Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 00:13

Audierne-Esquibien-Douarnenez

Cap-Sizun-Editorial 10/2014

 

 

 

******

Références: Télégramme de Brest en date du:

1a): 16-10-2014: Armées. Une cure d'amaigrissement en 2015

1b)- Esquibien: Maison médicale suite (attendre que l'on soit un désert médical ?) 

2): 17-10-2014: Déserts médicaux. Le remède breton

3a): 20-10-2014: Beuzec-Cap-Sizun. Jean Pichon honoré

3b): Audierne. Circulation pendant les travaux

3c): Douarnenez. "Je ne sais pas où va l'hôpital"

d)-21-10-2014. Décentralisation. Le casse-tête de la réforme

 

*****

L'approche  des fêtes de la Toussaint a mis un terme à la saison estivale bien qu'une météo particulièrement clémente ait offert aux derniers visiteurs une vision magnifique de nos paysages exceptionnels. Surprenante Bretagne qui étonne, qui parfois même crée l'extase et génère des souvenirs incomparables. Malheureusement, la vie économique n'est pas en rapport, situation imputable à la géographie peut-être, mais aussi à la conjoncture plus que morose tant en France que dans le monde. L'actualité est donc toujours matière à réflexion car elle n'épargne personne , pas même les plus hautes instances.

C'est ainsi que le budget des Armées [(cf: référence 1a] est mis à contribution par la suppression de 7500 postes en 2015, dont 700 dans la marine. Un régiment d'artillerie stationné en Champagne disparait du tableau des effectifs ainsi que l'hôpital du Val de Grâce, fleuron du service de santé de l'armée de terre . Ces restrictions vont avoir des conséquences sur l'emploi en Cap-Sizun qui en raison de sa situation péninsulaire  et de son éloignement des centres économiques était traditionnellement pourvoyeur  en serviteurs militaires. Le Val de Grâce avait le mérite d'offrir aux blessés  graves en service, les meilleures techniques médicales pour effectuer les "réparations". Il faut cependant faire confiance au service de santé des Armées qui saura montrer ses qualités d'adaptation face à cette situation nouvelle.

La santé justement fait parler d'elle en ce moment [cf) références 1b, référence 2) et 3c)]. Nous avons déjà disserté sur le projet de maison médicale à Esquibien qui a amené Monsieur Mével leader de l'opposition municipale à s'exprimer:

    Lien: 

Audierne.Esquibien.Plouhinec.Cap-Sizun.Editorial 9/2014  

Cette fois c'est un conseiller municipal Monsieur Daniel qui prend position et donne son point de vue [(cf:référence 1b)].  Notons tout de même que Monsieur Daniel a exercé des fonctions directoriales dans l'administration hospitalière (Hôpital de Douarnenez) ce qui lui donne une certaine crédibilité. Nous n'en dirons pas plus sur ce sujet pour ne pas alimenter la polémique qui nous ferait revenir à l'échange musclé d'idées comme pendant la campagne des municipales. 

L'hôpital de Douarnenez est également sur la sellette. Un nouveau problème est posé par les médecins anesthésistes qui, semble -t'il, refusent catégoriquement de venir à l'hôpital Michel Mazéas pour effectuer les anesthésies:

"Ce sont eux qui décident de l'avenir de l'hôpital de Douarnenez,

moi je ne sais pas où il va "

ajoute Philippe Paul  (maire de DZ).

Il est évident que sans anesthésies, le bloc chirurgical est condamné. Sa disparition serait pénalisante pour toute la région douarneniste, le Cap-Sizun et la presqu'île de Crozon. En fait c'est toute la sécurité sanitaire de notre région qui pose problème, bien qu'il y ait tout de même 10206 médecins en Bretagne (cf: référence 2).

Il faut pourtant savoir qu'il vaut mieux ne pas tomber malade un dimanche dans le Cap-Sizun lorsque le médecin de garde se trouve en dehors des frontières du canton. On pourrait citer des cas concrets, mais il vaut mieux attendre la suite car , là encore la polémique ne règlerait rien !!!

Changeons de sujet. Dans notre dernier article nous avons salué l'ancien maire de Plouhinec Henri Cogan, nommé maire honoraire. Jean Pichon, ex-maire de Beuzec vient également d'être honoré en présence de l'ex-députée Madame Tanguy . Jean Pichon a été maire pendant 19 ans et élu pendant 37 ans. Bonne occasion pour rappeler certaines décorations de la légion d'honneur dont celle de Madame Donval ex-maire d'Audierne durant un mandat unique. Mais Jean Pichon doit bien s'en "foutre", lui qui a le bon sens des terriens puisque Madame Tanguy  a déclaré à son sujet:

" Lorsque j'étais députée, Jean était ma référence du monde agricole. C'est lui qui m'a tout appris sur ce milieu ".

Belles paroles, mais c'est le maire d'Audierne (Monsieur Coatmeur) qui a eu la légion d'honneur lorsque Madame Tanguy était députée. Alors ????

Un dernier mot à propos de la décentralisation [(cf référence d)] . Monsieur Romain Pasquier, directeur de recherche au CNRS à Rennes a tenu une conférence à Quimper sur ce sujet. Ecoutons le:

Il convient d'urgence de replacer la politique au bon endroit avec des compétences accrues....Cela implique de changer d'échelle, à savoir abandonner nos 36.700 communes ( dont 75% ont moins de 1000 habitants) , ainsi que les départements à remplacer respectivement par des intercommunalités profondément remaniées dans leurs structures et des pays au nombre de 26 au sein de la Bretagne historique. A l'état central ses missions régaliennes de défense, sécurité intérieure et solidarité nationale.

C'est exactement le point de vue défendu par un Capiste de base qui n'a pas obtenu la légion d'honneur dans une fonction municipale politisée, et qui, par l'intermédiaire des blogs konchennou, kontadennou, legoyenducap et autre yannfanch sur cap-sizun images a toujours tenté de  défendre depuis l'année 2006 , ce qu'il estimait être le bon sens indispensable au règlement  des problèmes d'avenir de la région. Natif du Cap-Sizun vers lequel il est revenu après un périple hexagonal et même un peu plus, il persiste et signe pour tenter de sauvegarder ce qui peut encore l'être dans notre situation politico-économique pour stopper le déclin dû au vieillissement et à la routine .

Les élus locaux ont été élus pour étudier les problèmes et proposer des solutions et non pour déplorer des situations en se contentant de les regarder comme ce fut le cas à Audierne de 2008 à 2014 avec Madame Donval. Sans oublier les situations qui se sont créées ou aggravées durant sa mandature donc sous son règne et sous sa responsabilité.

 

  pic_0894.jpg 

Alors Mesdames et Messieurs les décorés d'hier et ceux qui le seront demain, qu'attendez-vous pour passer à l'acte et montrer ce que vous savez faire. C'est au pied du mur que l'on juge le maçon !!  Vous savez ce qu'il faut faire et vous avez le pouvoir de le faire, plus encore  si vous exercez   des responsabilités extra -municipales, tant à la communauté de communes qu'au département. Il ne s'agit pas ici de polémiquer mais de poser des questions qui mériteraient une réponse. Anticiper en somme !! Alors  ????

A bientôt le plaisir de vous lire. Merci d'avance !!!!
 

 

     

 

*******

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjane - dans politique
commenter cet article

commentaires