Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 15:51
Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 1/2016

Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.

Editorial 1/2016

 

Nouvel article  publié sur le blog konchennou

 

http://konchennou.over-blog.com

Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 1/2016
Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 09:01
Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales 2015.Editorial 8/2015

Nouvel article à consulter sur le blog konchennou

http://konchennou.over-blog.com

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 09:57

Audierne.Cap-Sizun.Editorial 5/2015

 

Ce nouvel article est consultable sur le blog konchennou dont voici les coordonnées:

 

http://konchennou.over-blog.com

 

 

Audierne.Cap-Sizun.Editorial 5/2015
Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 09:50
Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 4/2015

Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 4/2015

 

Ce nouvel article est à consulter sur le blog konchennou accessible par le lien ci-dessous:

 

http://konchennou.over-blog.com

 

Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 4/2015
Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 17:41

Audierne-Cap-Sizun-La leçon de géographie

 

 PIC_0187.jpg
 

******

 

Références: Télégramme de Brest en date du 19 avril 2015

Titre: Bretagne à 5. Les géographes lancent le débat

Présentation: Les géographes ont choisi de s'exprimer au travers d'un livre.

Leur combat ? La régionalisation

 

******

 

Au sujet de la régionalisation qui a limité la Bretagne à 4 départements, nous avons déjà écrit qu'il s'agissait d'une erreur monumentale pour plusieurs raisons dont plus particulièrement l'histoire et la géographie. On peut à ce sujet relire l'article récent ici publié qui s'intitule "Editorial 3/2015".

Les historiens ne sont pas manifestés, disons pour l'instant. Mais les géographes ont décidé de s'en mêler en publiant un livre de 160 pages illustrées, publié aux éditions "Skol Vreizh", maison d'édition qu'il ne parait pas utile de présenter étant donné sa notoriété. Titre de l'ouvrage:

Réunifier la Bretagne ? Régions contre métropoles ??

Nous n'avons bien entendu pas lu ce livre que nous commanderons dès demain, ce qui nous permettra d'exprimer un avis après lecture. Nous nous limiterons donc pour l'instant à l'emprunt de quelques phrases publiées dans l'article de presse cité en référence:

"pour une réforme de cette ampleur, on consulte son peuple. Quand près de 70% des habitants de la Bretagne historique revendiquent cette réunification et qu'on ne l'écoute pas,

C'est un déni de démocratie.....

Alternative aux discours historiques....

Réunifier la Bretagne....

Régrettent que les géographes n'aient pas été consultés sur le sujet.  Cette réforme c'est du bricolage......Elle révèle l'incompétence de ceux qui l'ont élaboré. Nous allons droit dans le mur.....

Outre un déni de justice engendré par la réforme territoriale, les géographes dénoncent aussi le phénomène de métropolisation.....

Pouvoir dans les grandes villes au détriment de leurs territoires environnants ....

Outre une fracture sociale entre privilégiés et laissés-pour-compte, ce phénomène participe à l'éclatement des territoires.....

La situation telle qu'elle est ne pourra pas durer. Nous allons continuer  à nous battre pour la Bretagne et pour un projet commun"

******

La lecture de l'intégralité de l'article est vivement recommandée pour situer ces extraits dans leur contexte. Nous noterons cependant 2 choses avant d'avoir lu le livre

Réunifier la Bretagne.

1- Les dernières élections départementales ont donné la majorité aux sortants. Le Finistère est donc un département classé à gauche, tout comme le gouvernement qui a réalisé la Bretagne à 4 départements. Implicitement, les électeurs finistériens qui se sont exprimés lors de ce scrutin  ont donc approuvé la réforme territoriale.

2- Les élus en général, et plus particulièrement les élus locaux sont resté très discrets sur ce sujet. Certaines communes ont organisé des référendums. Ce n'est pas le cas en Cap-Sizun qui semble toujours vouloir rester au niveau des communes et paroisses confondues ce qui est totalement dépassé à notre époque. Pas d'initiatives locales susceptibles de faire "tâche d'huile" et servir d'exemple.

Mais, nous aurons l'occasion d'en reparler.

****** 

 

     

 

 

   

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 16:00

Audierne.Douarnenez. Elections départementales.Résultats

   

Le rideau est donc tombé. Les électeurs ont désigné les nouvelles équipes qui seront appelées à oeuvrer dans le nouveau système départemental. Les résultats sont ce  qu'ils sont et  la démocratie devra  s'en accommoder. 

La droite française compte désormais 65 départements dont 26 qui ont "basculé" de gauche à droite. La gauche n'en compte plus que 31 dont le Finistère qui lui a conservé sa fidélité. Nous n'allons pas reproduire ici tous les commentaires, mais nous en retenons un qui nous a paru significatif car peu flatteur:

"Nous avons perdu par bêtise politique".

Cette appréciation qui est celle de Monsieur Bruno Le Roux, chef de file des députés socialistes, a été prononcée sur "France Info", relayée par "Le Figaro" ce jour à 10 heures 56. Nous avons déjà souligné la sévérite de ce jugement. Ajoutons tout de même que s'il y a une

"bêtise politique",

 il doit y avoir aussi une

"intelligence du même nom"

que l'on peut attribuer à ceux qui auraient "bien voté" d'après cette appréciation, ce qui serait le cas du Finistère puisqu'il est resté à gauche. Attendons la suite pour voir et vérifier ce jugement.

Quant à l'abstention elle serait de 50,02 %, ce qui paraît dramatiqque. La moitié des électeurs ne se déplace plus pour aller voter ce qui compromet les pronostics et relativise les résultats.

Alors le Cap-Sizun dans tout cela ?? Pas de front national au second tour.

Le conseiller général sortant Monsieur Guillon, maire d'Esquibien et sa colistière Madame Poitevin sont les nouveaux conseillers départementaux du nouveau canton de Douarnenez. (55,14% contre 44,86 au couple  Kerloch-Crom)

Les nouveaux élus "capistes et douarnenistes" vont donc devoir et pouvoir  se mettre au travail. Notons tout de même qu'ils font partie de la minorité départementale puisqu'ils appartiennent à "L'Alliance pour le Finistère", donc à l'opposition dans la nouvelle assemblée ce qui ne va sans doute pas leur faciliter la tâche pour faire avancer les dossiers. La campagne qui vient de s'achever a permis d'aborder certains sujets particulièrement sensibles comme l'avenir de l'hôpital de Douarnenez ou le désenclavement du Cap-Sizun. Il y a en a d'autres comme les nouveaux projets de "La Poste" ou la vétusté de certains EHPAD comme la résidence de la Fontaine à Pont-Croix dont la construction remonte à 40 ans. Cet établissement fait l'objet d'un projet d'aménagement mais pas d'un calendrier de travaux. Un dossier qui dort !! Alors ????

Qui va le réveiller ????

Quoi qu'il en soit, il faudra bien tirer les enseignements de ces résultats pour essayer de les comprendre. On risque fort de reparler du bilan de Madame Donval, conseillère générale de gauche (non rélue) dans le canton de Pont-Croix durant 6 années, bilan inexistant comme chacun le sait et cependant récompensé par la plus haute décoration nationale: la légion d'honneur . 

 

     

 

Comme quoi ce sont toujours les électeurs qui ont le dernier mot et nous en reparlerons puisque de nouvelles élections sont planifiées pour la fin de l'année 2015. 

 

******

 

     

 

 

******

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 10:27

        Audierne. Pont-Croix. Cap-Sizun.

Elections départementales. Editorial 3/2015

Références:

Télégramme de Brest en date du:

a)- 7-3-2015: Titre Abattoir de Pont-Croix. L'ultimatum de B.Le Port

Hôpital de Douarnenez."C'est pas plié"

b)- 12-3-2015: 800 maisons à l'abandon dans le Cap-Sizun

c)- 14-3-2015. Cap-Sizun.Désenclavement.Des paroles aux actes

d)-15-3-2015: Millefeuille ou kouignuits

 

 

***** 

Les élections départementales des 22 et 29 mars 2015 auraient dû être un moment important de notre histoire locale, alors que tout porte à croire que c'est l'abstention qui va triompher. A l'heure où nous écrivons ces lignes, (avant le premier tour), un taux d'abstention égal ou supérieur à 60% ne serait pas utopique si l'on en croit certains sondages. Il n'est pas rare d'entendre ici ou là des propos révélateurs  d'un certain fatalisme, du genre:

"C'est toujours pareil parce que rien ne change".

 

Millefeuille ou kouignuts ? ([cf référence d)]


C'est certain, pour convaincre l'électorat de voter à ces départementales, il va falloir être le plus clair possible. Cette semaine, les candidats ont pu mesurer parfois l'impopularité de cette élection. Pendant que les politiques s'écharpent "nous on est là comme des c...." a-t-on entendu du côté de Paimpol (22). "On n'y comprend rien à ce millefeuille politique" ont également reçu des candidats quimpérois en campagne........

 

Oye !!! Mes pov' Jeanne-Yvonne et Soaz, qu'est ce que voulez-vous aussi s'pas !! Gast, Gastou, Milhast, Guharn !!!!

Les choses vont pas trop bien

avecque nous alors quoi, s'pas !!

  Avant d'analyser des résultats qui seront peut-être partiellement connus lors de la mise en ligne du présent article, (après le premier tour), essayons de comprendre pourquoi le public se désintéresse à ce point d'un scrutin local. (De type nouveau d'ailleurs, donc inconnu). 

Plusieurs sujets de mécontentement existent et peuvent aider à comprendre localement ce "Ras le Bol" des électeurs qui ont parfois l'impression que leur bulletin de vote ne sert à rien. Prenons l'exemple de la Bretagne à 4 départements au lieu de 5. Ce résultat est contraire au sens de l'histoire et bien entendu contraire à la géographie qui fait de l'estuaire de la Loire la limite naturelle du Massif Armoricain et de la partie occidentale de l'hexagone. On s'en fout parce que la loi s'en fout en privilégiant des intérêts particuliers, voire des carrières personnelles. Tous les éditorialistes l'ont écrit. La loi dit que la Bretagne se compose de 4 départements , point final !!! Que va faire l'électeur mécontent de cette situation s'il choisit de s'exprimer dans l'isoloir ?? Lui seul connait la réponse mais on peut l'imaginer. (Hélas, nous ne connaîtrons jamais le point de vue de la duchesse Anne de Bretagne dont le château se trouve au premier plan sur les quais de  Nantes).  

    Mais on peut aussi  imaginer le bulletin de vote de ceux qui attendent désespérémént le désenclavement du Cap-Sizun et ne voient rien venir. Or le Cap-Sizun est une presqu'île bordée au nord , au sud et à l'ouest par la mer. Une liaison routière Quimper-Pointe du Raz digne de ce nom est indispensable en urgence. [(cf référence c)]Actuellement et sans tenir compte des aléas de la route il faut compter  une heure pour effectuer ce trajet , alors que les Parisiens sont à 3 heures de  Marseille par liaison TGV. Donc, 2 poids et 2 mesures qui pourraient expliquer le résultat des urnes. En effet, la distance Paris-Marseille  est de 774 kilomètre par voie routière, alors que Quimper est à 50 kilomètres de la Pointe du Raz. Le Cap-Sizun est abandonné et condamné à mourir si rien ne bouge. Comment sauver par exemple  les 800 maisons abandonnées dans notre belle région  [(cf:référence c)]. Jusqu'à présent les responsables locaux de gauche n'ont pas obtenu des meilleurs résultats que leurs homologues de droite. C'est l'immobilisme. Il n'y aura donc pas lieu de s'étonner du verdict des urnes. Après avoir connu le pouvoir de droite qui n'a rien fait pour le Cap mis à part décorer certains maires (de droite: Coatmeur, Le Pape), après avoir connu le pouvoir de gauche qui n'a pas fait mieux à part décorer d'autres maires de son bord (Donval), rien d'étonnant à voir les électeurs se tourner vers des solutions de rechange même extrêmes. Le Cap-Sizun est condamné à végéter si rien ne bouge, alors que nous sommes au pays de l'histoire récente (centrale de Plogoff ) qui a révélé le tempérament capiste.

Un simple exemple : l'abattoir de Pont-Croix [cf: référence a)] qui a enregistré un déficit global de 150000 € en 2014. On comprend l'ultimatum du Président de la communauté de communes qui se  donne 3 mois de sursis avant de procéder à la fermeture fin juin 2015 si rien ne se passe. Et on ne voit pas bien ce qui pourrait se passer pour changer la donne et inverser les résultats. Nous pouvons donc considérer que l'abattoir de Pont-Croix aura bientôt vécu, tout comme d'ailleurs l'hôpital de Douarnenez. Les interventions chirurgicales se dérouleront désormais à Quimper sauf si ...Alors que l'hôpital de Cornouaille est saturé dans ses plateaux techniques. (Cas concret: Un blessé par accident admis à Quimper le 21 janvier 2015 à 23 heures 45, transporté par les pompiers, n'a été opéré que le 23 janvier matin soit  après 36 heures d'attente pour un fémur. Faut-il être plus précis ??).  Quant au stationnement aux abords de l'hôpital de Quimper, également saturation. Alors ??

Et plus localement, où en est notre environnement hérité des municipalités Coatmeur et Donval ??     

           

 

 

pic_0044.jpg

 

PHTO0004.jpg  

    pic_0894.jpg 

Si les paysages représentés ci-dessus ne trouvent pas de solution localement , on devrait se rappeler que le gouvernement dispose  tout de même d'un ministère de l'environnement auquel on peut toujours s'adresser, poser un problème et demander de l'aide, surtout lorsque le  ou les problèmes créent une incompatibilité avec la  vocation touristique naturelle des lieux, en l'occurrence le Cap-Sizun et son grand site national. Qu'ont fait à ce sujet les "Coatmeur" de droite et les "Donval" de gauche ?? Rien à notre connaissance, autrement dit ils n'ont servi à rien et ont été cependant décorés. Alors ??  Pas étonnant que ceux qui prétendent leur succéder ne réussissent qu'à créer de l'indifférence et de la contestation chez les électeurs, surtout s'ils ont été membres des équipes précitées . Donc, les images ci-dessus.....CQFD non ?? De ce point de vue le bilan des sortants pourrait avoir de l'influence si...Quel bilan ?? Si bilan il y a, le candidat sortant , Monsieur Guillon ne manquera pas de le présenter. pour en bénéficier le cas échéant Sinon.....????? Les électeurs en tireront les conclusions !! 

D'autres scrutins suivront, et même en fin d'année (régionales). Si d'aventure l'abstention devait être supérieure à la participation, ce ne serait que la confirmation de la dégringolade, donc de la disparition du  civisme et des valeurs fondamentales de la démocratie et de l'état républicain , ce qui n'est sans doute pas souhaitable. Mais le sentiment d'abandon peut se traduire par toutes sorte d'excès et plus particulièrement dans les urnes, protégées par le secret de l'isoloir. A méditer pour essayer de comprendre la situation et trouver les solutions  !! C'est comme en médecine; il faut d'abord faire le diagnostic et ensuite prescrire le médicament pour s'acheminer vers la convalescence, étape incontournable précédent la guérison.

******

Nous publions le présent article après avoir pris connaissance des résultats du premier tour. Suite dans une semaine, après le 2ème tour.

Les résultats du premier tour viennent donc d'être publiés et les choses ne se sont pas passées conformément aux prévisions. Décidémment la lecture"dans le marc de café" devient difficile. Ainsi les grandes marées n'ont été que des marées ordinaires. L'éclipse de soleil a été masquée par des nuages et la droite arrive en tête au premier tour des départementales. Le front national se trouve en 3ème position derrière le PS et l'abstention a été moins importante que prévu. Il convient donc d'attendre les résultats du second tour pour tenter d'analyser la situation nouvelle créée par ce type de scrutin inédit qui a donné la première place à l'équipe Guillon au premier tour dans le canton de Douarnenez. Le deuxième tour devrait selon toute vraisemblance se traduire par un duel droite-gauche.  Résultats dimanche 29 mars 2015 

 

 

 

******

pic_0998.jpg

 

******

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 09:33

      Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 2/2015   

 


     

 

Références:

Télégramme de Brest en date du:

22-1-2015: Entreprises du Cap. Des combats à mener

1-2-2015: ID/CAP.Des idées pour le Cap-Sizun

9-2-2015: Votation de Langouët  et Soudan...participation

12-2-2015: Départementales.Le FN présent dans tous les cantons finistériens

13-2-2015: Audierne, conseil municipal

17-2-2015:Départementales. Candidatures closes, avec les Verts

18-2-2015: Séminaire de Pont-Croix.De grands projets

21-2-15: Départementales. Le duo Poitevin-Guillon lance sa campagne

23-2-2015: Communes.Fusion dans le Mené

 

§§§§§

Politique de défense

19-1-2015: Fragile moment de grâce (Vu par Christine Clerc)

3-2-2015: P. Adam "Il faut réviser les moyens de la Défense"

4-2-2015: Nice. 3 militaires agressés devant un site juif

5-2-2015: Service civique. Les jeunes en veulent

 

*****

 

 

Les élections départementales auront lieu les 22 et 29 mars prochains, soit dans moins d'un mois. Pour autant cela ne semble pas préoccuper l'opinion publique et on peut se demander si les  électeurs vont se sentir concernés, autrement dit si les abstentionnistes ne seront pas majoritaires. De nombreuses raisons, dont la Bretagne à 4 départements au lieu de 5, pourraient expliquer cette situation, sans oublier le fait qu'il s'agit d'un scrutin de type nouveau, impliquant la disparition de nombreux cantons, dont celui de Pont-Croix malgré son nom  emblématique. Pont-Croix fut en effet  célèbre pour ses foires et  son petit séminaire par exemple, ce qui correspond à une tranche d'histoire de notre Cap-Sizun. Le canton de Pont-Croix fusionne désormais avec celui de Douarnenez, ce qui se traduit par des candidatures de personnes pratiquement inconnues localement, avec les conséquences que l'on peut imaginer. C'est aussi vrai pour Douarnenez que pour le Cap. Mais, la loi étant la loi, il faut s'en accommoder, à moins de choisir "d'aller à la pêche" comme nous l'avons dit précédemment. Les candidats sont plutôt discrets pour l'instant et la campagne n'est pas encore très  active. Notons tout de même que Monsieur Guillon a annoncé qu'il voulait:

" soutenir l'économie, seul moyen de faire baisser le chômage qui ici , comme dans toute la France, bat des records".

(Cf: Télégramme du 21-2-2015)

Beau programme peut -être plus  "généraliste"  que "réaliste". Simple question: Comment faire concrètement ??

Nous n'en dirons donc pas plus sauf que les conseillers généraux sortants vont devoir présenter leur bilan, s'il existe bien entendu. C'est le cas du conseiller général  sortant du Cap-Sizun, Monsieur Guillon par ailleurs maire d'Esquibien et vice-président de la communauté de communes du Cap. Nous attendrons donc pour donner notre opinion sur ce sujet.

Nous n'avons pas parlé de Pont-Croix depuis un certain temps. Les dernières  élections municipales  ont confié la commune à une équipe nouvelle qui a choisi d'aborder un problème crucial: l'avenir de l'ex petit Séminaire Saint Vincent.

 

Coll-giale-Sud-3.jpg

FH000023.jpg

 

Il est évident que cet ensemble dispose d'un potentiel exceptionnel qui aurait dû être regardé de plus près et depuis longtemps par la communauté de communes du Cap-Sizun. Si on compare le potentiel de Pont-Croix  (808 hectares) à celui d'Audierne (294 hectares) force est de constater que Pont-Croix situé à 6 kilomètres de sa voisine   dispose de moyens supérieurs (tout au moins en surfaces). Pour autant la situation de cet ancien petit séminaire n'est pas simple puisqu'il s'agit d'une propriété privée . Pour réaliser quelque chose, non seulement il faudra que tout le monde soit d'accord, mais le problème essentiel reste bien entendu les financements. Actuellement on envisage une académie de musique  et un centre scientifique. Quant à la chapelle accolée au séminaire, elle pourrait devenir une maison des religions, ce  qui aurait l'avantage de respecter la dimension sacrée des lieux. Saluons le courage de la nouvelle municipalité de Pont-Croix qui, au lieu d'ignorer un problème, l'aborde à "bras le corps". Nous lui souhaitons bon courage et espérons que tout cela finira par se concrétiser.

Comme on peut le constater en consultant les articles cités en référence, la "marmite intellectuelle" du Cap-Sizun est en ébullition. Chacun cherche des solutions:

Désenclavement du Cap et rapidement par exemple en créant des zones de dépassement sur l'axe Audierne-Plozevet-Quimper, sinon on va crever, lance Bruno Le Port (Télégramme du 22-1-2015)

Mettre en place une desserte de type minibus allant de Poulgoazec à Sainte Edwett, prenant la forme d'un petit train touristique  en période estivale

(Télégramme du 1-2-2015) 

Toutes les idées méritent une réflexion puisqu'elles ont au moins le mérite d'exister. Disons tout de même que, si notre mémoire est bonne, un essai de "navette" entre le centre ville d'Audierne et la plage a été tenté par une municipalité et abandonné par manque de succès. Quant au désenclavement, il faudrait peut-être évoquer

"l'Arlésienne"

et prier dans toutes les religions pour respecter toutes les consciences. Nous avons déjà dit à plusieurs reprises que le désenclavement du Cap doit se faire par Pont-Croix plutôt que par Plozévet en raison des zones construites sur plusieurs kilomètres  entre Plouhinec et Esquibien via Audierne. Ces zones ne peuvent être aménagées sauf si on exproprie et détruit des maisons  ce qui parait peu probable et même impossible.

La parole est aux candidats des élections départementales. 

Parlons d'Audierne.

Le compte rendu du dernier conseil municipal a été publié dans le Télégramme de Brest le 13-2-2015, auquel on peut se référer. Nous ne retiendrons qu'une seule chose: le réaménagement de la mairie. Il s'avère que ce bâtiment construit en 1970 n'est plus aux normes (ascenseur, rampe d'accès, sanitaires etc...). Il faut donc envisager des travaux, donc une dépense estimée à  134580 euros par l'architecte Neil Lawrie. Cette mise aux normes étant prioritaire, on peut se demander ce qui va rester dans les finances locales pour compléter l'aménagement de la salle multifonctions. Nous avons déjà dit antérieurement qu'il s'agissait de plusieurs milliers d'euros non budgétisés par la municipalité Donval qui a élaboré le projet de salle multifonctions et l'a laissé à ses successeurs "en l'état". Où trouver les financements nécessaires ?? Encore l'héritage donc, tout comme le mât Fenoux et le reste. Merci l'héritage !! Quoi qu'il en soit, la proposition du maire d'Audierne(Monsieur Evenat) concernant la fusion des certaines communes, ne semble pas séduire car "le silence est d'or". Pourtant la fusion de plusieurs communes dans le Mené a fait l'objet d'une page entière dans le Télégramme (23-2-2015). Que faut-il en penser ?? Que peut-être certains préfèrent se cramponner aux limites de leur paroisse, autour de leur clocher, et attendre la suite. Ils risquent de voir le problème traité par des décisions autoritaires, car 36000 communes constituent une situation périmée. Pourquoi ne pas prendre des initiatives et traiter le problème en routine et dans la bonne humeur. A moins que certains, qui se prennent pour des "pros" de la politique, aient quelques craintes à propos de leur siège de premier magistrat qui pourrait leur échapper après la fusion des communes. A suivre donc !!

Les situations locales ne nous dispensent pas de penser à la situation plus générale qui a mis au premier plan la politique de défense. La presse locale lui a consacré plusieurs articles :

Fragile moment de grâce par Christine Clerc (19-1-2015) 

Patricia Adam. "Il faut reviser les moyens de la défense" (3-2-2015).

Nice. Trois militaires agressés devant un site juif (4-2-2015)

Service civique. Les jeunes en veulent (5-2-2015).

Intervenir en Lybie. Un terrain miné (22-2-2015)

§§§§§

Madame Christine Clerc se demande:

Comment renforcer nos services de renseignement défaillants ? Avec quels moyens nouveaux multiplier les missions de notre armée ?

Bonnes questions auxquelles chacun pourra apporter sa propre réponse en fonction de ses idées personnelles.

Madame Patricia Adam s'exprime à propos du service civique:

C'est une belle idée. La rendre obligatoire pour 800000 jeunes par an est un projet de société, tant  les conditions à remplir sont nombreuses: coût, infrastructures d'accueil, encadrement.......Mais n'oublions pas les futurs cadres  de notre pays qui, dans leurs grandes écoles sont complètement déconnectés des enjeux sécuritaires et de défense.

Madame Adam ne précise pas si elle inclue les grandes écoles militaires dans son point de vue, ce qui ne serait pas très flatteur pour Saint Cyr, Navale, ou l'Air, et même Gendarmerie sans oublier Polytechnique. Disons qu'il s'agit peut-être d'une regrettable omission car si on demandait aux anciens militaires ce qu'ils pensent du service civique, ils répondraient sans doute en posant une autre question :

Combien de ces 800000 jeunes apprendront au cours de leur service civique à se servir d'une arme individuelle (fusil, pistolet mitrailleur etc...) pour pouvoir un jour, si nécessaire, participer à une action de défense ou  plus  simplement d'autodéfense (gardiennage, sécurisation, points sensibles etc...), donc à la protection antiterroriste ??

A chacun sa réponse. Notons tout de même que ces jeunes employés au service civique ne feront plus partie des demandeurs d'emplois, ce qui fera diminuer les chiffres du chômage. CQFD !!

Le comportement des militaires agressés à Nice a été remarqué par l'opinion publique. Ils n'ont pas fait usage de leurs armes, alors qu'ils auraient pu  mettre en pratique le  simple principe de la légitime défense. Mais ces militaires sont des professionnels (comme les gendarmes) et s'ils ont appris à utiliser leurs armes, ils ont également appris la maîtrise du feu et la discipline qui l'accompagne autrement dit: ils ont appris à ne pas s'en servir, sauf à bon excient. Rien ne dit que des appelés  du contingent auraient fait preuve du même sang-froid. Bravo Messieurs les exécutants pour votre professionnalisme et Bravo à votre hiérarchie qui vous a instruit et assume la responsabilité de votre engagement. Prions le ciel pour que le projet de service civique ne soit pas transformé  en service militaire sous la pression des évènements, ce qui nous amène à parler de la Lybie, qualifiée de terrain miné:

"Une intervention fera de la Lybie une terre de jihad où afflueront les jihadistes des pays du Magreb, d'Afrique mais aussi de Syrie et d'Irak", bastions de l'EI

avertit Monsieur Mazen Chérif , expert des questions de terrorisme........

La solution est politique, pas militaire

affirme Luis Martinez du centre d'études et de recherches internationales .

§§§§§

Telle sera donc la conclusion de cet article. Comme on peut le constater, nous ne sommes pas encore au bout du tunnel et ce n'est sans doute pas le moment de baisser la garde. Bon courage à ceux qui sont au premier plan dans cette situation inédite qui n'a peut-être pas dit son dernier mot.

   


     

 

****** 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 08:43

            Audierne.Plouhinec.Cap-Sizun. Editorial 1/2015

pardons_7-06_018.jpg

Les fêtes de fin d'année 2014 se sont déroulées dans le calme par rapport à ce qui a marqué le début de l'année 2015. Comme nous l'avons indiqué dans notre article précédent, nous n'avons pas souhaité commenter à chaud des évènements d'une exceptionnelle gravité: l'apparition du terrorisme en France métropolitaine. La population française vient de découvrir ce qui a marqué de nombreuses générations de soldats du contingent, dans la période allant de 1954 à 1962, en dehors de l'hexagone il est vrai.

Il faut savoir que le terrorisme est tout simplement une forme de guerre, particulièrement cruelle puisqu'elle n'épargne personne et tue des victimes absolument innocentes, qui n'ont que le tort de se trouver là, au mauvais endroit au mauvais moment, en l'occurrence l'endroit choisi par le terroriste pour frapper. Ne parlons pas des otages qui attendent une mort planifiée.  Mais qui donc est ce terroriste ??

En faisant appel à des souvenirs d'école préparatoire à la carrière de serviteur de la République, on peut citer cette prase attribuée à Mao Tse Toung :

Le guerillero vit dans la population comme le poisson vit dans l'eau .

C'est donc quelqu'un qui vit sans se faire remarquer, une sorte de Monsieur " Tout le Monde" qui sortira de l'ombre, le cas échéant sur ordre, ou éventuellement de sa propre initiative, pour passer à l'acte. Cela signifie aussi qu'il est protégé par son milieu, passivement s'il est seul, activement s'il a des complices et fait partie d'une équipe, autrement dit d'un réseau. Il s'agit tout simplement d'un ennemi de l'intérieur contrairement aux ennemis traditionnels qui se situent à l'extérieur de nos frontières . 

On dit aussi que le terrorisme est l'arme du "faible par rapport au fort". On pourrait disserter cette définition mais il y a peut-être mieux à faire.

Parlons tout d'abord du rapport des forces en présence dans ce qui vient de se passer. Du côté terroriste, 3 individus (éventuellement 4), du côté des forces de l'ordre environ 80000 intervenants. Les terroristes ont donc obtenu des résultats allant peut-être même au-delà de leurs espérances et des buts qu'ils s'étaient fixés. (Les victimes ont reçu la croix de chevalier de la légion d'honneur à titre posthume). 

Pour autant, les forces de l'ordre ont remporté la bataille puisque les insurgés ont été neutralisés. Il faut ajouter que l'intervention des forces de police et de gendarmerie était particulièrement complexe en raison de la présence d'otages qu'il faut bien entendu tenter de "récupérer" sains et saufs. Ce type de mission est donc beaucoup  plus compliqué que l'action des unités militaires en campagne, engagées dans un cas de combat traditionnel et procédant à ce qui est généralement convenu d'appeler la "réduction d'une résistance" en langage professionnel. Par ailleurs, l'action en milieu urbain est plus difficile à exécuter que l'action en rase campagne qui permet l'utilisation de moyens aériens et des tirs d'appui  par exemple. La lutte anti terrorisme est donc un problème difficile à résoudre, qui demande de gros moyens, parfois sophistiqués, des effectifs importants et même des moyens financiers qui permettent souvent d'obtenir l'essentiel:

les renseignements.

Car, la lutte antiterroriste repose avant tout sur des renseignements fiables concernant les intentions, les moyens éventuels et plus particulièrement les armes et autres engins de destruction (explosifs par exemple) ainsi que les lieux de stockage et les complicités. Le renseignement en général repose sur quelques règles et principes qui consistent à ne rien négliger dans l'observation et la recherche de détails suspects par nature. Evidemment le franchissement des frontières et certains séjours à l'étranger constituent des facteurs essentiels, mais la simple  présence d'un véhicule inconnu faisant des navettes  dans un  quartier tranquille (repérage)  peut également attirer l'attention. La coordination des différentes observations est une affaire de professionnels et de spécialistes mais chacun peut et doit participer en signalant le moindre détail suspect  aux services concernés: police et gendarmerie par exemple. Il vaut mieux déranger pour rien que de laisser passer une information banale qui pourrait en fait s'avérer non négligeable. Ces quelques remarques sont d'ordre général et s'appliquent aussi bien au banditisme qu'au trafic de drogue ou au terrorisme, bref à tout ce qui évolue en marge de la société classique. Ajoutons encore que les unités militaires disposent en interne d'un service de renseignement chargé de coopérer avec les professionnels, en fonction des circonstances car les observations doivent être analysées, regroupées et recoupées pour dégager des présomptions et le cas échéant des certitudes. La collaboration entre les services est donc essentielle pour ne rien négliger. Nous n'en dirons pas plus sur ce sujet sauf que le terrorisme choisit ses objectifs en fonction des résultats qu'il peut espérer  obtenir  pour frapper l'opinion et médiatiser l'évènement. Tous les procédés sont bons pour aboutir à des bilans horribles, sous la forme de victimes qui se décomptent en nombre de morts, de blessés, de mutilés, avec de préférence des femmes et surtout des enfants. Même les animaux ne sont pas épargnés par cette cruauté abominable qui prétend parfois se justifier en invoquant des motifs religieux. Notre histoire est riche en souvenirs des guerres de religions qui fort heureusement appartiennent au passé. Cela ne devrait plus exister, or cela perdure . Pourquoi ???  

    Les derniers évènements sont imputables et imputés à des caricatures, publiées par un hebdomadaire "Charlie Hebdo". Réaction d'une catégorie de personnes pratiquant une religion de manière que l'on peut appeler intégriste puisqu'elle considère que le pouvoir absolu appartient à la religion. La loi dictée par la religion serait donc selon eux supérieure à la loi que nous connaissons dans les pays démocratiques comme la France qui depuis 1905, met en pratique la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ce sont les citoyens (électeurs) qui désignent les responsables politiques qui doivent faire respecter toutes les religions sans distinction selon les prescriptons de la légalité. Il n'y a pas de religion d'Etat, même si notre histoire se réfère à des racines, chrétiennes dans le cas des pays d'Europe. Rappelons à cette occasion que les religions chétiennes comptent environ 2 milliards de fidèles dans le monde, alors que l'lslam, seconde religion mondiale ne fait que 1,2 milliard dont 83% de sunnites et 16% de chites .

Les chiffres ne sont que des chiffres qui placent la religion chrétienne en tête. Pour autant cela ne lui donne aucun droit particulier par rapport aux autres religions, puisque toutes les religions se doivent le respect mutuel, tant pour les personnes que pour les biens dont les lieux de culte font partie. Tous les lieux de cultes sont donc respectables et doivent être respectés par les citoyens dignes de ce nom ce qui est loin d'être le cas. Il n'y a pas si longtemps, ici, chez nous, en Cap-Sizun, donc dans la France profonde, une de nos chapelles a été victime de ce que l'on appelle généralement un sacrilège. C'est à la chapelle Saint Pierre de Mahalon que lors d'une activité estivale, une actrice a pris la liberté de s'exposer nue sur l'autel .

Références: Télégramme de Brest du 11-1-2015

Une plainte avait été déposée contre Arts à la pointe pour une performance considérée blasphématoire ( une artiste s'était mise nue dans une église)......

On ne devrait pas être poursuivi  pour ce qui relève de la liberté d'expression

La justice n'a pas estimé devoir sanctionner ce qui pourtant avait choqué des fidèles de la religion catholique. Alors ???

On apprenait autrefois dans les écoles que:

la liberté des uns s'arrêtait là où commençait celles des autres .

Alors: où commence la liberté des autres par rapport à celle des uns ?? Les blogs konchennou, kontadennou et autres revendiquent haut, fort et clair la liberté d'expression qui leur a permis d'exister et de s'exprimer depuis l'année 2006, en fournissant les preuves de ce qu'ils publient, sans diffamation ni insultes, appliquant le principe simple de la démonstration:

Montrer pour démontrer:

exemple le Mât Fenoux à Audierne

   

 Il suffit de prouver que cette photo est un faux pour nous blâmer  et nous donner tort mais, hélas, c'est une bien triste réalité imputable à certains responsables qui se reconnaîtront. Qu'en pensent les membres de l'ex municipalité Donval ??? En conséquence, nous estimons avoir le droit de penser  que cette "simple photo" d'une "certaine gestion audiernaise" témoigne à elle seule de "certains résultats". Ceci ne justifierait donc peut-être  pas "certaines présences" sur la photo des membres d'une association (Légion d'Honneur) visitant l'Aquashow d'Audierne et publiée dans le Télégramme le 8-1-2015. Nous ne diffamons pas, nous nous exprimons à propos d'un bilan qui est loin d'être élogieux et cependant récompensé (promotion d'un Maire honoraire: Télégramme du 20-1-2015 et décoration) . Ceci n'est qu'un exemple qui pourrait être étayé par d'autres photographies, toutes aussi incontestables concernant la municipalité Coatmeur (casse de voitures) !! Sachez encore que la présidence associative exercée aujourd'hui par un(e) maire (sse) honoraire   dans le domaine patrimonial maritime devrait  permettre de mettre un terme rapidement à la situation grotesque créée au Mât Fenoux sur le front de mer audiernais. Faute de quoi, notre liberté d'expression serait renforcée et devrait donc nous permettre de persévérer dans la présentation de photos incongrues dont la responsabilité est une fois de plus "MUNICIPALE". Comme quoi, tout se tient !! Que vive la liberté d'expression !!

    Si nous avons été amenés  à citer précédemment la légion d'honneur, c'est tout simplement parce qu'il s'agit de la décoration la plus prestigieuse de France, celle que l'on décerné par exemple aux serviteurs victimes du devoir, sur leur cercueils. Nous venons de le vivre. Or le Cap-Sizun compte plusieurs légionnaires et fort heureusement pas de "cercueils en service" . Tout simplement parce qu'on peut aussi devenir légionnaire en exerçant son talent dans une mairie, fonction  qui ne semble pourtant pas particulièrement exposée aux risques, ni aux initiatives prises "au péril de la vie" !! 

Revenons au terrorisme face auquel on a déployé des soldats pour renforcer la sécurité dans le cadre du plan Vigipirate. 10000 soldats dit-on. Questions:

1- Jusqu'à quand ce déploiement ??

2- Où va t'on trouver les soldats supplémentaires indispensables pour assurer les  relèves si la situation perdure. Car, si les soldats français ne sont pas soumis au régime des 35 heures  ils doivent tout de même se reposer de temps en temps si on ne veut pas être un jour confronté à une dramatique erreur humaine dûe à la nervosité, la fatigue ou tout simplement  la routine. Les soldats ont déjà reçu des insultes. Alors ?? 

3- L'opinion publique réclame majoritairement le rétablissement du service militaire. Il aurait peut-être mieux valu ne pas le supprimer et conserver une forme plus  réduite dans la durée (6 mois par exemple) . Ceux qui exprimaient cette opinion en 1996 date de l'annonce officielle du projet étaient traités de "passéistes" qui ne comprenaient rien à l'évolution des temps. Le dernier appelé du contingent a été libéré en 2002: "La  quille" !! Donc pas de problème, on peut rétablir ce service obligatoire en vertu du "Niaka" (Il n'y a qu'à.....!!!) si répandu dans les conversations de comptoir. Sauf que :

- Que sont devenus les services de recrutement ??

- Que sont devenues les casernes ??

- Que sont devenus les centres mobilisateurs ?? etc....

L'encadrement actuel est-il formé pour encadrer des recrues du contingent ?  En effet les soldats appelés ne se commandent pas comme des professionnels. Les méthodes sont différentes.

Et tant d'autres questions.

Nous sommes prêts pour affronter un conflit extérieur avec nos avions et nos sous-marins mais le problème est différent pour un conflit intérieur dans lequel il faut assurer la sécurité de tout: Lieux de cultes, écoles, bâtiments publics, gares, points sensibles  etc.... On pourrait continuer mais cela ne fournira pas les effectifs nécessaires. Il y a donc des décisions urgentes à prendre en essayant d'imaginer ce que l'avenir pourrait nous réserver.

Si on veut retrouver la sérénité il va falloir s'habituer à :

Laisser les Chrétiens  lire respectueusement leur respectable Bible

Laisser les Musulmans lire respectueusement  leur respectable  Coran.

Laisser les Juifs lire respectueusement leur respectable Thora etc...

On ne s'attaque pas aux consciences, aux convictions profondes sans prendre de risques. Toutes les religions ont déjà eu leurs martyrs et continuent à  les honorer. Donc, respect mutuel et paix dans les lieux de culte. C'est le prix à payer pour vaincre le terrorisme qui selon certains "frappe où il veut quand il veut". Il s'agit donc d'anticiper pour trouver les parades.

*****

Revenons à notre Cap-Sizun et plus particulièrement à Plouhinec, commune dans laquelle le projet d'école DIWAN ne semble pas être particulièrement apprécié par la nouvelle municipalité. Les organisateurs du projet DIWAN souhaitaient organiser une réunion d'information dans une salle publique de la commune. Le nouveau maire, par ailleurs Président de la communauté de communes a refusé d'honorer la demande. On peut se demander si cette décision est réaliste et opportune. A titre personnel nous la condamnons en considérant que notre langue maternelle mériterait un peu plus d'égards.  D'autant qu'il s'agissait en l'occurrence d'une simple réunion d'information. Or la liberté d'informer est une cousine germaine de la liberté d'expression. Souhaitons tout de même "Bon Vent" au projet d'école DIWAN à Pont-Croix.

Un dernier mot concernant Audierne. Lors de la cérémonie des voeux le nouveau maire d'Audierne monsieur Jo Evenat a annonce ce qui suit:

"J'ai aussi proposé aux maires des communes voisines de nous grouper, de fusionner.....Des pourparlers seraient en cours". (Télégramme du 19-1-2015).

Voilà qui nous change un peu du manque d'initiative auquel certains nous avaient habitués. Nous attendrons un peu avant de juger mais c'est bon signe !!



 

   

 

********

Pardons-7-06-050.jpg

 

 

PIC_0627.jpg

 

 

*******

 

 

 

     

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 09:16

    Audierne-Douarnenez-Plouhinec-

Cap-Sizun-Editorial 12/2014

pic_0996.jpg

Références:

Télégramme de Brest au sujet de

-1- Cap-Sizun

en dates du

a)- 1-12-2014: Abattoirs publics. Gare à la saignée

EHPAD de Cleden. Dix places en unité Alzheimer

b) 6-12-2014: Audierne. Conseil.Vote des tarifs communaux

c)- 10-12-2014.Office de tourisme .Une bonne année

d) 12-12-2014:Association d'entreprises."Un territoire d'avance"

e) 13-12-2014: Tourisme . Une grande enquête

Deux maisons et un garage cambriolés et 3 voitures volées

f) 7-12-2014: Plouhinec. Poulgoazec. Gros nettoyage du terre-plein

 

2- Douarnenez (Hôpital)

a)- 1-12-2014.Maison de santé.Remède à la désertification

b)- 13-12-2014. Hôpital. L'ARS vient acter la fin de la chirurgie

c)- 16-12-2014. Hôpital. Le comité de soutien ne désarme pas

d)- 20-12-2014. Douarnenez.Avenir de l'hôpital. Un voeu combatif du conseil municipal

e)- 21-12-2014.Défense de l'hôpital. Début 2015, ce sera chaud

3- Elections départementales

a)- 29-11-2014.Départementales.Un ticket PS Florence Crom-Gurvan Kerloch

b)- 2-12-2014- Douarnenez.Départementales.Deux tandems à droite

4- Réforme territoriale

a) 1-12-2014. Réunification. Un oui symbolique

b)-10-12-2014. Réforme territoriale. Encore raté.

c)- 19-12-2014.Conseil général du Finistère.Incertitudes en cascade

5- Armées

a)-20-12-2014. Militaires.Le droit à la parole

 

 

******

Les sujets ne manquent pas en cette fin d'année, tant  ceux qui concernent la situation générale nationale et même planétaire, que ceux plus locaux qui concernent le Cap-Sizun et son voisinage immédiat. L'hôpital de Douarnenez entre autres, a fait la une de l'actualité, avec le projet de suppression de la chirurgie qui a suscité de nombreuses manifestations et prises de position des différentes municipalités et des élus locaux. 

(Cf: références 2).

L'hôpital de Douarnenez est soumis aux principes de fonctionnement définis par l'ARS (Agence régionale de santé), lesquels sont établis à partir de la politique fixée par le gouvernement. Tout le monde sait qu'il faut faire des économies, et c'est en fonction  de ce critère que la chirurgie semble condamnée dans les petits hôpitaux décentralisés comme Douarnenez qui n'est d'ailleurs pas un cas unique. Pont-L'Abbé et Concarneau villes voisines ont déjà été confrontées au problème et ont dû accepter le regroupement des actes chirurgicaux à Quimper (pour le Sud-Finistère). Comme l'ARS tient les cordons de la bourse, directement ou indirectement, on ne voit pas bien comment ce problème pourrait évoluer dans le sens généralement souhaité par la population locale et ses responsables. Pour autant, il ne faut pas baisser les bras  pour une première raison: la saturation de l'hôpital de Quimper. Le jour où la chirurgie sera fermée à Douarnenez, officiellement en raison  des manques de médecins anesthésistes, il faudra aller à Quimper pour les interventions  les plus banales, généralement traitées en "ambulatoire". Nous laissons au personnel médical le soin de donner des exemples. Il conviendrait aussi de tenir compte du rayon d'action de l'hôpital de Douarnenez , à savoir le Cap-Sizun et la presqu'île de Crozon, ainsi que de la situation péninsulaire de notre bout du monde qui n'est pas à 3 heures de TGV de Paris comme c'est le cas de Marseille. La fermeture de la chirurgie douarneniste devrait donc respecter l'intérêt des populations concernées dans un contexte général de situation défavorisée par l'éloignement des centres. (Il faut compter une heure pour faire le trajet Quimper-Pointe du Raz). Quoi qu'il en soit une décision non conforme à l'intérêt général se traduira vraisemblablement par l'expression d'un mécontentement, et ce dès mars prochain. Notons encore que l'abstention est, dans ce domaine, une forme d'expression de mécontement et d'absence d'intérêt.

C'est donc les 22 et 29 mars prochains que se dérouleront les élections départementales (Régionales peut-être en octobre). Nous connaissons déjà qelques noms de candidats: Pour la gauche Florence Crom et Gurvan Kerloch, pour la droite Didier Guillon  (associé à Jocelyne Poitevin) et Erwan Le Floch. Le canton de Pont-Croix disparait au profit du canton de Douarnenez ce qui rend difficile les pronostics. Nous attendrons  donc l'ouverture de  la campagne pour revenir sur ce sujet en essayant de déterminer certaines intentions, particulièrement dans le domaine de la participation comme nous l'avons déjà dit.  

La réforme territoriale n'a pas davantage tenu compte du souhait plusieurs fois exprimé concernant une Bretagne à 5 départements. La Loire Atlantique appartient donc aux Pays de la Loire , ce qui est contraire à notre histoire et à la géographie. L'article publié le 19-12-2014 dans le Télégramme de Brest a permis au rédacteur: Monsieur Thierry Charpentier, d'écrire:

"Vos amis, notamment Nantais, ont fait le choix de la préservation des baronnies plutôt que celui du développement régional".

Cette phrase à elle seule caractérise la situation. Le résultat ne donne pas satisfaction aux électeurs mais il a préservé des intérêts politiques et des carrières locales. Attendons encore la suite puisque ce résultat est certes légal et démocratique, même si certains députés ont préféré faire le choix de la discipline de parti, au détriment de l'opinion de leurs électeurs. Et, les électeurs ont de la mémoire. Notons en passant l'initiative d'une commune de la Loire Atlantique qui a organisé un référendum sur le sujet:

cf: référence 4 a)-

Résultat sans ambigüité: Souhait de rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne : OUI à 75%.

Bravo aux électeurs de Saint-Viaud en Loire Atlantique, même si ce résultat est purement symbolique.

Notons que nos responsables capistes se sont montrés très discrets à ce sujet, se contentant de voter qelques motions ici ou là. Pourtant, une initiative comme celle de Saint-Viaud aurait été "percutante" non ??  Passons !!!

Ceci nous permet de revenir sur notre Cap-Sizun qui a connu un fait divers qui serait considéré comme  banal dans d'autres régions confrontées régulièrement à la délinquence. 

cf: référence 1 e)-

Dans son édition en date du 13/12/2014, le Télégramme de Brest publie ce qui suit:

Deux maisons et un garage cambriolés et trois voitures volées.

Le garage Sergent, au lieu-dit Ty Nevez à Beuzec cap Sizun a été victime d'un cambriolage et de nombreux dégâts.....

A quelques 300 mètres de ce garage, un autre cambriolage a été commis, dans une maison individuelle......

Il apparaît donc que notre Cap-Sizun n'échappe pas à la délinquence devenue monnaie courante dans d'autres régions. Raison de plus pour prendre les précautions élémentaires qui s'imposent dans certaines circonstances.

Une bonne nouvelle tout de même: Le nettoyage du terre-plein de Poulgoazec

cf: référence 1f)

Depuis le temps que la présence de ce tas de sable défrayait la chronique, on finissait par ne plus croire à sa disparition. Combien de photos ont été prises devant cette conséquence ou résultat du désensablement de l'entrée du port d'Audierne, toujours en période électorale évidemment. Madame Donval par exemple, qui pour autant a été battue aux dernières cantonales !! Pour autant, tout n'est pas réglé car le désensablement ancienne version ne coûtait rien à la collectivité, alors que désormais les interventions auront un coût. A suivre donc !!

Tout a un coût et rien ne fonctionne gratuitement. C'est donc aussi le cas de l'abattoir de Toul-Bröen (Pont-Croix).

cf référence 1a):

Au nombre de trois dans le Finistère, les abattoirs publics sont incontournables pour nombre de petits paysans ou bouchers qui fonctionnent en circuit court. Problème : ces 3 équipements sont aujourd'hui en sursis, pour des raisons diverses. Celui de Pont-Croix, en régie directe , est en bout de course et déficitaire, et semble condamné à court terme. Celui de Lesneven... accuse un déficit structurel....Celui du Faou est vieillissant......

Voilà donc une situation nouvelle qui se profile à l'horizon avec des conséquences sur l'économie locale, tant pour le petit commerce spécialisé, que pour l'emploi. Remarquons aussi que les grandes surfaces ne sont pas concernées puisqu'elles ne sont pas utilisatrices de ce type de structures. Il faudra bien tenir compte de tous ces éléments avant de décider. Dans une région défavorisée comme le Cap-Sizun la fermeture de l'abattoir de Pont-Croix pourrait entrainer la fermeture de quelques boucheries charcuteries et voir revenir l'abattage clandestin bien connu durant la dernière guerre. A méditer donc !! 

Néanmoins, le tourisme se porte bien si l'on en croit certains articles:

cf références 1c, 1d)  et 1e)

Certaines entreprises du Cap-Sizun auraient même créé un collectif des entreprises qui a pour slogan:

Un territoire d'avance.

Bonne chance à cette nouvelle association dans laquelle on retrouve des petits commerçants et la direction du centre Leclerc local. La confrontation des points de vue pourrait apporter des idées nouvelles bénéfiques pour tous.

Reste bien-sûr le problème de l'emploi.Le tourisme ne crée que des emplois saisonniers et le principal employeur demeure la communauté de communes et ses  5 maisons de retraite du type EHPAD: Cleden-Cap-Sizun (création de 10 places en unité Alzheimer) Pont-Croix (La Fontaine et Saint Yves), Audierne et Plouhinec. Actuellement nous n'avons pas connaissance de l'existence de places disponibles dans ces différents établissements. Il y a donc des listes d'attente et les places se libèrent en fonction des circonstances. C'est ainsi dans un pays de population âgée, conséquence de l'enclavement et de l'éloignement des centres. Les choses risquent de se poursuivre pour des raisons très simples: coût des structures qu'il faudrait réaliser. Mais point n'est besoin d'espérer pour entreprendre dit-on. Nos élus ont donc du pain sur la planche et nous aurons l'occasion d'étudier les promesses et les projets avant l'échéance de mars 2015 (élections départementales).

Pour conclure cette dernière intervention de l'année 2014, on peut noter un début d'évolution dans le statut des miltaires à propos du droit à la parole. Il s'agirait si l'on en croit la presse:

"de l'élaboration d'un projet de loi accordant aux militaires français un droit d'association professionnelle excluant toutefois "tout droit syndical".

Il semble prématuré de disserter sur ce qui n'est qu'un projet. Attendons donc la suite en rappelant tout de même la différence qui existe entre la police constituée de personnels civils qui ont droit d'adhérér à un syndicat, et la gendarmerie de statut militaire dans laquelle le droit au syndicalisme n'existe pas. Vaste sujet sur lequel nous aurons l'occasion de revenir au cours de l'année 2015, après avoir souhaité à tous nos lecteurs :

une bonne et heureuse année 2015, une parfaite santé et la réalisation de tous les projets !!

Bloavez Mad à tous !!     

 

   PIC-0061.JPG     

 

*****

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article