plus simples. Tout le monde peut imaginer, envisager voire espérer, mais chaque individu fait l'objet d'un dossier comptabilisant certains faits et  certaines références exclusivement professionnelles dans un contexte apolitique puisque par définition les armées sont républicaines et sans syndicats. C'est donc la hiérarchie qui gère les résultats, tant individuels que collectifs , en toute objectivité, sans favoritisme, avec un esprit de justice et d'égalité dans le traitement. Les résultats sont ce qu'ils sont mais une chose est certaine: la mégalomanie que l'on rencontre parfois dans la vie locale n'existe pas dans les armées où l'emploi du cirage est réservé exclusivement à l'entretien des chaussures. 

 

 Equité et non "piston" comme on le voit parfois dans la vie locale. 

 

******

Les Anciens de la guerre de 1914-1918 qui avaient vécu une page exceptionnelle de notre histoire ont été décorés de la légion d'honneur à la fin de leur vie. Ce n'était que justice à leur rendre après ce qu'ils ont connu, et aujourd'hui ils ont tous disparus. A l'occasion du 11 novembre 2013, on ne peut que s'incliner pour saluer ceux qui nous ont quittés, après nous avoir montré la route  à suivre dans la simplicité, le sens du devoir et sans cet exhibitionisme que on  constate assez souvent, ici ou là et même en Cap-Sizun.

Merci les Anciens !!   

 

 

Espérons que ces remarques sauront retenir l'attention de ceux qui, de par leur fonction, peuvent essayer d'agir sur le cours des évènements en anticipant l'impact de certaines mesures pas toujours évaluées dès le départ. Le cas des décorés d'Audierne est encore plus remarquable que les autres puisque 2 maires successifs ont obtenu la Légion d'Honneur , alors que, durant leurs mandats, ils ont l'un comme l'autre cautionné des situations d'illégalité sur leur "territoire" ce qui ne semble pas être en harmonie pas plus avec l'écharpe tricolore de la fonction, qu'avec ce que représente la Légion d'Honneur comme référence de qualités professionnelles. Il suffit de consulter les archives de konchennou pour en avoir la preuve:

 

Liens:

 

Municipales: Pièces à conviction

 

Une nouvelle rosette en Cap-Sizun

 

Audierne: casse de voitures

 

     La  Légion d'Honneur, récompense suprême paraît difficilement compatible avec certaines situations d'illégalité notoire, et néanmoins acceptées (cautionnées) par certains élus locaux au cours de leur mandat. L'illégalité n'est pas acceptable et les corrections à apporter ainsi que la marche à suivre sont écrites en toutes lettres dans le texte du Sénat qui fait l'objet du lien N° 3 ci dessus et répété ci-dessous

 

  

Audierne: casse de voitures  

 

Les élus locaux n'auraient-ils pas connaissance de la réglementation ??  Seraient-ils moins informés que leurs administrés ?? Ce serait alors le monde à l'envers et dans ce cas des questions se poseraient, très légitimement !!

 

L'image de la politique gagnerait certainement à être plus restrictive dans l'attribution de cette "récompense" du plus haut niveau, sauf s'il s'agit bien entendu d'une sorte de prime de départ pour se retirer et laisser la place à   d'autres candidats à vocation de serviteurs désintéressés et non omnubilés par l'affichage  

 

"de la fleur à la  boutonnière" !!!

 

Disons tout de même qu'une Légion d'Honneur gagnée en Afghganistan ou au Mali, n'a pas exactement la même signification que celle qui est  décernée dans une mairie, à un élu local dont les mérites pourraient être reconnus d'une autre manière dans l'ordre du même nom:

 

ordre national du mérite .   

 

*******

Pour terminer cet article, osons une simple comparaison avec les références d'un ancien officier de l'armée de terre (légion étrangère) qui vient de disparaître. Il avait été fait  Grand Croix de la Légion d'Honneur en 2011, distinction qui s'ajoutait à :

 

- La croix de guerre 39-45 (1 citation)

- La croix de guerre des TOE  (8 citations)

- La croix de la valeur militaire (4 citations)

- La médaille de la Résistance 

- La croix du combattant 

- La médaille de la Déportation et internement (pour faits de Résistance)

 

*****

Cette énumération suffit à elle seule pour faire la différence entre une décoration à titre militaire, et la décoration attribuée à un élu local, à fortiori comme prime de départ ce que nous ne devrions pas tarder à savoir.

 

Légion d'Honneur comme Honneur et pas comme soutien de situations illégales  qui représentent le monde à l'envers, plutôt pour le pire que pour le meilleur.  

 

 

 

 

 

******

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 16:41

Audierne.Esquibien.Cap-Sizun.Editorial 12/2013

 

Références:

 

Télégramme de Brest en date du:

 

 -a)- 15-10-2013 .Esquibien.Municipales.Gérard Mevel rassemble une liste

-b) -18-10-2013. Audierne.Gauche.Gurvan Kerloc'h, une nouvelle dynamique

-c)- 23-10-2013.Esquibien.Municipales.Gérard Mevel répond à Didier Guillon

 -d)- 24-10-2013.Panachage électoral. Stop au tir aux pigeons

-e)- 25-10-2013.Audierne.Tourisme.Pour une nouvelle approche

-f)-26-10-2013-Esquibien.Politique.Gérard Mevel: sa délégation lui est retirée

 -g)- 26-10-2013-  Urbanisme.Maires ruraux: rester maîtres chez eux

   

Le Figaro  en date du :

    

 -h)-25-09-2013- Ce que les Français attendent de leur maire

 

Ouest-France en date du:

 

-i)-24-10-2013: Audierne:Tourisme. Affluence en Août mais résultats à tempérer

 

*****

 

La campagne des élections municipales n'est pas encore ouverte et plusieurs maires sortants n'ont pas encore fait connaître leur décision. Pour autant l'actualité ne s'arrête pas, tant pour ce qui concerne les évènements extérieurs (espionnage, Mali etc..) que les évènements intérieurs (GAD, écotaxe, épargne etc..) et même les évènement locaux, particulièrement ceux qui se déroulent à Esquibien  et qui ressemblent fort à une campagne qui ne dit pas son nom. Nous ne tomberons pas dans le piège d'une campagne prématurée qui pourrait nous être reprochée. Toutefois rien ne nous interdit de nous exprimer sur les articles  publiés par la presse comme nous le faisons habituellement.

Commençons donc  par    

 

Audierne cf: référence e)-  

 

Une réunion s'est tenue à la mairie d'Audierne pour tirer les enseignements de la saison touristique qui vient de s'achever. La route de l'amitié aurait drainé 45000 personnes. On peut donc  considérer qu'il s'agit d'un succès. On aurait tout de même pu et dû épargner aux visiteurs qui ont profité de cette visite pour se promener sur le Raoulic, le spectacle du Mât Fenoux nouvelle version dont la responsabilité incombe à la municipalité actuelle.

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 Et ce n'est pas tout !! La Pointe du Raz a été sur la sellette et la promotion touristique mise en cause:

 

"la réunion a servi de tribune à plusieurs participants, mécontents de la manière dont est gérée la promotion touristique du Cap-Sizun. On se demande si la mer et le tourisme sont encore des activités économiques en Bretagne. La Pointe du Raz était censée être la locomotive mais rien ne se passe. Que fait la communauté des communes ? ... J'espère que les prochains élus auront une autre vision du tourisme..... 

 

    Les élus audiernais ont tenté de répondre, par la voix du maire Madame Donval, qui incrimine:

- Les files d'attente dans les magasins

- La circulation difficile 

 - La gestion des ordures ménagères

(on a oublié les poubelles..... sur la chaussée )

 

 

PIC_0285-copie-1.jpg

 

On pourrait presque dire que ces réponses équivalent à:

 

"se tirer une balle dans le pied".

 

Voyons: qui est responsable de la circulation à Audierne ?? Qui a modifié le plan de circulation laissé par les prédécesseurs et qui était la conséquence, donc le résultat de 25 années de réflexions et d'investissements ??  La responsabilité de la situation actuelle, tant pour ce qui concerne la circulation (ronds points minuscules) que le stationnement incombe en totalité à l'équipe socialiste dirigeante actuelle et cela fait partie intégrale de son bilan.

Pas un mot à propos de l'environnement dont personne ne s'est occupé" durant cette mandature:

   

 

   

Pas un mot sur les déchets verts qui polluent les environs de la salle omnisport

 

 

 

     

 

Quant à la Pointe du Raz sensée être la locomotive du Cap-Sizun, la première remarque qui s'impose est que la ville d'Audierne (comme d'autres d'ailleurs), ne fait pas partie du grand site récemment créé. L'environnement audiernais y est sans doute pour quelque chose et il est coupable de ne pas traiter ce problème.

 

pic_0058.jpg

 

Comment faire admettre par nos visiteurs le spectacle de l'ancienne école de pêche située sur la route de la plage. Et on trouve même de beaux spectacles un peu partout jusque  sur les quais d'Audierne:  

 

 

 

 

Lien:

 

    Audierne.Cap-Sizun.Tourisme et environnement.Editorial 4/2013   

 

 La circulation est également grandement responsable de ce qui se passe en centre ville. Pas de problèmes pour aller à la Pointe du Raz en venant de Quimper (D784) ou de Douarnenez (D765), si on n'est pas allergique aux fameux coussins berlinois. Mais on ne visite pas Audierne quand on vient admirer la Pointe du Raz qui est le point de destination.

 

On visite Audierne en revenant de la Pointe du Raz.

 

Or, cette circulation "retour" est dirigée vers Quimper ou vers la sortie  dès son entrée en ville, contrairement à ce qui se passait avant, quand les quais étaient dans l'axe de la D784  et que la vue sur les parkings était incitative pour l'arrêt. Or, en 2008 et dès leur prise de fonction, les nouveaux "agrégés de l'urne" sûrs de leur science infuse, ont tout "chamboulé" pour aboutir à la situation d'aujourd'hui, le tout sans jamais réunir la moindre commission de circulation ouverte au public et qui plus est, pas même aux gendarmes qui sont spécialisés en matière de circulation . Cherchez l'erreur, et les responsables, car c'est toute une équipe de sortants qui est responsable. Et on nous dit qu'ils figurent majoritairement sur la future liste de Gurvan Kerloc'h. Attendons la publication de cette nouvelle liste en lui souhaitant...beaucoup de courage !! 

 

    PHTO0020.jpg 

 

Nous arrêterons là pour cette fois. On pourrait continuer et on continuera le moment venu pour faire le bilan des 6 années qui se seront écoulées de 2008 à 2014. Allons faire un tour à Esquibien où les arbalètes sont de sortie

 

 

Esquibien

 

Disons tout d'abord que le maire sortant n'a pas encore fait part de sa candidature. Toutefois, certains comportements, certains symptômes permettent d'imaginer qu'il va se représenter. Simple hypothèse évidemment. Considérons tout de même qu'il y aura vraisemblablement 2 listes en présence: celle des sortants et celle d'un adjoint sortant, Monsieur Gérard Mevel. Le duel s'est engagé par voie de presse comme en témoignent les articles cités en référence a), c) et f).

Pour l'instant la liste Mevel compterait une douzaine de colistiers . On ne peut pas parler de l'autre liste qui ne s'est pas encore déclarée. Disons seulement que Monsieur Guillon aurait utilisé un certain vocabulaire à l'égard de son adjoint Mevel:

Dégage !!

Je ne me souviens pas d'avoir utilisé ce mot dans ma vie professionnelle, même dans les situations les plus tendues. Mais, à chacun sa prose et son langage.

En définitive, Monsieur Mevel s'est vu retirer sa délégation d'adjoint avec l'aval des 4 autres adjoints sortants qui se montrent donc solidaires du maire. Par conséquent on pourrait presque dire que Esquibien est en train de vivre une partie de "Rififi"  à l'approche des municipales. A chacun ses arguments à exprimer durant la campagne qui promet, et pas avant car les choses semblent se précipiter. 

Il conviendra sans doute aussi de ne pas oublier le club nautique qui est toujours en attente d'une décision de justice. N'en disons pas plus.

 

FH000034.jpg  

Bon veek-end de Toussaint à tous ceux qui nous font l'honneur et l'amitié de nous lire 

 

 

 

 

********

 

 

 

 

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 11:36

Audierne.Esquibien.Municipales 2014.Candidatures

 

AUDmar-e--basse---3-05-014.jpg 

 

Références:

 

Télégramme de Brest en date du

 

 15-10-2013: Esquibien. Titre

 

Municipales.Gérard Mevel rassemble une liste

 

18-10-2013: Audierne: Titres

 

 Gauche.Gurvan Kerloc'h, une nouvelle dynamique

 

Esquibien: Candidature de Gérard Mevel Didier Guillon réagit 

 

******

 

Dans l'article précédent, en nous référant à Ouest-France, nous avons annoncé la candidature de Gurvan Kerloc'h à Audierne, et précisé que la liste de Jo Evenat se définissait sans étiquette.

Dans son édition en date de ce jour , le Télégramme de Brest  confirme la candidature de Gurvan Kerloch, à la tête d'une liste de gauche qui serait quasiment bouclée. Nous n'allons pas reprendre ici la présentation du pedigree de Monsieur Kerloch et invitons nos lecteurs à se reporter au journal local. Une petite remarque tout de même concernant son âge. On le dit âgé de 36 ans ce qui ne semble  pas conforme à ses références ni aux photos de sa personne .

 

 

Photo de son héritage s'il est élu

 

PHTO0004.jpg

 

 

A Esquibien, les évènements semblent se préciser. La liste dissidente de Gérard Mevel a été annoncée le 15-10-2013  et se présente comme une liste ouverte. La réaction de Monsieur Guillon,  maire en fonction, ne s'est pas fait attendre, réaction justifiée par le fait que Monsieur Mevel est adjoint dans la municipalité actuelle.  Par la même occasion, Monsieur Guillon met un terme à une certaine rumeur qui laissait entendre sa candidature à Audierne. Il ne s'intéresserait qu'à Esquibien. 

 

Le blog konchennou ne colporte pas les rumeurs. Et il y en a en d'autres !!!! Elles se préciseront sans doute pendant la campagne électorale.

 

En conclusion disons que Audierne se prépare à un combat qui ressemblera sans doute à une lutte droite-gauche, autrement dit "blancs contre rouges", car la liste Evenat annoncée sans étiquette ne se présente pas comme étant ouverte à des volontaires qui voudraient participer, ce qui est le cas de la liste Mevel à Esquibien;

 

Conclusion: la campagne se présente bien:

 

- à Audierne avec une liste très franchement de gauche contre une liste annoncée  sans étiquette et dirigée par un ancien adjoint de la municipalité Coatmeur (1995-2001) qui était une municipalité colorée (maire candidat à tout et  suppléant de la députée) 

 

- à Esquibien avec une liste dissidente émanant de la municipalité en exercice et.... ???? puisque Monsieur Guillon( également ancien de la municipalité Coatmeur à Audierne) n'a pas annoncé sa  candidature.

 

La campagne risque donc  d'être assez éloignée de la défense de l'intérêt général si chère au blog konchennou qui souhaiterait mettre autour de la même table des candidats désintéressés, non carriéristes, motivés par la défense des priorités, autant de sujets que nous aurons l'occasion d'aborder le moment venu. On ne voit pas pourquoi l'intérêt général ne serait pas la pierre d'achoppement de ceux qui vont à la messe et ceux qui n'y vont pas. Rappelons que   le premier maire de Cleden fut le recteur de la paroisse, mais cela nous ramène 2 siècles en arrière, à l'époque des prêtres réfractaires.

 

Or, nous sommes au XXIème siècle, à la veille d'élections municipales  qui sont les élections de base. La nouvelle loi électorale définit un nouveau mode de scrutin en abaissant le seuil qui passe de 3000 habitants à 1000, tant à Audierne qu'à Esquibien. Plus de ratures ni surcharges sur les bulletins de vote etc..

Quelles seront les conséquences, en termes de participation, de bulletins nuls, de bulletins blancs, réponse en 2014. Une chose est d'ores et déjà certaine: les élections municipales seront des élections politisées . On verra bien ce qu'il en sortira pour

 

L'Intérêt général   

 

 

GEDC0973.jpg

 

(Esquibien: Contentieux club nautique non réglé à ce jour) 

 

********

 

 

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 10:25

Audierne.Municipales 2014.Infos de dernière heure

 

 

 

PIC_0213.jpg

 

 

 

Référence:

 

 Ouest-France en date du 14-10-2013 

 

Le quotidien Ouest-France cité en référence, publie ce jour 2 informations majeures concernant les élections municipales qui se dérouleront à Audierne en 2014

 

1- Gurvan Kerloc'h conduira la liste socialiste aux municipales-Audierne 

 

2- Municipales: Jo Evenat " sans étiquette"

 

Nous aurons l'occasion d'en reparler

 

 

 

 

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 10:59

Audierne.Cap-Sizun.Municipales 2014. Editorial 11/2013 

 

Références: Télégramme de Brest en date du:

 

a)- 28-9-2013.Municipales 2014. Le Cap-Sizun se déclare

 

b)- 29-9-2013. Municipales 2014. Précision

 

c)-30-9-2013. Pont-L'Abbé. Kevin Le Beuvant."Elu c'est un don de soi"

 

Bretagne.Municipales. Le PS mise sur le porte à porte

 

d).1-10-2013. Intégration.Bretons-Roms ,même combat (?)

 

e)- 2-102013. Municipales.De nouvelles règles en 2014

 

Rythmes scolaires.Une réforme sabotée

 

f). 3-10-2013. Audierne.Salle multifonctions.Un désamiantage non prévu

 

********

 

 

     

 

  *******

 

La préparation des élections municipales de 2014 mobilise progressivement la presse locale, bien que la majorité des candidats ne se soit pas encore déclarée. Pour l'instant, les seuls partants connus sont: 

- à Pont-Croix:  Henri Moan (maire sortant) 

- A Primelin: Alain Donnart (maire sortant)

 - à Plogoff: Maurice Lemaître (maire sortant)

- à Mahalon: Bernard Le Gall (maire sortant)

-  à Plouhinec Jacques Paul (opposition sortant), après le retrait de Jacques Guillemin  

*******

 Donc , sur les 12 communes constituant le Cap-Sizun, seulement 4 connaissent déjà la décision des maires sortants qui se représentent. Dans les autres communes la plupart des maires sortants (sauf à Beuzec) ne souhaitent pas faire part de leurs intentions .

 C'est leur choix "stratégique" comme on dit !!! Ceci permet peut-être toutes les spéculations et vise aussi la  déstabilisation des concurrents qui ne sauraient pas trop à qui ils auront affaire, ou contre qui ils vont devoir se battre. Bref, suspense, suspense  !! Encore faut-il considérer qu'il s'agit d'un mystère pour pas grand chose. Un seul exemple: on voit mal le maire d'Esquibien, également conseiller général , laisser sa place à ...??? A qui ?? Donc, secret de Polichinelle dans la plupart des cas. 

Les choses sont un peu plus compliquées à Audierne où le maire sortant ne se représente pas. Cette décision a fait l'objet de plusieurs articles de presse, à propos desquels on ne peut que sourire, sans trop d'indulgence.

 

cf: référence a) et b)    

 

Si l'on en croit l'article cité en référence a), Madame Donval occuperait un poste de maire depuis 1989. Curieusement 1989 correspond au bicentaire de la Révolution. Chiffre prédestiné par conséquent. Bref de 1989 à 2014, cela ferait 25 années, soit 4 mandats. Il est écrit littéralement:

 

"J'ai donné 25 ans à ma ville".  

 

Hélas !! 

 

Ce n'était peut-être que l'aboutissement d'un rêve d'enfant comme proclamé en 2008.

     

Rectificatif dès le lendemain: 1 seul mandat de maire à Audierne, celui qui est en cours. Certes, il y a bien aussi les quelques  références quimpéroises, 

particulièrement la fonction d'adjoint au maire de Quimper, chargé de Ergué-Armel dont il faut tenir compte (avec les appréciations portées par certains quimpérois durant  cette période !!!!! ) . Mais nous n'en parlerons pas. Disons seulement qu'un Maire adjoint à Ergué-Armel ne doit pas avoir droit à beaucoup d'initiative par rapport au pouvoir central de la mairie de Quimper, mais, il perçoit des indemnités et dispose aussi peut-être de quelques bacs à fleurs pour se justifier. En fait, ce qui compte c'est le mandat exercé à Audierne dans la fonction de maire, donc de décideur, ce qui permet de porter une appréciation sur les résultats, tout en déterminant les causes puisqu'on voit les conséquences.  

 

Certains élus peuvent mettre en avant leurs références professionnelles: postes de direction, patron-pêcheur, agriculteur, chef d'entreprise ou exercice du commandement  par exemple. Ce n'est pas le cas de Madame Donval qui professionnellement parlant, a surtout pratiqué le syndicalisme dans sa modeste  fonction d'agent de France Telecom. Or, les fonctions directoriales apprennent à privilégier en toutes circonstances l'intérêt général, alors que le syndicalisme défend des intérêts particuliers ( privés) , qui d'ailleurs  ne sont pas toujours compatibles avec la situation générale  de l'entreprise concernée. Les méthodes de travail sont donc différentes, et au vu des résultats audiernais, que les électeurs apprécieront eux-mêmes, il apparaîtra vraisemblement que les méthodes syndicales ne sont pas transposables à la fonction d'élu local sur le terrain: (Pont de l'Ascension, Mât Fenoux, impasses sur l'environnement, les quartiers etc...). 

En fait, on ne fera croire à personne que Madame Donval se retire de son plein gré. Elle ne doit pas ignorer la situation d'échec créée à Audierne durant son règne, donc sous sa responsabilité.

 Pas une seule réunion de commission consultative ouverte au public durant cette mandature.

Où donc est passée la démocratie participative qui fut un jour slogan de campagne nationale ?? Ignorance totale  du rôle d'internet pourtant incontournable au 21ème siècle etc... Cette situation a été maintes fois dénoncée par les blogs konchennou et kontadennou qui ont publié de nombreuses photos  servant de pièces à conviction pour ne pas accuser sans preuves.

Ceci n'a provoqué aucune réaction. Silence dans les rangs !!  

 

Disons plutôt qu'on lui attribue une indemnité de départ sous la forme et par le biais  d'une décoration. Ajoutons qu'elle dit ne pas  connaitre son successeur, ce qui signifie que les volontaires pour prendre la suite ne sont peut-être pas si nombreux dans son entourage. A moins qu'il ne s'agisse encore de secret stratégique !! D'autant que dans la rubrique Pont-L'Abbé en date du 30-9-2013 (référence c), on peut lire la prose d'un jeune élu sortant, mandat en cours depuis 2008 (élu à l'âge de 21 ans) qui écrit ce qui suit :

 

"Un maire sortant a toujours la volonté de continuer son action".

 

Dont acte n'est ce pas, parce que c'est le point de vue d'un jeune militant socialiste ?? Et comment expliquer que Madame Donval souhaite mettre un terme à sa carrière autrement que par son échec aux cantonales ?? Elle aurait déjà dû renoncer à cette candidature de conseiller général  au profit de son départ à la retraite si elle avait eu l'intention d'abandonner la vie politique non ?? De plus, cela lui aurait évité de connaître l'échec cuisant d'une candidate sortante, membre d'une majorité départementale et cependant battue à plate couture dans les communes du Cap-Sizun et même presque dans la sienne (+ 1 voix) .

Quoi qu'il en soit, souhaitons bon vent à celui ou celle qui aura mission de tenter sa chance  comme représentant de la gauche audiernaise, qui sera s'il est élu, confronté à une succession disons difficile pour ne pas dire impossible, puisque tout sera à revoir, après 6 années perdues et gâchées pour Audierne par une mauvaise équipe passive qui a tout laissé faire, sans jamais  intervenir. Cette situation donne raison aux 4 élus démissionnaires ( dont le frère de Madame Donval), démissions  enregistrées au début et  en cours de mandat  . Bonne chance !!  

 

****** 

Un mot sur les nouvelles règles applicables en 2014 

 

cf: Référence e) 

 

   Les communes du Cap-Sizun ne seront pas toutes logées à la même enseigne. Le changement majeur se situe au niveau du seuil retenu en fonction de la population évaluée au dernier recensement. A moins de 1000 habitants , pas de changement. (Chiffre antérieur 3000 habitants). A plus de 1000 habitants, panachage (ou ratures) interdit et application de la parité. La désignation des conseillers communautaires (dont le nombre est fixé par commune) se fera par la même occasion.

La principale conséquence sera la présence quasi  obligatoire d'une opposition dans toutes les communes de plus de 1000 habitants, à condition bien-sûr qu'il y ait au moins 2 listes en compétition. Ceci peut être considéré comme un avantage, si l'opposition est active ce qui n'est pas toujours le cas. Exemple: 

 

La vente du bâtiment des instituteurs de l'école Pierre Le Lec à Audierne, par la municipalité Coatmeur. L'opposition dirigée par Madame Donval est restée muette et sans réaction. Certes, son intervention n'aurait rien changé, mais disons que l'honneur aurait été sauf. Aujourd'hui on peut regretter cette vente mais personne n'a bougé pour tenter de la faire annuler. Le silence est une forme d'acceptation.

 Donc opposition négative, stérile, inutile et nulle.

 

 Ce genre de  problèmes ne se poserait pas dans une équipe constituant une  municipalité apolitique privilégiant l'intérêt général, alors que l'on se dirige vers un système ultra politisé. A suivre par conséquent, et on a presque envie de dire que cette nouvelle loi sera éphémère. C'est très certainement le souhait de nombreux  administrés et particulièrement ceux qui pensent à l'avenir.    

Quant au Président de la communauté de communes, il sera fatalement élu par les conseillers communautaires, alors qu'on avait parlé d'une élection au suffrage universel. Beaucoup de bruit pour rien par conséquent

 

D'un point de vue purement tactique, le PS envisage le "porte -à-porte".

 

cf: référence c)

 

Chacun est libre de choisir sa méthode. Tirer les sonnettes pour venir colporter la " bonne parole", ressemble un peu à la technique  utilisée par les "Témoins de Jéhovah".  Jusqu'à preuve du contraire, il ne semble pas que cette méthode soit particulièrement performante en matière de recrutement. 

 

Les administrés savent déjà pour la plupart, pour qui ils ne voteront pas .

 

Mais rien n'interdit la prédication dans le désert . C'est dans l'isoloir que les choses se décideront. Il ne faut pas non plus oublier le rôle joué par la politique nationale et  ses conséquences sur la pensée locale. Actuellement par exemple il est beaucoup question des rythmes scolaires.

 

Une réforme sabotée ?? cf: référence e) 

 

Dans le Cap-Sizun , cette réforme n'est appliquée qu'à Audierne. Décidément !!  Quelle sera l'incidence sur le bulletin de vote des parents d'élèves ?? Nul ne le sait, mais il aurait peut-être été "urgent d'attendre" . Or, c'est fait. Conséquence ?? A voir en 2014, dans les urnes audiernaises 

 

********

 

Intégration. Bretons-Roms , même combat (?) 

 

cf: référence d). 

 

L'article cité en référence a été publié le 1-10-2013, signé par Monsieur Benjamin Brehon.

 Peu de gens auraient sans doute imaginé que l'on puisse faire un jour une comparaison entre la situation des Bretons qui pour diverses raisons durent s'exiler vers la région  parisienne au cours du 20ème siècle , et celle des Roms qui aujourd'hui font la une de l'actualité.

On nous décrit comme étant:

 

     "des populations arriérées, incapables de s'adapter à la modernisation, où l"alcoolisme atavique et la superstition religieuse font des ravages.....continuant à entretenir un patois désuet et un folklore tout aussi ridicule.....  "

 

Magnifique description qui permettra à chacun de se reconnaître. Tout cela pour aboutir à une comparaison avec les Roms. Merci, du fond du coeur !!!

 

Comme beaucoup d'autres, celui qui écrit ces lignes a débarqué un jour à Paris, gare  Montparnasse en provenance du Cap-Sizun. En arrivant vers la capitale, la couleur sombre des immeubles à étages et le ciel gris lui ont donné envie de faire demi-tour et  repartir vers la Pointe du Raz, ce qu'il n'a pas fait pour ne pas devenir déserteur.

 

Il n'a pas été accueilli dans une caravane crasseuse appartenant à des cousins alcooliques et stationnant dans un  campement ou un Bidonville, mais dans un appartement du 4ème arrondissement , (près de la Bastille), occupé par des membres de sa famille. Peut-être que nous avons mangé quelques crêpes ensemble,  dégusté  un morceau de "Kig-Sall" (lard) avec un verre de cidre pour arroser l'arrivée du "petit dernier nouveau parisien", et fait les 3 bises réglementaires du soir avec un kénavo bruyant et sonore avant d'aller dormir. Soit. Mais nous n'avons pas connu le bitume parisien pour pratiquer la mendicité et encore moins  le vol malgré notre mode de vie à défrayer la chronique.

 

Nous avons déjà eu Bécassine qui 

 

revendiquait le port de la coiffe bigoudène sur son lieu de travail

 

cela paraît suffisant pour nous cataloguer. Ce qui permet de dire que nous n'avons rien à voir avec les Roms, que notre

 

" patois désuet " 

 

est une langue, que notre

     

"folklore ridicule"

 

est notre

 

 héritage

 

dont nous sommes fiers, que notre

 

"superstition religieuse"

 

est matérialisée en Cap-Sizun par une vingtaine de chapelles qui constituent notre

 

patrimoine.

 

     Que Notre

 

 "Île de Sein"

 

compagnon de la libération, a été désignée , un jour pas si éloigné  comme étant le quart de la France.

 

 

 

Ajoutons, en connaisseur de l'Île de Sein  que on n'y rencontre pas beaucoup de Roms, pas plus chez les résidents permanents que chez les visiteurs saisonniers, malgré les qualificatifs peu flatteurs  parfois attribués par certains  (méridionaux) peu avertis et mal informés . La maîtrise de la langue française qui, comme la langue bretonne  n'a rien d'un patois ou d'un jargon désuet, n'autorise pas l'emploi de n'importe quel vocabulaire pour qualifier l'Île de Sein. Quant à la connaissance géographique des lieux prétendus inhospitaliers, hostiles et peu propices à l'éducation des enfants, on peut en  douter et considérer que ces propos indécents ne peuvent être traités que par le mépris

 

 en proclamant notre solidarité avec l'Île de Sein. 

 

Fin de comparaison !!  

 

******

 

Le mot de la fin se contentera de citer  le nouveau découpage des cantons. Le canton de Pont-Croix disparaît pour devenir le canton de Douarnenez. Il conviendra de revenir ultérieurement sur cette situation nouvelle en lui consacrant un article. 

 

 

********

 

Dernière heure: 

 

Nous apprenons à l'instant que le maire sortant de l'Île de Sein ne se représente pas en 2014. Il semblerait également que le candidat socialiste  destiné à remplacer Madame Donval à Audierne ait été désigné par les militants de son parti . Nous ne donnerons pas son nom tant qu'il n'aura pas été rendu public par la presse locale. Disons seulement qu'il ne fait pas partie de l'équipe sortante. Suite du syndicalisme ???????

 Nous en reparlerons.

 

         

     

 

     

   

 

********

 

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 11:35

Audierne et blog errances

 

   

AUDmar-e--basse---3-05-027.jpg

 

 

L'attention de notre ami Alain a été attirée par l'article de presse traitant du dernier conseil municipal d'Audierne, à propos des crottes de chien. L'article est visible sur le blog errances accessible par les liens ci-dessous:

 

Liens:

 

http://errances.info 

 

link 

 

 

Repost 0
Published by jeanjane - dans actualités
commenter cet article
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 16:58

 

Audierne.Cap-Sizun.Spontus que c'est s'pas 9/2013

 

   

 

    [Un lavoir à Pont-Croix (propre et entretenu)} 

 

****** 

 

 

Jeanne-Yvonne :

 

Alors Soaz, quoi de neuf avec vous aujourd'hui 

 

Soaz

 

    Kazh skaoted en devez, aon rak dour bervet

    (Chat échaudé craint l'eau bouillante)

 

C'est comme ça qu'elle disait Mamm Gozh quand elle parlait de quelqu'un  qui avait la trouille d'aller plus loin  pour se montrer devant les autres . Mon gend' l'Albert, caporal-chef de la coloniale en retraite il dit de ça que c'est la "dégonfle" quoi !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Mais de quoi que vous me parlez comme ça  au juste ?? Je comprends pas bien ce que vous dites là. Ou alors c'est encore après ceux de la mairie d'Audierne que vous êtes peut-être !!

 

Soaz:

 

Gastou !! Mais vous avez pas vu le journal Télégramme alors !! Madame Mêre d'Audierne qui fait pas nettoyer les lavoirs tout "digoulasses" comme ils sont avecque elle,  elle se présente plus pour les z'élections. Sensément que elle a fait assez  comme ça. Skuiz" (fatiguée) qu'elle veut faire croire qu'elle est  voui !! Et ben, je vais vous dire moi que elle a pas envie de voir encore  comme ça avait fait pour les  z'élections cantonales ousqu'elle avait ramassé la rouste et que même à Audierne que une voix de plus que l'aut' qu'elle avait eu que !! Elle a pas envie de recevoir le "dour bervet",(eau bouillante) comme le "kazh skaoted" que j'ai déjà dit avant ici comme "Mamm Gozh". Vous pensez bien que après tout ce qu'est ce qu'ils ont fait avecque les "bidas" et en plus le vieux sémaphore du Raoulic, la circulation plus tout le reste en plus forcément peut-être que pour une fois raison qu'elle a. Comme ça on saura pas jamais s'pas avecque combien au juste qu'elle aurait pris la "rouste du dour bervet". Les aut's qui vont venir ménant ils auront que à se débrouiller quoi !! Et elle ....à la mêson dans son jardin à planter des fleurs, mais sans jardinier comme à la mêrie hein !! Comme ça elle pourra  même prendre un ou deux "bidas" en pension chez elle  aussi non ??  

 

 

     

 

   

Jeanne-Yvonne :

 

Voui !! On peut pas dire autrement s'pas. Pour une fois je suis d'accord avec vous et votre gend' l'Albert comme vous dites . Forcément, casser le Mât Fenoux, et après l'histoire des biquettes, ça fait que les gensses ils ne comprennent plus rien. Foultrer (dépenser à tort) l'argent de la mairie comme ça c'est pas permis quand même !! Mais c'est pas tout, avec en plus l'histoire que si on barre quelqu'un sur une liste ça fera bulletin nul. Ma Doué,vous pensez bien que ceux qui connaissent Audierne ils savent bien que certains ne voudront jamais voter comme ça et qu'ils feront comme d'habitude.

Je me demande bien pourquoi qu'on a fait une loi comme ça alors que avant c'était très bien et ...  

 

Soaz:

 

Ca c'est sûr que c'était beaucoup plusse mieux avecque le système d'avant !!  Je sais pas ce qu'est ce c'est qu'il leur a pris de faire une loi comme ça. Mon gend' l'Albert il dit que avecque ça ménant ça sera tout politic partout alors que les petites communes comme Audierne elles  devraient pas être politic pour faire juste que les nettoyages prop's et pas chercher des décorations comme ils ont fait les ceusses de ménant et les ceusses d'avant pareil.  Kif-kif meumeustra quoi !! (pareil). Vous allez voir que beaucoup ils iront pas voter  ou alors pour faire du nul comme on dit. 

C'était mieux avant pour la propreté quand y avait que le bourrier et le cantonnier que c'était pro'p partout. Ménant pest !!! Digoulasse que c'est partout voui !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Oui mais, vous parlez toujours d'Audierne, mais les autres communes dans le Cap c'est pareil. Pas le droit de remplacer quelqu'un sur la liste. Y a juste que Primelin, Goulien , Confort  qui restent comme avant. A mon avis cette loi là elle ne durera pas trop longtemps car les gens savent bien qui a fait cette loi et pourquoi et même que ils feront payer ça pour les autres élections vous croyez pas ??

 

Soaz:

 

Ma Doue, je sais pas !! A mon âge s'pas, on sait pas pour combien au juste  qu'on n'a encore à faire avant d'avoir le nom dans le journal comme on voit beaucoup tous les jours . Alors, on verra bien. Ce qui est sûr c'est que celle qui fait Mêre aujourd'hui à Audierne c'est "echu" (fini) avecque elle. Et comme dit mon gend' L'Albert caporal chef de la coloniale en retraite, les ceusses qui vont venir après z'elle , ils vont avoir du boulot pour tout remettre comme il faut. Si c'est pas triste de laisser les choses comme ça quand même !! Déjà que à Esquibien y a plus de liste socialiste depuis je sais pas quand au juste pasque un jour y en avait un qui croyait que il était plusse mieux  que tout le monde et les gensses d'Esquibien ils ont  dit "bléo" (cheveu) . Peut-êt' que à Audierne ça va faire pareil comme on a mis dans le journal que y avait pas de successeur pour la remplacer .  Forcément, comme dit l'Albert mon gend' ,  caporal-chef de la coloniale en retraite quand y a pas de volontaire faut prendre un "volontaire désigné d'office" s'pas. Je sais pas trop comment qu'il dit de  ça si c'est "godasse ou godillot"...

 

 

Jeanne-Yvonne:

 

Je comprends. Vous voulez parler des élus "godillot"  sans doute. Tout ça ça serait pas trop bon pour nous, ni pour Audierne, ni pour le Cap, mais, qu'est ce que voulez-vous aussi s'pas si la loi elle est comme ça  hein !! Forcément personne n'oubliera les résultats des dernières élections cantonales et la "rouste" qui est allée avec. Et c'est pas que à Audierne que ça laissera des traces mais dans toutes les communes du Cap puisque c'était cantonal. Vous voyez pas que ça fasse comme à Esquibien où on ne trouve plus de socialistes pour faire une liste hein !! Plus d'élus socialistes dans le Cap !! Ma Doué, oh Ma Doué. Et tout ça à cause de ceux et celle d'Audierne. C'est moi qui vous dis que ils auraient pas trop bonne mine avec leurs décorations en plus par dessus le marché.  Ma Doué, la honte avec eux et plus encore avec elle hein ?? Qu'est ce qu'il dirait votre L'Albert de la coloniale hein ??

 

Soaz:

 

Je lui demanderai. C'est sûr que si c'était la piquette partout ça serait pas trop bon pour les décorations. Mais les ceusses d'avant c'était pareil hein. La dégonfle et décoré quand même. On devrait regarder un peu avant quand même !! A Audierne, ils ont fait comme dans les syndicats: les copains d'abord quoi. Les aut's on s'en fout. Et fermer la mêrie 5 jours comme  pour l'Ascension ça devrait pas être permis non plus s'pas. Mais mon gend' l'Albert il dit que il croit que elle aurait voulu continuer et que ça a pas marché avec le parti quoi.

Pasque le parti il sait bien que c'est la rouste avecque elle non ?? 

 

Et en plus de tout ça tout ce qui n'est pas réglementaire et qu'elle a rien fait contre ça !! C'est pas permis quand même !!

 

 

 PHTO0001-copie-2.jpg

 

Et les poubelles pareil sur la route

 

 

 

PIC_0285.jpg

 

et tout le reste en plusse 

 

Jeanne-Yvonne:

 

On verra bien ce que ça va donner tout ça. Y a plus qu'à attendre les noms pour savoir qui c'est qui va être désigné pour remplacer ceux d'aujourd'hui hein. De toutes façons plus mal que ceux là on n'aura pas, ça c'est sûr.  Alors......!!!!!

 

 

*******

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

****** 

Repost 0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 09:35

Audierne.Cap-Sizun.Municipales.Sondages,sondages !!!

 

 

PIC_0210.jpg

 

Référence: Le Figaro en date du 25-9-2013

Titre: Ce que les français attendent de leur maire

 

*******

Les lecteurs intéressés sont invités à prendre connaissance d'un sondage publié par le quotidien "Le Figaro" en date du 25-9-2013, soit 6 mois avant la date des élections municipales, à propos de ce que les français attendent de leur maire.

 

Ils y apprendront que selon un sondage TNS, les électeurs sont très clairs sur les priorités d'action de leur maire et exigent qu'il se consacre à 100% de son mandat.

 

Selon un autre sondage effectué par TNS SOFRESS , les actions des maires sont classées et évaluées en pourcentages. C'est ainsi que l'on apprend que la création d'espaces verts figure en bas de classement, intéressant seulement 17% des sondés. Par voie de conséquence, on peut donc dire que 83% des Français ne se sentent pas particulièrement intéressés ni concernés par ces espaces verts, considérant qu'il y a sans doute d'autres priorités.

 

Ce qui est vrai pour les Français doit sans doute être également vrai pour le Cap-Sizun, donc également  pour Audierne.  La transposition de ce sondage à la commune d'Audierne ferait donc apparaître que la municipalité actuelle aurait fait de mauvais choix au cours de son mandat. En appelant les choses par leur nom, cela s'appellerait une erreur de stratégie. D'autant que à Audierne, les espaces verts occupent une majorité du personnel technique, ce qui donnerait donc (d'après ce sondage) satisfaction à 17% d'audiernais contre 83% d'insatisfaits.

 

Ajoutons que 75% des électeurs sondés sont hostiles au cumul des mandats. Puisque les administrés souhaitent que leur maire consacre 100% de son temps à sa mission, il conviendrait peut-être aussi de revoir le système des permanences qui se traduit par une présence très  (trop) ponctuelle dans les bureaux et une absence sur le terrain (sauf pour se faire photographier par la presse locale). Actuellement à Audierne, il est difficile de rencontrer un élu en dehors de sa permanence "fugitive" hebdomadaire qui reçoit sur rendez-vous, ce qui est anormal dans une commune de 2200 habitants répartis sur 294 hectares. Devoir attendre une semaine pour obtenir la signature d'un document administratif (légalisation d'une signature par exemple)  ne semble pas très adapté au XXIème siècle. 

 

Les scrutins à venir diront, dans 6 mois  si ces sondages ont raison ou tort.

 

Pour leur part les blogs konchennou et kontadennou   dénoncent depuis longtemps l'excès de main d'oeuvre attribuée aux espaces verts d'Audierne (création, entretien), et par voie de conséquence le prix de revient excessif dans la masse salariale. Des espaces verts oui, mais pas au détriment de tout le reste.

 

 

     

 

 

  pic_0058.jpg

 

 

*******

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article